Hong Kong, une autre Chine démocratique

 

Chronique du 29 novembre 2019

Sur les ondes de RCF: https://rcf.fr/embed/2247678

Bonjour Jacques.

Bonjour.

On l’a dit dans le sommaire de cette émission, vous allez nous emmener en Chine, que se passe-t-il exactement à Hong-Kong ? Présentation du contexte.

Alors sans repartir du début de l’insurrection, on peut prendre un événement tout à fait récent et tout à fait étonnant qui est une élection démocratique, que le pouvoir central a laissé faire. Et qui donne un résultat écrasant en faveur, pour schématiser, des indépendantistes ou autonomistes. C’est totalement invraisemblable, inhabituel pour la Chine que de ne pas s’être méfié, et d’avoir laissé ce genre de chose se dérouler.

Lire la suite

Les offrandes périodiques au Minotaure du BTP. Une constante de la politique rémoise et du CHU. .

hic labor ille domus et inextricabilis error. — VirgileÉnéide, chant VI, vers 27

Un petit rappel mythologique : Qui est le Minotaure ? Le fruit de l’union de la belle Pasiphae « qui brille de tous ses feux » avec un taureau. Celui-ci fut abusé par un habitacle de bois couvert d’une peau de vache que Dédale l’architecte avait construit pour la Reine à sa demande. Pourquoi cette zoophilie ? Le taureau blanc a été envoyé par Poséidon à son mari Minos pour être sacrifié… à lui-même. Ce que Minos ne fait pas. Il va payer cher ce détournement de subvention divine.. La reine Pasiphae pense que ce taureau est un avatar du Dieu lui-même et veut s’unir à lui. Elle se souvient qu’en fait son mari Minos est le fils d’Europe que Zeus a séduite et enlevée en prenant l’aspect d’un taureau. Et elle veut elle aussi enfanter un demi-dieu.

Lire la suite

Plan Buzyn: La santé tousse encore !

Chronique du 22 Novembre

Sur les ondes de RCF: https://rcf.fr/embed/2242229

On a l’habitude de retrouver JC pour la chronique d’actualité, bonjour Jacques.

Bonjour.

On va regarder ce qu’il s’est passé cette semaine, c’était mercredi, un nouveau plan urgence dans le domaine de la santé annoncé par le gouvernement. Pas mal de choses, notamment on retient parmi toutes ces annonces les 1,5 milliard d’euros sur 3 ans annoncés, l’ensemble de ce plan JC, qu’en pensez-vous ?

Et bien, malheureusement je crois que c’est trop peu et trop tard pour qu’il puisse non seulement désamorcer la crise, mais prendre le virage d’une remise en ordre du système. Parce que la présentation, j’allais dire chatoyante, 1,5 milliards, cela frappe plus l’imagination. Seulement, c’est sur 3 ans et surtout quand on regarde le coefficient directeur, ce que l’on appelle l’ONDAM (Objectif National des Dépenses d’Assurance Maladie) dans le jargon correspondant aux hôpitaux, les études qui sont toutes convergentes disent que l’augmentation naturelle par le glissement vieillissement/technicité, par les prévisions d’augmentation d’activité, la population, etc., l’évolution naturelle de l’ONDAM devrait être à 4.4 pour rester en l’état. C’est-à-dire sans augmenter réellement les investissements. Or, depuis des années on rédime les hôpitaux et il était prévu cette année 2.1 %, c’est-à-dire de terminer d’amener à l’os les hôpitaux dans un état lamentable et les mesures reviennent en fait à donner 0.2, c’est-à-dire arriver entre 2.3 et 2.4, vous voyez le gouffre qu’il y a entre 2.4 et 4.4.

Lire la suite

R Polanski: Du bien et du mal en matière artistique

Chronique du 15 novembre 2019

Sur les ondes de RCF: https://rcf.fr/embed/2236826

bonjour Jacques.

Bonjour.

Aujourd’hui vous voulez nous parler de Roman Polanski, le réalisateur, le cinéaste. Roman Polanski qui a sorti il y a quelques jours, « j’accuse » et dans le même temps il y a une actrice française qui a de nouveau dénoncé un viol de Roman Polanski. JC, ce film « J

Cranach_d.Ä.,_Lucas_-_Christus_und_die_Ehebrecherin_-_Fränkische_Galerie_-_1520

Lucas Cranach Christus und die Ehebrecherin Le Christ et la femme adultère Version sage

’accuse » et cette accusation envers Roman Polanski cela tombe au mauvais moment pour lui ?

Il n’y a pas de bon moment pour lui. Il a sorti ce film que je n’ai pas encore vu et qui est certainement un événement important, parce que c’est un cinéaste important qui a quand même réalisé pas mal de films tout à fait significatifs et d’intérêt. Mais il y a deux aspects, il y a d’abord l’intolérance de ceux qui veulent interdire un film, un livre, etc… Cette intolérance c’est un très mauvais souvenir, il y a toujours eu des gens pour vouloir interdire l’expression artistique ou l’expression tout court et ce sont généralement des intentions très troubles et très maléfiques, même quand elles sont parées de la vertu – on peut sur cette antenne rappeler quand même que l’inquisition, c’était déjà cela.

Lire la suite

Française des Jeux: Pile je gagne, Face tu perds

Chronique du 08 novembre 2019

Sur les ondes de RCF: lien

On retrouve avec nous par téléphone JC, bonjour Jacques.

Bonjour.

Nous allons évoquer la Française des Jeux, le bilan de la Française des Jeux c’est surtout qu’elle s’introduit en bourse depuis ce jeudi 7 novembre, ça y est la Française Des Jeux est privatisée, quel est votre regard sur cette actualité JC ?

Dans le cas de la privatisation de la Française des Jeux, entreprise d’État qui a toujours gagné énormément d’argent, les argumentaires qui sont donnés ne peuvent qu’être à chaque fois à double tranchant. Si l’on dit que les acheteurs vont gagner pas mal d’argent, c’est dire que cet argent ne sera plus versé à l’État et vice versa si je puis dire. Pour que les acheteurs gagnent, il faut que l’État perde, c’est-à-dire que chaque individu, puisque l’État c’est nous, perde. Donc, on est dans un système en quelque sorte face je gagne et pile tu perds ou le contraire, puisqu’on est dans une situation absolument schizophrénique où pour que les Français gagnent de l’argent il faut que l’État, c’est-à-dire eux-mêmes en perdent. Ou à l’inverse, s’ils payent et qu’ils perdent de l’argent dans leur achat ils en regagnent de l’autre côté, mais collectivement, ce qui n’est pas tout à fait la même chose.

Lire la suite

Mayotte, il est déjà trop tard

Chronique du 25 octobre 2019

Sur les ondes de RCF: https://rcf.fr/embed/2220519

Pour la chronique d’actu c’est JC que l’on retrouve. Il est avec nous par téléphone, bonjour Jacques.

Bonjour.

Si vous êtes docteur et aujourd’hui vous êtes un peu dans un état grippal, c’est vrai que la campagne de vaccination a commencé cette semaine. On rappelle à tous nos auditeurs qu’il est important de se faire vacciner contre la grippe.

Exact oui. Je me suis fait vacciner il y a 3 jours, mais ce n’est pas cela qui me rend malade ni d’ailleurs une vraie grippe, mais il y a beaucoup d’autres histoires virales qui peuvent donner la voix que vous entendez.

On aura peut-être l’occasion d’y revenir dans l’une de vos prochaines chroniques. Parce que Jacques ce n’est absolument pas de cela que vous voulez nous parler, mais plutôt de revenir sur le déplacement du Président de la République française Emmanuel Macron à Mayotte, c’était en début de semaine. JC que se passe-t-il à Mayotte puisque c’était un peu l’occasion de parler un peu de ce territoire.

Et bien, il est assez étonnant de voir le président de la République aller à Mayotte pour proposer des solutions simples à un problème qui est insoluble. La situation de Mayotte est très particulière, c’est l’une des Comores. Lors du référendum d’autodétermination – 3 iles sur 4 pour faire court ont choisi de devenir indépendante et la 4ème, Mayotte, a choisi de rester française, jusque-là on s’est dit pourquoi pas -, mais il y a un déséquilibre de richesse considérable, parce que les autres Comores n’ont guère de ressources ou ne savent pas bien les exploiter et Mayotte non plus, mais Mayotte a la France. Donc, il y a beaucoup d’argent qui est déversé. On est dans une situation j’allais dire, à l’inverse de situations coloniales classiques. Autrefois les colonies c’était des exploités, il y avait des colons qui se servaient pour cela. Maintenant il y a toujours des colons qui se servent, si je puis dire, mais qui se servent sur la rente de situation de l’arrosage de la République.

Lire la suite

Voile islamique: Ne pas se voiler la face

Chronique du 18 octobre 2019

Sur les ondes de RCF: @lien en attente

JC qui est avec nous par téléphone. Bonjour JC.

Bonjour.

Vous voulez nous parler de cette femme voilée au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté qui est venue en tant qu’accompagnatrice scolaire avec des enfants. JC, premièrement que pensez-vous de cette nouvelle affaire du voile au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté ?

Je pense que ce n’est pas seulement au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté qu’il faut penser. Il ne faut pas se voiler la face en prenant le voile de l’Islam comme une mode vestimentaire, ce ne sont pas des chaussettes jaunes à pois rouges, c’est un bout de tissu comme l’est un drapeau. C’est celui d’un certain Islam qui combat justement l’égalité comme la liberté et les droits des femmes. C’est donc une idéologie qui est à combattre, car c’est une idéologie qui se déclare notre adversaire, l’adversaire de la République. En Syrie, même les islamistes soi-disant modérés avaient rétabli la polygamie dans les zones qu’ils contrôlaient. Et je crois d’ailleurs que les Iraniennes ou les Magrébines, en Tunisie par exemple, qui luttent contre le voile et la tyrannie dont il est l’étendard, doivent être consternées par l’immense naïveté française.

voiles-musulmans-289x300

Voiles…..

Lire la suite