Ukraine : la boîte de Pandore des prochaines guerres

Chronique du 16 septembre 2022

Sur les ondes de RCF: LIEN

Avec nous par téléphone, on retrouve le professeur Jacques Cohen. Jacques, bonjour.

Bonjour.

Et on s’intéresse aujourd’hui aux conséquences de la guerre en Ukraine, avec vous professeur, peut-être un résumé des faits, finalement, que s’est-il passé en Ukraine ?

Pour la première fois les Ukrainiens ont mené une offensive éclair et victorieuse déclenchant un repli russe, j’allais dire en panique ou du moins d’extrême urgence. C’est un phénomène très important parce que le repli à Kiev, au début de la guerre, pouvait être compris comme quelque chose qui venait après une mauvaise ouverture, si j’ose dire. On efface et on recommence. Parce que la prise rapide de la capitale par l’effondrement du régime ne se passait pas, que les troupes aux alentours se replient, cela n’avait pas paru extravagant à tout le monde.

Lire la suite

Le char à voile et le droit au blasphème

Jacques HM Cohen 9 9 22

Sur les ondes de RCF: LIEN 

La chronique d’actualité, c’est avec le professeur Jacques Cohen qui est avec nous par téléphone. Bonjour Jacques !

Bonjour !

JC, une fois n’est pas coutume, vous voulez nous emmener dans le monde du football, indirectement, puisqu’il y a un match, Nantes-Paris, qui a fait polémique, notamment avec les déclarations de l’entraîneur Christophe Galtier qui ont suscité un peu l’émoi dans le monde politique et dans le monde en général. Il a dit que ses joueurs pouvaient aussi se déplacer en char à voile lorsqu’on lui a demandé si les joueurs du Paris Saint-Germain ne pouvaient pas prendre le TGV plutôt que l’avion.

En effet, ce qui est frappant c’est de voir une réaction qui va jusqu’au Premier ministre en passant par la couverture de Libération pour considérer comme un blasphème cette galéjade et cela rappelle la question du droit au blasphème. Vous savez que la loi en France c’est que le blasphème est permis, sinon, Charlie Hebdo n’aurait jamais eu le droit de publier un seul numéro. Mais la religion écologiste, a aussi des intégristes qui ont décidé qu’il n’en était pas question. 

Lire la suite

Monkeypox : vaccins et stratégies vaccinales

Jacques HM Cohen  1 7 2022

Sur les ondes de RCF: LIEN en attente

Avec nous, par téléphone, on retrouve le professeur Jacques COHEN pour la chronique d’actualité. Jacques COHEN, bonjour !

Bonjour !

JC, l’actualité, c’est le Monkeypox, un virus que l’on essaye de décortiquer semaine après semaine avec aujourd’hui au programme les vaccins et la stratégie vaccinale. Que voulez-vous nous dire, Professeur ?

Je voudrais commencer par parler des différents vaccins parce que ce sont eux qui sous-tendent la stratégie vaccinale vis-à-vis d’un virus dont le rythme de développement est lent. Le cycle est d’à peu près un mois contre moins d’une semaine pour un Covid par exemple, l’incubation est de trois semaines comme les oreillons, mais ce n’est pas parce qu’il va lentement qu’il ne va pas sûrement. En particulier, il est très résistant, il est contagieux par les surfaces et il semble que la montée soit maintenant inexorable puisqu’on n’a pas coiffé l’épidémie à son début. Quels sont les outils dont on dispose ? En fait, il n’y a pour l’instant guère que les vaccins et il faut reprendre la question de la vaccination antivariolique qui a été faite avec un virus proche, un virus de la famille des pox, celui de la vache qui devrait protéger également, plus ou moins parfaitement – on n’est pas sûrs que ce soit parfaitement – contre le virus dit du singe dont on sait qu’en fait, c’est un rongeur ou un écureuil de forêt Africaine qui est son réservoir naturel. Les grands singes sont malheureusement très malades avec ce virus, c’est pour cela que c’est sur eux que l’on s’en est rendu compte.

Lire la suite

Des nouvelles du front des épidémies

Jacques HM Cohen 24 6 2022

Sur les ondes de RCF: LIEN

La chronique d’actualité aujourd’hui avec le professeur Jacques COHEN. On va aller sur le front, non pas celui de la guerre en Ukraine, mais le front des épidémies, avec vous, professeur dans l’actualité. Bonjour Jacques !

Bonjour !

Sur le front des épidémies, vous voulez nous parler de deux choses aujourd’hui : du Monkeypox et du Covid. Nous allons peut-être commencer par le Monkeypox, un virus dont on a déjà beaucoup parlé ces dernières semaines ensemble.

Ce virus se répand, il ne semble pas que l’on soit dans la situation de foyers isolés qui s’éteignent spontanément. il se répand inéluctablement selon son histoire naturelle j’allais dire, puisqu’aucune mesure sérieuse n’est prise contre lui. Il en est actuellement à une situation de maladie sexuellement transmissible, il est encore très limité dans le milieu de propagation initiale en occident, c’est-à-dire des homosexuels fréquentant des établissements conduisant à des relations avec partenaires multiples. Il va commencer à en sortir. Son danger se situe surtout sur les immunodéprimés, les enfants en très bas âge et les femmes enceintes. Les enfants en très bas âge peuvent faire des formes beaucoup plus graves semble-t-il, et les femmes enceintes ont de fortes chances d’avorter.

Lire la suite

Guerre en Ukraine: 2 tactiques contradictoires de Kiev

Jacques HM Cohen 15 6 22

Sur les ondes de RCF: LIEN

Jacques COHEN, aujourd’hui, vous voulez nous emmener en Ukraine faire une nouvelle photographie de ce qu’il se passe actuellement. D’abord, la photographie a commencé ce jeudi, le Président Emmanuel MACRON, avec une délégation européenne, nous allons l’appeler ainsi, qui était dans le train en direction de l’Ukraine.

Oui, Emmanuel MACRON avec SCHOLZ et DRAGHI viennent ensemble à Kiev aujourd’hui. Emmanuel MACRON a un passif à remonter dans l’opinion ukrainienne, lié au terme « humiliation ». Je vais tacher de vous démontrer que c’est le problème d’une infirmité du Président français qui a ce que j’appelle une anosmie sensitive.

C’est-à-dire, JC ?

C’est-à-dire qu’il comprend et utilise un mot pour sa valeur rationnelle et objective, mais il ne comprend pas la charge émotionnelle qu’un mot peut contenir pour son interlocuteur.

Lire la suite