Des nouvelles du front des épidémies

Jacques HM Cohen 24 6 2022

Sur les ondes de RCF: LIEN

La chronique d’actualité aujourd’hui avec le professeur Jacques COHEN. On va aller sur le front, non pas celui de la guerre en Ukraine, mais le front des épidémies, avec vous, professeur dans l’actualité. Bonjour Jacques !

Bonjour !

Sur le front des épidémies, vous voulez nous parler de deux choses aujourd’hui : du Monkeypox et du Covid. Nous allons peut-être commencer par le Monkeypox, un virus dont on a déjà beaucoup parlé ces dernières semaines ensemble.

Ce virus se répand, il ne semble pas que l’on soit dans la situation de foyers isolés qui s’éteignent spontanément. il se répand inéluctablement selon son histoire naturelle j’allais dire, puisqu’aucune mesure sérieuse n’est prise contre lui. Il en est actuellement à une situation de maladie sexuellement transmissible, il est encore très limité dans le milieu de propagation initiale en occident, c’est-à-dire des homosexuels fréquentant des établissements conduisant à des relations avec partenaires multiples. Il va commencer à en sortir. Son danger se situe surtout sur les immunodéprimés, les enfants en très bas âge et les femmes enceintes. Les enfants en très bas âge peuvent faire des formes beaucoup plus graves semble-t-il, et les femmes enceintes ont de fortes chances d’avorter.

Lire la suite

Variole à Vannes 1954. Les leçons pour MKP

Jacques HM Cohen

5 juin 2022

Sur les ondes de RCF: Lien 

L’épidémie de MKP se développe à son pas lent mais inexorable habituel, dans l’indifférence du public,  et les affirmations rituelles des autorités de santé que tout est sous contrôle. Grâce à une campagne vaccinale infinitésimale.

Lire la suite

Monkeypox virus: jusqu’où diffusera-t-il ?

Chronique du 25 mai 2022

Sur les ondes de RCF: LIEN

Précédent post sur le sujet: https://jhmcohen.com/2022/05/20/monkeypox-mkp1-un-cousin-de-la-variole-passe-du-singe-a-lhomme/

Monkeypox, la suite, si j’ose dire. On avait commencé à en parler la semaine dernière, jusqu’où diffusera le Monkeypox virus ? C’est finalement la question que l’on va vous poser. Déjà, JC, peut-être que tous nos auditeurs n’ont pas pris connaissance de cette actualité, mais le Monkeypox si on fait une photographie, juste en quelques mots revenir sur les grandes lignes de ce nouveau virus qui circule depuis quelques jours, quelques semaines maintenant.

Ce qui est nouveau, c’est qu’il circule en Europe. Ce virus est connu en Afrique depuis les années 70, avec deux souches d’ailleurs, une assez méchante et une moins, c’est la moins méchante qui circule actuellement, il donne des épidémies sporadiques là-bas et pour la première fois il diffuse au-delà. Alors, on a maintenant avec quelques semaines d’évolution un premier élément : il a diffusé essentiellement dans des milieux homosexuels masculins. On a des foyers de contamination comme un sauna, des choses comme cela en Espagne. Il semble se comporter comme un virus de contact, c’est-à-dire transmis par les muqueuses ou les contacts étroits, donc finalement comme une MST (Maladie Sexuellement Transmissible). C’est très rare parmi les poxvirus.

Lire la suite

Monkeypox MKP1, un cousin de la variole passe du singe à l’Homme

JHM Cohen 19 05 2022 

Sur les ondes de RCF: Lien en attente

Et vous voulez nous parler du Monkeypox, un cousin de la variole passe du singe à l’Homme. De quoi s’agit-il le Monkeypox, JC, en quelques mots.

Ce Poxvirus du singe MKP1 est un cousin du virus de la variole dont notre espèce a été affligée longtemps et dont elle s’est débarrassée par la vaccination contre l’un des virus de ce groupe, mais qui peut protéger des autres. C’est le cas la plupart du temps pour les Poxvirus. Vous connaissez bien l’histoire de la Vaccine, c’est un Poxvirus pas trop méchant de la vache qui permettait de protéger contre tout le groupe des Pox, dont la variole.

Lire la suite

La GPA, première importation de la misère ukrainienne

Jacques HM Cohen 13 5 22

Sur les ondes de RCF: LIEN 

Bonjour !

Le nom de votre chronique aujourd’hui : la GPA, première importation de la misère ukrainienne. JC, avec cette question pour bien recontextualiser les choses, la GPA, de quoi s’agit-il ? Parce que c’est vrai que l’on s’y perd. Un coup on parle de GPA, un coup de PMA, ce genre de chose. Décryptez-nous un peu tout cela.

Les deux termes homophones proches n’ont rien à voir entre eux. Dans un cas, il s’agit de procréation assistée et dans l’autre, celui qui nous intéresse aujourd’hui, il s’agit de mères porteuses pour dire les choses carrément. Les mères porteuses sont des dames que l’on insémine naturellement ou pas naturellement, qui portent un enfant et qui le donnent ensuite à ceux qui ont payé pour. Évidemment, c’est quelque chose que personnellement, je réprouve profondément.

Lire la suite