Des travaux et du trafic automobile à Reims

CHRONIQUE du Vendredi 14 septembre 2018

sur RCF: https://rcf.fr/embed/1896964

Comme tous les vendredis, il est avec nous, mais aujourd’hui c’est par téléphone, Jacques Cohen. Bonjour Jacques.

Bonjour.

Vous êtes à distance et peut-être que vous avez pris la route pour vous rendre là où vous êtes. En tout cas aujourd’hui, ce soir, vous voulez nous parler de la circulation rémoise Jacques Cohen.

Et bien, j’ai effectivement dû prendre la voiture. Mais la circulation rémoise, il faut bien voir qu’elle a plusieurs caractéristiques qui semblent méconnues ou qui ne sont pas prises en compte par les gens qui font de nouveaux plans de circulation pour l’actuelle municipalité. La circulation rémoise a une caractéristique importante qui est d’avoir une grosse circulation pendulaire. C’est-à-dire des gens qui n’habitent pas le centre-ville, mais qui viennent y travailler tous les jours, ou qui viennent de beaucoup plus loin des villes autour, et qui là aussi, viennent travailler à Reims. Ça représente plus de 50 000 personnes par jour. Lire la suite

Suppression du Numerus Clausus en Médecine. Naïveté ou machiavélisme ?

Chronique du vendredi 7 septembre 2018

sur RCF: https://rcf.fr/embed/1896963

 

Jacques Cohen est avec nous aujourd’hui, Jacques Cohen bonjour !

Bonjour.

Alors, c’est vrai que dans l’actualité, on a parlé d’une question qui concerne, en cette période de rentrée, la médecine. Alors, ce n’est peut-être pas vrai pour l’année 2018, ce n’est peut-être qu’un projet, mais on a entendu parler de la fin du numerus clausus en médecine.

C’est une chose qui existe depuis des années, il faut rappeler aux auditeurs que le numerus clausus est un nombre d’étudiants. Ce nombre d’étudiants, il ne faut pas le dépasser à la fin de la 1re année, il y a énormément de candidats, 1 000, 1 200 parfois, beaucoup d’étudiants et que très peu d’élus, 200 élus. Donc ça se bouscule en médecine.

Et alors, j’ai entendu dire que tout ça pouvait exploser. De quoi s’agit-il exactement, déjà au niveau du projet ?

Numerus clausus effectivement est un terme pudique pour dire « concours », mais je ne vois d’ailleurs pas pourquoi on n’emploierait pas le terme correct de « concours ». Et bien, c’est un serpent de mer.

Mais les serpents de mer existent. Il y en a en Australie et ils sont même venimeux et toxiques. De temps en temps, on finit par en rencontrer un pour de vrai !

Lire la suite

L’inspection des Finances, une Église du Rabot et du Bonneteau

Aujourd’hui nous allons parler d’une église ou d’une secte, Renan nous a appris que seul le succès les différencie, qui a une grande influence sur la vie de notre pays: l’Inspection des Finances.

Sa doctrine est austère et assez pessimiste. Elle ne tient pas l’homme pour bon ou mauvais, mais fondamentalement dépensier. Et sa mission est de lutter contre. Sa grande fête, d’allure plus  Kippour que Noël, c’est le jour de la publication des comptes de la Nation. Qui ne survient pas le même jour chaque année car c’est une église discrète. Plutôt Franc-Maçons ou Opus Dei que « No Border » ou écologique.  Lire la suite

A. Benalla : les hommes de l’ombre éclairent leur Président

Aucun Président de la Vème République n’a pu résister à la logique de constituer un pendant « action » au gouvernement parallèle que représente son cabinet. Mais la structure mise en place, et les hommes employés, ont différés considérablement d’un Président à l’autre.  L’affaire Benalla révèle un Président Macron pris en tenaille entre une image de naïf et une image de cynique, sans pouvoir échapper par sa tactique de défense à l’une ou l’autre, ou pire au deux. Lire la suite

La joie par le sport. Bien ou Mal ?

Chronique du 13 juillet 2018

sur RCF@lien en attente

 

Aujourd’hui, nous retrouvons, Jacques Cohen, le seul chroniqueur de la semaine qui est resté fidèle au poste jusqu’au bout, jusqu’à la dernière ! Bonsoir, Jacques !

Bonsoir.

Aujourd’hui, avec vous, on va parler de sport. Parce que oui, l’équipe de France est en finale de la Coupe du monde de football, ce sera dimanche à 17 h face à la Croatie. C’est la thématique que vous avez décidé de traiter sous un angle particulier, « la joie par le sport, bien ou mal ? » Une liesse considérable, on l’a vu en local, l’exemple à Reims, parce que moi j’étais à Reims, mais les auditeurs ardennais peut-être l’on vu aussi dans les rues de Sedan, de Charleville-Mézières… On a vu toute cette foule déferler dans les rues, les voitures qui s’accumulaient, les klaxons, etc. qu’est-ce que vous en pensez, Jacques Cohen ?

Je n’en pense rien, ce que je fais c’est que je constate et que j’essaye d’analyser. Donc, il y a du bien et du mal. On peut prendre tout d’abord le bien, le bien c’est le sentiment d’identification collective. C’est l’appartenance à la nation. C’est la communauté des gens qui vivent ici, et cela est tout à fait favorable de voir que l’identification au sport, à l’équipe de France, conduit à cette cohésion de la nation. Lire la suite

Des prisons mitées comme la Justice !

Chronique du vendredi 6 juillet 2018

sur RCF: @lien en attente

 

La chronique d’actualité, aujourd’hui, avec Jacques Cohen, comme tous les vendredis, bonjour Jacques !

Bonjour.

Et on va revenir sur un fait marquant dans l’actualité nationale, l’évasion de Rédoine Faïd de la prison de Réau, cela paraît invraisemblable !

Cela paraît invraisemblable… cela ne serait pas vraisemblable dans un monde idéal. Dans le monde tel qu’il est, dans l’état des prisons et dans l’état de la justice, c’est malheureusement quelque chose d’inéluctable.

prison recife 2

Prison désaffectée à Recife Brésil

Lire la suite

Le fort de Brégançon, une maison hantée

Chronique du vendredi 22 juin 2018

Sur RCF: https://rcf.fr/embed/1855333

« Le fort de Brégançon, une maison hantée », c’est le titre de votre chronique aujourd’hui. Hantée, par ses locataires Jacques ?

Non, hantée surtout par le fantôme du Général de Gaulle parce que c’est le premier à avoir voulu utiliser ce lieu comme villégiature de vacances, et en fait pour fort peu de temps, il n’y est passé, je crois, qu’une ou deux  fois pour une nuit ou deux. Et pourtant, c’est cette image qui s’impose. Le fort est le symbole des vacances du président de la 5ème république, à l’image du Général de Gaulle.

Lire la suite