Sur les ondes… Les propositions du FN sortent tout droit du café du commerce

Emission enregistrée mercredi 9 décembre 2015 sur RCF Reims : https://rcf.fr/actualite/pourquoi-le-fn-cest-pas-bien

AV: Chronique d’actualité avec Jacques Cohen, bonjour Jacques, nous allons revenir sur les élections régionales, le second tour c’est dimanche. Triangulaire donc dans la région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine. Pourquoi le FN, finalement, c’est pas bien ?

C’est effectivement la première question qu’il faudrait se poser. Après tout le premier point de vue qui pourrait arriver à l’esprit : le système actuel fonctionne sans le FN, il ne fonctionne pas très bien, pourquoi ne pas essayer autre chose.

Je voudrais vous démontrer que le FN est le danger principal. Qu’il est nuisible pour notre pays.

On va le faire à partir de 2 points: La question de l’immigration et la question religieuse d’une part et la politique économique d’autre part.

Le FN explique que l’immigration est un danger. Quelques bisounours expliquent qu’elle ne pose aucun problème. Ce n’est n’est pas l’attitude de l’essentiel de la population et par exemple du Président de la République comme des principaux partis, de gauche ou de droite. Mais le raisonnement que défend le FN, du moins l’un de ses courants, c’est le raisonnement dit identitaire : c’est-à-dire l’occident chrétien doit se battre contre le reste, c’est-à-dire les musulmans. Et finalement son objectif, ou sa tactique, est la même que celle de Daesh. C’est-à-dire qu’au lieu de réduire les terroristes à une fraction minoritaire, y compris dans la population musulmane en France, le FN a comme attitude que de toute façon il n’y a qu’à virer les musulmans.

C’est totalement stupide, sans prendre l’aspect moral qui n’est pas négligeable, si on prend simplement de façon froide la stupidité de ce genre de comportement, on s’aperçoit que nous avons une population d’origine méditerranéenne importante. Selon la façon de compter, sur plusieurs générations ou pas, c’est quand même entre 5 et 10 millions de personnes, et que offrir cela à Daesh, ou à al qaida ou à Tarik Ramadan et ses Frères musulmans, c’est quand même une ânerie monumentale.

La seule ironie, c’est que c’est le fait de gens, dont les plus anciens d’entre eux étaient partisans de l’Algérie française. C’est-à-dire, au contraire d’intégrer une énorme population, qui finalement n’a pas été intégrée. Donc déjà cette attitude est catastrophique parce que c’est par l’intégration de la population d’origine nord africaine que nous avons la meilleure garantie, la meilleure immunisation contres les théories de djihad et de guerre de religions que sous tend Daesh. Le Front national, là-dessus, est partisan de la même chose. Dans l’autre camp, mais de la même chose.

Sur la partie économique, le FN est partisan de quitter l’euro, de détruire l’Europe et de relever le pont levis. Pour un pays qui est un pays dynamique économiquement, qui a des échanges internationaux considérables, et pour notre région, la plus grosse région agroalimentaire et la plus grosse région exportatrice de France, ce genre d’attitude est suicidaire.

Il y a un village où le FN n’a pas eu la moindre voix, c’est un village d’éleveurs. Les éleveurs savent très bien qu’il y a une division internationale du travail entres les naisseurs, les nourrisseurs etc et d’autre part qu’ils vendent partout dans le monde.

D’où une monnaie qui a besoin d’être forte ?

La question de la force de la monnaie est quelque chose de délicat parce qu’il ne faut pas qu’elle soit trop forte non plus. Mais, parce que nous avons une compétitivité qui reste efficace, nous avons intérêt au maximum d’échanges, parce que c’est là que nous faisons notre pelote. Nous nous situons dans un monde où l’essentiel de la croissance se trouve en Asie alors que l’Europe stagne plus ou moins. Si nous voulons nous couper de l’export et donc de la croissance là où elle est, nous serons dans la mouise la plus noire.

On peut ainsi multiplier les exemples de l’illusion totale que représente le protectionnisme. De même que quitter l’euro ferait de nous, peut-être l’un des premiers pays parmi les pays pauvres.

Cela ferait exploser la dette ?

La dette resterait en euros bien évidemment donc on l’aura sur le dos. Tout cela ne tient pas debout. Et permet de rappeler que l’attitude du FN est celle du café du commerce. C’est tellement plus simple, pour rappeler Pagnol ou des choses comme cela, c’est tellement plus simple : « moi si j’étais le gouvernement ». Et quand le gouvernement ne fonctionne pas comme on le souhaite, les Français peuvent avoir tendance à donner des voix, et même leur chance, à des gens qui proposent des solutions qui en apparence apparaissent simples, mais qui en réalité sont simplistes et dangereuses.

Le scrutin régionale, c’est une élection où les élus, celui qui va gagner, aura un pouvoir non négligeable dans pas mal de domaines. Et en la matière, donner le pouvoir pour voir, c’est extrêmement dangereux. Comme on l’a vu dans les villes où le Front national a eu le pouvoir, à Fréjus, à Marignane etc.

Cette attitude de dire de façon un peu nihiliste, les choses ne sont pas parfaites, les gouvernements successifs se sont mal débrouillés puisque les choses ne sont pas parfaites, sans regarder que d’autres pays autour se trouvent dans une situation bien pire. Et que finalement on ne s’est pas si mal débrouillé. Et on ne se débrouille pas si mal. Et de dire que puisque c’est comme cela il n’y a qu’à donner leur chance à des gens qui proposent une rupture radicale, c’est tenter l’aventure.

Mais ce n’est pas l’aventure avec n’importe qui. C’est l’aventure avec des aventuriers. Et cela il faut l’éviter.

Cela veut dire que les gens ne lisent pas les professions de foi des candidtats ?

De toute façon, les professions de foi promettent beaucoup de choses et n’engagent que ceux qui les lisent.

Alors réfléchir sur les propositions ?

Il faut réfléchir sur les propositions, il ne faut pas simplement regarder la surface des choses. Et dire « puisque nous avons des misères avec certaines politiques européennes, et bien il n’y a qu’à supprimer l’Europe, on n’aura plus de misères ». C’est une illusion totale. L’Europe est pour nous une chance considérable. Il faut bien sûr rectifier tout un tas de choses qui ne vont pas, mais supprimer l’Europe serait certainement quelque chose de catastrophique pour l’économie française.

Pour finir, il faut voir l’aspect moral des choses. Un pays frileux, grognon, réfugié au café du commerce, et qui défie la terre entière après le 3e Pastis, c’est un pays que le reste de la planète chassera assez rapidement du concert des nations.

La meilleure consigne de vote pour dimanche selon vous ?

C’est d’aller voter et d’aller voter Richert. Je le dis franchement. Il faut faire barrage à Philippot, barrage au Front national. La seule chance pour cela, c’est que chacun doit voter pour celui qui est arrivé second et qui a donc des chances de le battre.

Le maintien de la liste Masseret est de ce point de vue là tout à fait nuisible.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s