Ukraine : des chars à usage unique

Jacques HM Cohen 27 01 2023

Sur les ondes de RCF: LIEN @ attente

La chronique d’actualité avec le professeur Jacques COHEN. Jacques, bonjour !

Bonjour !

On va parler de la guerre entre Russie et Ukraine, JC, avec ces chars qui arrivent du monde entier en Ukraine. Si l’on fait une photographie, que se passe-t-il ? Parce qu’on voit que les Américains en envoient, les Français également et les Allemands s’y mettent aussi. Finalement, qu’est-ce que cela signifie ?

Il y a un certain brouillard ou une certaine confusion sur ces différents engins blindés. Il y a des transports de troupes et là, nous fourguons, si je puis dire, nos plus vieux chars de transport de troupes qui devaient être retirés du service, mais qui peuvent encore servir parce qu’ils ont toujours des roues. Puis, le Président a eu une idée assez astucieuse qui est de proposer des AMX-10 RC (Roues-Canon). Ce sont des chars légers en quelque sorte avec un canon de 105, ce qui est déjà relativement efficace et pour de la patrouille et du combat d’appui d’infanterie sur une ligne de tranchées, c’est pas mal. A la grosse réserve près d’un calibre et donc d’une munition spécifique hors standard OTAN, donc introuvable hors des maigres arsenaux français. Ce ne sont pas des chars de rupture, on y viendra après. Mais en fait, les chars de part et d’autres sont employés comme artillerie mobile de soutien aux fantassins et non pas comme force de manœuvre. Les vieux AMX10RC y sont tout à fait adaptés. Les Allemands, s’étant fait forcer un peu la main, proposent d’envoyer un peloton de Léopard 2 et en allant chercher à droite et à gauche, cela fera quand même bien plus chez leurs alliés, cela fera de 3 à 6 pelotons.

Lire la suite

La domotique comme disparition totale de la vie privée

Jacques HM Cohen 20 1 2023

Sur les ondes de RCF: LIEN

L’heure de la chronique d’actualité avec le professeur Jacques COHEN, avec nous par téléphone. Jacques, bonjour !

Bonjour !

On parle aujourd’hui d’espionnage domestique en se basant sur cette histoire des aspirateurs robots qui sont peut-être devenus un peu trop intelligents, de là à envoyer des images à des services d’information. Si l’on fait une photographie de ce qu’il se passe dans le paysage de l’électroménager moderne, que faut-il en retenir, JC ?

Je ne sais pas s’ils sont trop intelligents, mais je sais qu’ils sont trop aspirateurs finalement, parce qu’ils ne sont pas qu’aspirateurs de poussière, ils sont aspirateurs aussi d’une poussière de données. Le premier élément c’est qu’ils ont des caméras et ces images sont déjà quelque chose qui peut renseigner abondamment sur ce qu’il se passe chez vous, mais pas seulement parce que si ce qu’ils ramassent n’a pas d’analyse extrêmement fine, ce sont quand même des miettes mais cela se différencie de la poussière.

Lire la suite

Covid en Chine retour à la case départ ?

JHM COHEN

Chronique du 05 janvier 2023

Sur les ondes de RCF: LIEN

La chronique d’actualité avec le professeur Jacques Cohen que l’on retrouve par téléphone. Bonjour.

Bonjour.

Et meilleurs vœux pour cette nouvelle année professeur.

Meilleurs vœux.

Généralement on souhaite une bonne année, une bonne santé. Et la santé justement, c’est la Covid-19, il faut en parler de cette Covid qui se déclenche de nouveau du côté de la Chine.

Oui la santé c’est le virus, ce n’est pas le seul souci pour la santé, mais le virus en fait partie. La situation en Chine est assez mal perçue parce qu’il y a des présupposés idéologiques ou des pressions politiques. En quelque sorte, quoi que fasse la Chine elle est toujours critiquée depuis les États-Unis, que ce soit parce qu’elle enferme trop ou qu’elle n’enferme pas assez. Le discours négativiste  est qu’ils ont trop enfermé, puis qu’ils ont le mauvais vaccin et que le virus a fini par se glisser quand même et que maintenant ils ont relâché toutes mesures de protection et ils laissent le virus revenir en Occident, tout cela c’est une position idéologique.

Lire la suite

Les réformes des retraites : les fondamentaux du débat

JHM Cohen 12 1 2023

Sur les ondes de RCF: LIEN

La chronique d’actualité avec le professeur Jacques COHEN. Jacques, bonjour !

Bonjour !

On va revenir sur une actualité dont on a beaucoup parlé sur notre antenne cette semaine et vous n’y ferez pas exception. Les réformes des retraites : les fondamentaux du débat, tel est le titre de votre chronique aujourd’hui. Une photographie, d’après vous, JC, de ce qu’il s’est passé cette semaine. Cette fois, ça y est, la Première ministre, Élisabeth BORNE, porte cette réforme des retraites.

Une réforme essentiellement dite paramétrique, c’est-à-dire basée sur l’âge de départ, est le choix du gouvernement c’est-à-dire celui du Président. Il faut se rappeler que le Président avait proposé quelque chose de complètement différent il y a plusieurs années en expliquant très bien pourquoi les réformes paramétriques étaient soit déjà faites du temps de HOLLANDE avec Marisol TOURAINE, soit si on les poussaient à aller jusqu’au bout comme logique, une impasse. Maintenant, il revient sur ce raisonnement. Vous me direz qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, mais enfin, c’est tout de même un sérieux zigzag.

Lire la suite

Reims, le pont Charles de Gaulle, un pont pour rien ?

JHM Cohen 2 12 22

Sur les ondes de RCF: LIEN

 

La chronique d’actualité avec le Professeur Jacques COHEN. Aujourd’hui, on s’intéresse à la ville de Reims. On a appris dans la semaine, JC, que le pont Charles de Gaulle qui date de l’urbanisme des années 70 allait être détruit. JC, quel est votre regard sur cette actualité ?

C’est assez impressionnant parce que ce pont sert peu, on verra tout à l’heure pourquoi et quelle est son histoire, mais détruire un pont sous prétexte qu’il ne sert pas c’est quand même assez ahurissant, car il s’agit de ne rien mettre à la place, sauf une passerelle pour piétons. Cela ressort d’un raisonnement qui se continue qui est de réserver le centre de Reims aux bobos et à la maison de retraite de leurs parents. On a déjà la zone de faible émission qui raisonne ainsi et il s’agit à nouveau de créer un espèce de condominum, comme on dit, au Brésil ou aux États-Unis, c’est-à-dire une réserve pour riches et les autres n’ont pas à y entrer.

Lire la suite