Les offrandes périodiques au Minotaure du BTP. Une constante de la politique rémoise et du CHU. .

hic labor ille domus et inextricabilis error. — VirgileÉnéide, chant VI, vers 27

Un petit rappel mythologique : Qui est le Minotaure ? Le fruit de l’union de la belle Pasiphae « qui brille de tous ses feux » avec un taureau. Celui-ci fut abusé par un habitacle de bois couvert d’une peau de vache que Dédale l’architecte avait construit pour la Reine à sa demande. Pourquoi cette zoophilie ? Le taureau blanc a été envoyé par Poséidon à son mari Minos pour être sacrifié… à lui-même. Ce que Minos ne fait pas. Il va payer cher ce détournement de subvention divine.. La reine Pasiphae pense que ce taureau est un avatar du Dieu lui-même et veut s’unir à lui. Elle se souvient qu’en fait son mari Minos est le fils d’Europe que Zeus a séduite et enlevée en prenant l’aspect d’un taureau. Et elle veut elle aussi enfanter un demi-dieu.

Lire la suite

Il n’est pas de problème qu’une absence de solution ne finisse par résoudre…

Cet aphorisme d’Henri Queuille est généralement considéré comme lénifiant, avec le sous-entendu que les choses finissent toujours par s’arranger. Pourtant H. Queuille porte injustement la réputation d’une guimauve archétypique de la IVème République, costume que les gaullistes lui ont taillé. Pourtant le bon Dr de Neuvic fut un homme de caractère qui ne fit aucune concession à Vichy et finit par rejoindre Londres.

Lire la suite

Le traité franco-allemand d’Aix-la-Chapelle un signal vers les USA et la Russie

Chronique du jeudi 24 janvier 2019

Sur RCF: @lien en attente

Une fois n’est pas coutume, d’habitude il est avec nous le vendredi soir, mais demain soir émission spéciale avec mon seigneur François Touvet, évêque du diocèse de Châlons, c’est pourquoi JC nous rejoint ce jeudi soir. JC bonsoir.

Bonsoir.

J’ai même envie de dire, parce que cette chronique est diffusée à d’autres moments dans la journée, JC bonjour.

Bonjour.

Vous allez nous parler du traité d’Aix-la-Chapelle qui a été signé par Angela Merkel et Emmanuel Macron, le président de la République française et Angela Merkel la chancelière allemande, bien évidemment. Mais avant cela, on va le replacer dans son contexte historique, parce que ce n’est pas le premier traité d’Aix-la-Chapelle qui a été signé.

Oui, Aix-la-Chapelle c’est, finalement, j’allais dire la capitale des traités. D’abord le traité de Verdun, et sa place de capitale de Charlemagne. Mais ensuite, il y aura un traité pour la succession d’Espagne, il y aura un traité pour la succession d’Autriche, il y aura un traité de retouche du traité de Vienne après la chute de l’empire. Donc, c’est en quelque sorte la capitale des traités et c’est le lieu où le prix Charlemagne est décerné tous les ans.

Lire la suite

Le retour du Monument à l’Armée Noire

CHRONIQUE du Lundi 5 novembre 2018

sur RCF:https://rcf.fr/embed/1936493

On va évoquer les commémorations puisque vous savez que le Président de la République était à Strasbourg hier soir, sera demain aux Éparges et à Verdun dans la Meuse, avant, à 18 h de regagner Reims et ensuite d’aller à Charleville-Mézières mercredi, où il présidera un conseil des ministres à la Préfecture des Ardennes. On va y revenir tout au cours de cette émission. JC est avec nous. JC, bonsoir.

Bonsoir.

Alors, c’est vrai que demain le Président de la République arrive au parc de Champagne. Il sera accompagné d’Ibrahim Boubacar Keïta, IBK, on le surnomme ainsi, le Président de la République du Mali. Il y aura des allocutions, des dépôts de gerbes, alors, à quelle occasion ? Eh bien c’est devant un monument qui est ce que l’on appelle le monument à l’Armée Noire. Est-ce que vous pouvez nous expliquer JC ? Ce monument, il existait à Reims en quelle année ? En quelle année il a commencé à exister ?

Et bien, le monument a été inauguré en 1923, à peu près en même temps qu’un deuxième exemplaire à Bamako, et il a disparu en septembre 1940, enlevé par les nazis.

Disparu, c’est-à-dire que du jour au lendemain, les allemands ont pris ce monument.

Exactement, ils sont venus démonter le monument, ils ont dispersé le socle, le gabion, et ils ont emporté le groupe de bronze pour l’installer à Berlin, dans un musée en quelque sorte des horreurs qu’avait subi l’Allemagne. Puis, ils l’ont perdu. On a des photos du monument pendant son enlèvement et sur une plateforme en gare de Reims prises par Marcel Cocset, un résistant précoce – et ensuite, ce monument qui aurait dû partir à Berlin pour aller dans un entrepôt envoyé par Himmler lui-même, à Speer a été perdu. Ensuite, on a mis 1 an à s’apercevoir qu’on ne savait pas très bien ce qu’il était devenu et qu’il avait sans doute été fondu par erreur. Cela montre que l’armée allemande, malgré une réputation un peu surfaite d’omnipotence et d’efficacité, pouvait très bien perdre un monument de 7 mètres de haut.

Lire la suite

Commémoration du centenaire de 1918 : la campagne de France du président Macron

CHRONIQUE du vendredi 9 novembre 2018

sur RCF: @lien en attente

Comme tous les vendredis, il est fidèle au poste. Parfois il est sur la route, parfois il est en direct avec nous en studio et ce soir, il est avec nous en studio. Bonsoir JC !

Bonsoir.

Avec vous, on va revenir sur l’itinérance mémorielle du Président de la République, Emmanuel Macron. Un parcours qui a commencé dimanche dernier à Strasbourg et qui s’achève aujourd’hui, en tout cas pour ce qui est du pèlerinage j’ai envie de dire en dehors de Paris, du côté de Lens. Ce parcours, que vous inspire-t-il, JC ?

macron reims armée noire 6

Eh bien, c’est un immense parcours, un pèlerinage en quelque sorte didactique, avec un très grand nombre de stations pour pouvoir couvrir tous les aspects de la commémoration de 1918, de l’Armistice de la fin de la Première Guerre mondiale. Mais avec des dissonances parce que c’est un itinéraire très intellectuel au départ, d’historiens en quelque sorte qui devait donner des éléments pour rythmer un récit dans des relais audiovisuels et de presse, à l’écart de la population. Puis, il a été jugé nécessaire par le Président d’aller quand même au contact de la population et d’avoir un EPADH par-ci, une usine par-là, etc., parmi les épisodes. De plus, il fait cela en rencontrant j’allais dire « les vrais gens ». On ne peut pas lui ôter qu’il accepte de rencontrer je dirais « n’importe qui ».macron reims armée noire 2

Lire la suite

De F  Mitterrand à E Macron et retour

JHM Cohen 14 9 2018
De nombreux français ont voté pour E Macron afin que des réformes de structure soient enfin entreprises à marche rapide. Si certains croyaient à la fable de réformes avec l’assentiment général, sans peine pour quiconque et sans contrainte, nombreux étaient ceux qui pensaient qu’elles seraient plus rugueuses mais seraient néanmoins mises en oeuvre. Notamment la plus importante et la plus urgente, la réduction de la dépense publique. Malheureusement, malgré des annonces spectaculaires, la politique suivie n’a pas eu d’effets structuraux significatifs. Tandis que le déséquilibre des gagnants et perdants a fait perdre à EM dans l’opinion l’aile gauche indispensable à tout bonapartisme s’il veut durer.

Lire la suite

Valmy 20 septembre 1792 Un match nul militaire et une victoire politique décisive

Voyant resurgir une mythologie de charge sabre au clair revue façon film de guerre contemporain, je voudrais rappeler la réalité historique de la victoire décisive pour la République à Valmy le 20 septembre 1792.

La campagne du Duc de Brunswick à la tête d’une armée prussienne de 40 000 hommes débute par la prise assez facile de Verdun. Déjà des partisans harcèlent les lignes de communication de l’envahisseur, qui les fait fusiller systématiquement. Goethe croise au pont sur la Meuse plusieurs partisans capturés en attente d’exécution. Le choix de l’un d’entre eux de se jeter lui même du pont après l’avoir regardé dans les yeux frappera durablement Goethe comme témoignage du courage des révolutionnaires.

Lire la suite