De vieilles habitudes électorales….

Craignant qu’un coup de pouce du premier ministre ne suffise pour pouvoir transmettre le siège de député à sa protégée, Arnaud Robinet multiplie les actions municipales, en se faisant accompagner de V Beauvais et C Vautrin, pour s’offrir une campagne en habit de maire.
En photo avec Valérie Beauvais et Catherine Vautrin derrière le ruban à l’inauguration des Culturales le 14 juin, il inaugurera aujourd’hui vendredi 16 en tant que maire une expositions de peinture dans le quartier Jean Jaurès.
La règle d’égalité des candidats condamne pourtant ce déplorable mélange des genres.
Mais que voulez vous, tout ce petit monde n’a pas l’habitude de se voir menacé aux législatives ! Alors un petit coup de pouce à soi-même et entre amis….même s’il est contraire au code électoral.

DSC_9713 CV AR VB

Dans quelle circonscription législative votez vous le 11 et le 18 Juin ?

Pour qui voter dimanche 11 Juin et le 18 juin ? Il faut d’abord se rappeler dans quelle circonscription, on est électeur !!!
Voici les fichiers pour le voir dans Google Earth°. ( Préparés grâce au code « open source » de Toxicode°)
En ayant installé Google Earth° sur son ordi ( c’est gratuit ) il suffit de cliquer sur le lien du fichier d’une circonscription, le télécharger, le lancer, puis naviguer globalement ou zoomer jusqu’à maison par maison !
Les geeks pourront reparamètrer l’affichage à leur guise..!

Cliquez ici: lien pour les calques des circonscriptions de la Marne

Pour ma part, je soutiens:

Marne 1 Gérard Chemla

Marne 2 Aina Kuric

Marne 3 Eric Girardin

Marne 4 les candidats se réclamant de la majorité présidentielle ( le choix est large ! )  Même si j’ai une préférence personnelle….

Marne 5: Bertrand Trepo

 

Législatives Marne 1. Soutien à Gérard Chemla

Dans la première circonscription de la Marne, il n’y a pas de candidat officiel La République En Marche. Mais il faut voter !!

La candidate LR Valérie Beauvais, soutenue par un maire-suppléant Arnaud Robinet, devenu président du comité de soutien de Catherine Vautrin pour Marne 2,  n’a jamais exprimé de divergences avec la ligne François Baroin de LR qui veut une majorité parlementaire sur une ligne différente de celle du Président Macron.

Le candidat désigné par le PS il y a plus de six mois, bien avant l’élection présidentielle, Alexandre Tunc, défend une ligne souverainiste et protectionniste comme partisan d’Arnaud Montebourg, que je ne peux soutenir. Il pose en outre le problème de la confusion des genres que représente la candidature législative pour le PS de quelqu’un qui est aussi président de la communauté des Alevis. C’est une communauté culturelle et religieuse tout à fait respectable. Mais il me semble impossible d’être à la fois le dirigeant d’une communauté et le candidat d’un parti national.

Alors que le PS s’enfonce dans une ligne groupusculaire et communautariste. Que LR veut contraindre le président Macron à une cohabitation d’emblée, il y a un candidat dans Marne 1 en faveur de l’action de « La République En Marche ».

chemla 1

Photo parue dans L’Union

Gérard Chemla est candidat. Il soutient la ligne d’En Marche pour une majorité présidentielle. Il a un long parcours professionnel qui témoigne de ses qualités humaines et de ses engagements personnels sans équivoque. Il peut et doit rassembler tous les progressistes le 11 et le 18 Juin.

IVe ou VIe République, les législatives trancheront

CHRONIQUE du mercredi 10 Mai 2017

sur RCF: https://rcf.fr/embed/1559707

 

Bonjour à tous ! Chronique d’actualité avec Jacques Cohen, bonjour Jacques !

Bonjour.

AV/ On connait le nom du président de la République pour le prochain quinquennat, ce sera Emmanuel Macron, il sera investi ce dimanche, mais la question désormais ce sont les élections législatives qui vont arriver. « La République En Marche », c’est désormais le nouveau nom du parti, oui, mais avec qui Jacques ? Au niveau de la composition, de la recomposition un petit peu de l’échiquier politique, on est en pleine discussion et peut-être même, pleine tergiversation en ce moment !

Le but d’Emmanuel Macron, c’est de constituer un nouveau mouvement politique qui écrase les partis traditionnels, et qui comporte en son sein des ailes de différentes sensibilités.

Alors, sur l’évolution des partis politiques, les choses sont différentes à gauche et à droite. D’abord, on entend régulièrement parler de « casser » tel ou tel parti, je ne crois pas que l’on casse un parti de l’extérieur. De l’extérieur, il peut se rabougrir, se lyophiliser, etc., mais on ne le casse pas de l’extérieur. Les partis meurent de l’intérieur. Et là, de ce point de vue, si à gauche le PS parait bien malade, à droite c’est un peu plus compliqué. Parce que la situation n’est pas brillante, mais elle n’est peut-être pas aussi désespérée qu’à gauche. Lire la suite

Après les résultats des élections départementales

Dans notre canton de Reims 1

Je voudrais tout d’abord remercier les 2196 électeurs du premier canton de Reims qui ont voulu faire confiance à Imane Maniani et à moi même pour les représenter. Nous les retrouverons lors d’autres échéances pour leur faire d’autres propositions. Et pour convaincre ceux qui ont préféré nos adversaires.

Lire la suite