Syrie: escalades en série

Chronique du vendredi 16 février 2018

sur RCF: https://rcf.fr/embed/1757968

Bonjour Jacques !

Bonjour.

Et cette semaine, comme on l’évoquait en préparant, parce que oui, on prépare nos chroniques malgré tout ! On redouble, on va de nouveau parler de la Syrie.

En effet, il s’est passé beaucoup de choses cette semaine, nous avons parlé la semaine dernière des évènements précédents, mais il y a deux évènements très importants cette semaine.

Alors, qu’est-ce qu’il s’est passé depuis la semaine dernière ?

Eh bien, il y a l’affaire du drone iranien et de ses suites, et puis il y a le bombardement américain des troupes loyalistes à Deir ez-Zor.

Lire la suite

Combats en Syrie: chacun contre les autres

CHRONIQUE du vendredi 09 février 2018

Sur RFC: https://rcf.fr/embed/1752537

Bonjour Jacques Cohen, avec vous aujourd’hui, nous allons évoquer l’actualité internationale et d’abord, dans un premier temps, le conflit turc/kurde, où en est-on sur la situation en Syrie, Jacques ?

Eh bien, en Syrie, après la disparition de l’état islamique, après sa défaite, les Kurdes qui y ont contribué ont pris beaucoup d’espace. Ce qui inquiète bien sûr la Turquie, laquelle a décidé d’envoyer ses islamistes et son armée pour réduire une grande partie des zones kurdes, donc relancer une deuxième guerre en Syrie.

Et Bachar, dans tout cela ?

Bachar, lui, s’occupe de réduire les deux poches principales restantes d’opposants qui sont, d’ailleurs, tous des opposants islamistes que certains présument modérés, mais cela reste largement à déterminer. Ces deux poches sont celles d’Idleb au nord-ouest et la poche de la Ghouta, qui est quasiment la banlieue de Damas. La poche de la Ghouta, c’est quand même 400 000 personnes. Elle semblait se réduire par des accords plus ou moins officieux, avec évacuation de population, et puis les choses se sont durcies au point que certains accusent Bachar d’avoir employé des gaz de combat récemment pour terminer de faire déguerpir les gens de la Ghouta.

Lire la suite

TF1 met Orange sur liste noire


Chronique du vendredi 2 février 2018

sur RCF: https://rcf.fr/embed/1746935

 

 

Bonjour Jacques Cohen !

Bonjour.

Avec vous, aujourd’hui, nous allons évoquer le conflit entre TF1 et Orange, ce que vous avez en quelque sorte appelé « TF1 le rouge pour Orange ! ».

Oui, c’est un conflit qui, fort heureusement, ne comporte pas beaucoup de sang, pour l’instant. TF1 annonce que la redevance que doit payer le diffuseur, qui là en l’occurrence est Orange, va être augmentée et Orange ne veut pas payer ! Alors, que peut faire TF1 ? Et bien, TF1 ne peut pas couper le robinet physiquement parce que, curieusement, la diffusion par le câble ou par la fibre passe par Canal + qui re-répartit les flux. Ce sont des séquelles historiques. Mais, même si TF1 ne peut pas couper le robinet physique, TF1 ayant annoncé qu’il cessait de diffuser à l’intention d’Orange, peut s’adresser à la justice, obtenir un référé, des astreintes astronomiques et peut, effectivement, gêner Orange de cette façon. Donc, effectivement, il y a un risque qu’Orange ne puisse plus diffuser TF1.

mire TV Lire la suite

Prisons : Les matons retournent en taule

Chronique du vendredi 26 janvier 2018

Sur RCF:https://rcf.fr/embed/1738835

Bonjour Jacques !

Bonjour.

Aujourd’hui, l’actualité, ce sont les mouvements dans les prisons françaises.

12 jours de mobilisation, on est peut-être en train d’en voir le bout ?

Il y a un accord qui est signé par le principal syndicat dans une concurrence avec les syndicats généralistes, puisque c’est un syndicat catégoriel. Il semble marquer des points et assumer qu’il est le principal syndicat, qu’il obtenu des choses parce que finalement cela fait à peu près 1 000 € accordé par gardien de prison, ce qui n’est pas totalement négligeable. Cela ne veut pas dire que cela ira droit dans leurs poches, mais ce sont quand même des sommes importantes. C’est une concurrence dans l’attente des élections syndicales dont c’est l’année. Il y a quand même cet aspect-là, mais le mouvement n’est pas limité à cela, le mouvement est un mouvement de fond, et les surveillants sont confrontés à une évolution sociologique et à l’impasse des prisons, comme l’on peut le remarquer. Nous avons une population carcérale qui est basse selon que l’on regarde les pays du Sud, ou qui est élevée, si on regarde les pays du Nord.

Lire la suite

Notre Drame des Landes, disent les Nantais

Chronique du vendredi 19 janvier 2018

Sur RCF: https://rcf.fr/embed/1731898

 

JPB : Jacques Cohen, alors, Notre Dame des Landes est un sujet d’actualité. On a été à moitié surpris, mais surpris quand même, c’est un projet qui était annoncé. Et puis, le gouvernement a décidé d’y mettre un terme. C’est peut-être une bonne solution parce que l’on sentait bien que cette situation devait être débloquée. C’est une situation bloquée.

C’est une solution de sortie politique. En termes d’aménagement du territoire, cela reste complètement à voir. En termes de leçon politique, c’est également quelque chose qui comporte un passif. Parce que d’expliquer, premièrement, que le président a changé d’avis, puisqu’il s’était engagé dans l’autre sens, que deuxièmement, finalement on cède à une opération parfaitement illégale d’occupation contre 179 décisions de justice, et également contre un référendum local, tout cela fait quand même un passif politique.

Quel est l’avantage ?

L’avantage est que nationalement il y a peu d’intérêt pour les programmes de développement du territoire. Les gens voient que cela coûte, ils voient également à chaque fois une poignée d’opposants, soit locaux soit des hurluberlus voyageurs. Et l’opinion publique saisit mal l’importance qu’il y a à faire des investissements, à développer des infrastructures. La question va se reposer pour plein d’autres endroits. Elle va se reposer pour le canal Seine Nord, elle va se reposer pour le tunnel Lyon-Turin, etc. Parce que là-dessus, il y a une petite tendance, si je puis dire, de nos compatriotes à considérer qu’ils vivent en paix, qu’ils vivent paisiblement et que cela peut bien continuer comme cela indéfiniment.

Lire la suite

Limiter la vitesse ou limiter la mortalité routière

Chronique du Vendredi 12 janvier 2018

Sur RCF: https://rcf.fr/embed/1726423

JPB Souvent, il nous arrive de prendre la route et d’utiliser sa voiture et parfois, on est un petit peu surpris. On peut avoir des PV si on dépasse le 130, le 90 ou le 50 en agglomération. Avec nous donc, Jacques Cohen. Jacques Cohen bonsoir.

Bonsoir

Alors justement, on va évoquer avec vous les voitures. La prévention routière en ce moment, c’est un sujet d’actualité, les limitations à 80 km/h. On parle beaucoup de mortalité sur les routes. Alors justement, cette mortalité elle n’est peut-être pas forcément homogène.

Elle n’est pas du tout homogène, c’est donc la première chose qu’il faut analyser avant de reproduire mécaniquement, des mesures qui ont marché, mais qui cette fois ne marcheront pas. Parce qu’il y a déjà deux catégories distinctes : les 4 roues et les 2 roues, et les 3 roues rejoignent les 2.

Et bien, la mortalité des 2 roues est en progression considérable, presque 8 % par an, et elle représente maintenant près du tiers. Donc, on n’en a pas l’impression, mais cela fait quand même de l’ordre de près de 1 000 personnes. Lire la suite

Après l’abandon de Notre Dame des Landes, la galère gouvernementale va recommencer à Nantes Atlantique

Sur RCF:

Après l’abandon de l’aéroport  de Notre Dame des Landes il est peu probable que les Nantais dont on prévoit de pourrir la vie en augmentant leurs survols à basse altitude se laissent faire.

Outre la guerilla administrative pour les multiples autorisations d’extension, ils utiliseront sans doute deux arguments de sécurité:

= Il y a aussi une réserve naturelle et des oiseaux au sud de Nantes Atlantique. Ce qui a déjà conduit à une remise de gaz d’un avion de ligne pour les éviter.

= l’approche par mauvais temps est complexe et le sera encore plus si on tente de minimiser les nuisances sonores. Une catastrophe a déjà  été évitée de justesse. https://www.bea.aero/docspa/2004/su-f040321/pdf/su-f040321.pdf

En augmentant sérieusement le trafic à Nantes Atlantique, et avec une procédure d’approche encore plus difficile préconisée par le rapport gouvernemental, la probabilité d’un carton en pleine ville augmentera et il suffira d’attendre……

nantes nddl

Extrati du rapport du BEA « Un habitant de Nantes qui se trouvait dans son jardin a été alerté par un bruit de moteur d’avion dont le régime accélérait. Au même instant il a aperçu un avion, hors des nuages, se dirigeant vers lui à basse hauteur avec le train sorti. L’avion l’a survolé et s’est dirigé vers un immeuble d’une dizaine d’étages situé au sud de sa propriété. Il l’a vu virer à droite et commencer à remonter alors que le phare d’atterrissage éclairait l’immeuble »

Il n’est pas certain que NDDL, dans la configuration finalement réduite du projet,  eût été une bêtise ou pas. Mais assurément Nantes Atlantique en est certainement une plus grosse.

Le feuilleton n’est pas terminé……

Sur mon blog:

https://jhmcohen.com/2017/12/21/notre-dame-des-landes-les-zadistes-travaillent-pour-aeroport-de-paris-et-air-france/

Une autre chronique sur RCF:

https://rcf.fr/embed/1731898