Quelques bizarreries du SARS-CoV-2

Chronique du 02 octobre 2020

Sur les ondes de RCF:  lien audio

Pour la chronique d’actualité, on a le plaisir de retrouver avec nous par téléphone, JC, professeur bonjour.

Bonjour Alexis.

JC, on va s’intéresser une nouvelle fois au SARS-CoV-2, au coronavirus, au Covid-19 et à ses bizarreries, aujourd’hui, qu’est-ce que vous entendez par-là, d’abord, professeur, les bizarreries du Covid-19 ? C’est quoi cette histoire ?

On peut relever plusieurs éléments inhabituels dans le comportement de ce virus, et le déroulement de cette épidémie. J’ai pensé qu’aujourd’hui ce serait une bonne chose que de les pointer pour rappeler qu’il y a des choses insolites et la plupart du temps mal comprises.

Lire la suite

Élections municipales: le virus de la « Combinazione »

JHM COHEN 24/05/2020

Ce n’est pas le Sars-Cov2 qui a frappé le monde politique en ces temps d’épidémie, mais un virus qui circule de longue date dans le monde politique. Sous forme sporadique avec des bouffées épidémiques comme ces jours-ci.

Des maires de tout l’échiquier politique, mais tous maires sortants, ont réclamé au Président de la république l’organisation du second tour des élections municipales   dès le 28 Juin, en conservant les acquis du premier tour ( droit de maintien, fusion des listes..). Si l’Union Sacrée du monde politique contre le virus de la saison le Sars-Cov2 est bien difficile, elle semble au contraire facilement induite par celui de la « combinazione ».

Lire la suite

Covid19 est aussi une maladie des mains sales

JHM COHEN 31/03/2020

Un troisième papier  ( https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.03.23.20039446v2 ) démontre la large présence du virus dans l’environnement des malades. Après qu’on ait déjà appris que le virus peut survivre jusqu’à 9 jours sur certaines surfaces dans certaines conditions d’humidité. Et que l’air conditionné du Diamond Princess en quarantaine à Yokohama avait largement disséminé le virus à bord. Fort heureusement, la plupart du temps, il ne survit qu’une heure ou deux. Mais c’est déjà bien assez pour envisager une transmission indirecte.

Lire la suite