Réforme santé : le retour du localisme et du clientélisme

CHRONIQUE DU Vendredi 5 octobre 2018

Sur RCF: https://rcf.fr/embed/1914962

JC bonjour.

Bonjour !

Le sujet que vous avez choisi ce soir, c’est la réforme hospitalière. Vous en aviez déjà parlé il y a quelques semaines. Aujourd’hui, vous voudriez faire une sorte de piqûre de rappel.

Et bien, en quelque sorte une piqûre de rappel sur les dangers de l’abolition du Numerus Clausus, de la disparition de fait après celle du concours de l’internat de son successeur l’Examen Classant National final, de la disparition du concours de praticien hospitalier national… Tout ceci va conduire à un localisme, et disons-le, non seulement à une différenciation des facultés, mais à un retour en force du clientélisme et du népotisme. Vous savez que le népotisme cela veut dire de protéger la famille, les copains, les enfants des copains, etc., etc.. Donc, le redoutable népotisme du milieu médical, avec son endogamie, qui a conduit à un système clos, qui a été ébréché par la volonté du Général de Gaulle et du Professeur R Debré, du concours d’internat et de la création des CHU en 1958. Lire la suite

Justice prédictive, justice numérique. Aide ou cauchemar ?

CHRONIQUE DU VENDREDI 28 septembre 2018

sur RCF: https://rcf.fr/embed/1905490

Bonjour JC.

Bonjour à tous.

Ce vendredi, un colloque vient de se terminer il y a quelques minutes : Spécialisation judiciaire, justice prédictive menée par l’intelligence artificielle, un vaste sujet ! Déjà, ce colloque, si on le replace dans le contexte, quel en était l’intérêt ?

Le colloque est organisé par le Barreau de Reims et sa structure de formation. Il réunit bien sûr, les avocats, mais aussi les magistrats. Il avait comme invité vedette Robert BADINTER, l’ancien Président du Conseil Constitutionnel et d’autres participants, ce qui a permis d’aborder ces sujets pendant toute une journée de façon tout à fait intéressante. Lire la suite

Manuel Valls un Macron catalan ?

Chronique du vendredi 21 septembre 2018

Sur RCF: https://rcf.fr/embed/1898402

Jacques Cohen, bonjour !

Bonjour.

Aujourd’hui, le sujet choisi : Emmanuel Valls, un Macron espagnol. C’est vrai que Manuel Valls, peut-être que vous l’avez suivi dans l’actualité, va, selon toute vraisemblance, se présenter à la mairie de Barcelone. Est-ce que c’est sérieux ? C’est la première question que j’ai envie de vous poser, Jacques Cohen.

Et bien, la première réaction a été, il y a quelques mois, de penser que ces rumeurs n’étaient pas sérieuses. Et finalement, c’est une chose tout à fait sérieuse. Tout à fait sérieuse parce qu’il présente pas mal d’avantages pour ceux qui poussent cette candidature.

Lire la suite

Des travaux et du trafic automobile à Reims

CHRONIQUE du Vendredi 14 septembre 2018

sur RCF: https://rcf.fr/embed/1896964

Comme tous les vendredis, il est avec nous, mais aujourd’hui c’est par téléphone, Jacques Cohen. Bonjour Jacques.

Bonjour.

Vous êtes à distance et peut-être que vous avez pris la route pour vous rendre là où vous êtes. En tout cas aujourd’hui, ce soir, vous voulez nous parler de la circulation rémoise Jacques Cohen.

Et bien, j’ai effectivement dû prendre la voiture. Mais la circulation rémoise, il faut bien voir qu’elle a plusieurs caractéristiques qui semblent méconnues ou qui ne sont pas prises en compte par les gens qui font de nouveaux plans de circulation pour l’actuelle municipalité. La circulation rémoise a une caractéristique importante qui est d’avoir une grosse circulation pendulaire. C’est-à-dire des gens qui n’habitent pas le centre-ville, mais qui viennent y travailler tous les jours, ou qui viennent de beaucoup plus loin des villes autour, et qui là aussi, viennent travailler à Reims. Ça représente plus de 50 000 personnes par jour. Lire la suite

L’inspection des Finances, une Église du Rabot et du Bonneteau

Aujourd’hui nous allons parler d’une église ou d’une secte, Renan nous a appris que seul le succès les différencie, qui a une grande influence sur la vie de notre pays: l’Inspection des Finances.

Sa doctrine est austère et assez pessimiste. Elle ne tient pas l’homme pour bon ou mauvais, mais fondamentalement dépensier. Et sa mission est de lutter contre. Sa grande fête, d’allure plus  Kippour que Noël, c’est le jour de la publication des comptes de la Nation. Qui ne survient pas le même jour chaque année car c’est une église discrète. Plutôt Franc-Maçons ou Opus Dei que « No Border » ou écologique.  Lire la suite

A. Benalla : les hommes de l’ombre éclairent leur Président

Aucun Président de la Vème République n’a pu résister à la logique de constituer un pendant « action » au gouvernement parallèle que représente son cabinet. Mais la structure mise en place, et les hommes employés, ont différés considérablement d’un Président à l’autre.  L’affaire Benalla révèle un Président Macron pris en tenaille entre une image de naïf et une image de cynique, sans pouvoir échapper par sa tactique de défense à l’une ou l’autre, ou pire au deux. Lire la suite

La joie par le sport. Bien ou Mal ?

Chronique du 13 juillet 2018

sur RCF@lien en attente

 

Aujourd’hui, nous retrouvons, Jacques Cohen, le seul chroniqueur de la semaine qui est resté fidèle au poste jusqu’au bout, jusqu’à la dernière ! Bonsoir, Jacques !

Bonsoir.

Aujourd’hui, avec vous, on va parler de sport. Parce que oui, l’équipe de France est en finale de la Coupe du monde de football, ce sera dimanche à 17 h face à la Croatie. C’est la thématique que vous avez décidé de traiter sous un angle particulier, « la joie par le sport, bien ou mal ? » Une liesse considérable, on l’a vu en local, l’exemple à Reims, parce que moi j’étais à Reims, mais les auditeurs ardennais peut-être l’on vu aussi dans les rues de Sedan, de Charleville-Mézières… On a vu toute cette foule déferler dans les rues, les voitures qui s’accumulaient, les klaxons, etc. qu’est-ce que vous en pensez, Jacques Cohen ?

Je n’en pense rien, ce que je fais c’est que je constate et que j’essaye d’analyser. Donc, il y a du bien et du mal. On peut prendre tout d’abord le bien, le bien c’est le sentiment d’identification collective. C’est l’appartenance à la nation. C’est la communauté des gens qui vivent ici, et cela est tout à fait favorable de voir que l’identification au sport, à l’équipe de France, conduit à cette cohésion de la nation. Lire la suite