Covid 19 : fin de partie ou fin de première mi-temps

JHM COHEN 3 6 2020

Chronique du 3 juin 2020

Sur les ondes de RCF: version sonore

 

Jacques Cohen, bonjour. Avec vous, nous sommes toujours très heureux de faire le point sur l’épidémie. Nous avons l’impression qu’elle est finie, tout le monde ressort, les terrasses de café, on est place D’Erlon, place Ducale, quel est votre diagnostic ?

Le pic épidémique est fini, néanmoins la suite est parfaitement incertaine. Nous avons quelques informations nous permettant d’avoir quelques idées, non pas des certitudes, mais des idées, sur ce qu’il peut se passer ou pas.

La première chose c’est de regarder en Chine, à Wuhan, là où a eu lieu le 1er pic épidémique.

Lire la suite

Covid-19 stop ou encore? C’est le virus qui décidera….

JHM COHEN 24 05 2020

L’évolution de l’épidémie du Sars-Cov2 reste incertaine en France. Aucun pronostic ne peut dépasser le stade du pari. Et les pouvoirs publics seraient avisé à ne pas en faire. Pour au contraire, prendre des précautions raisonnables et surtout se donner les outils d’évaluation de la situation et de réaction rapide aux différentes éventualités. Dont nous ne disposons malheureusement pas.

Lire la suite

Covid-19: traînée, rebond, foyers ou plus rien ?

JHMCOHEN 13/05/2020

Pour prédire l’évolution de l’épidémie COVID-19, nous ne disposons que de peu de données. Les épidémies précédentes de virus respiratoires sont de peu de secours. Il en est de même de l’histoire naturelle des autres coronavirus humains. Les autres SARS et MESR n’ayant pas non plus le ratio mortalité/ contagiosité du Sars-Cov-2 ne sont pas des antécédents décisifs. Fondamentalement, le Sars-Cov-2 entré par effraction récemment dans notre espèce y est instable. Il peut disparaître tout seul, comme nous empoisonner l’existence pendant 2 ou 3 ans.

 

Lire la suite

Où va le Covid-19 ?

JHMCOHEN 04/05/2020

Sur les ondes de RCF 

Avant d’aborder la question du déconfinement français, il convient de regarder l’évolution de l’épidémie puis son devenir. Mais auparavant quelques définitions sont nécessaires. on  appelle « Traînée » de l’épidémie, la dissymétrie de sa pente descendante, toujours plus lente que sa montée. On appelle « Rebond » une reprise de l’épidémie dans la courbe épidémique en épaulement ou juste après le pic.  On appelle « Résurgences » des foyers ou de petits pics succédant à la persistance d’une circulation virale sporadique post épidémique. On appelle enfin « Seconde vague » la survenue d’un nouveau pic épidémique, semblable au premier à distance de quelques mois ou d’une année.

Lire la suite

Covid-19: un stress test pandémique complaisant

JHMC 20/04/2020

Il peut paraître incongru et presque inconvenant quand on voit des hôpitaux débordés à New York et des cadavres dans les rues en Équateur de dire que le Covid-19 est un stress test tout à fait modéré de notre société. Et qu’il faut trouver des réponses aux menaces épidémiques sans se satisfaire des aspects positifs constatés lors des pics de Covid-19.

épidémie enfants 1636

Avioth 1636 Une décade noire de plusieurs épidémies, particulièrement en Lorraine. la peine des familles frappées est toujours la même 384 ans plus tard.

Lire la suite

Covid19: le Diable revient roder dans les labos de Wuhan.

JHM Cohen 17/04/2020

Les thèses complotistes des éléments de l’épidémie cachés par la Chine, à commencer par ses origines, reviennent sous le patronage d’E Macron, B Johnson et D Trump et la présidence d’honneur du Pr Luc Montagnier prix Nobel qui voit des analogies de séquences entre le VIH et le Sars-Cov 2 et pense à un virus bricolé dans un labo.

Lire la suite

Covid-19: le mythe des enfants porteurs…

JHM COHEN 15/04/2020

Dans le volumineux dictionnaire des idées reçues sur le Covid, figure l’affirmation que les enfants seraient de puissants disséminateurs du virus. Qu’il fallait fermer les écoles et les confiner à la maison.

Quand il est devenu évident qu’ils n’étaient que rarement malades, ne présentaient que très peu de formes graves,  et que la mortalité infantile hors facteurs associés était infinitésimale, il fut affirmé qu’ils n’en étaient que plus dangereux comme porteurs asymptomatiques.

Aucune étude française n’a tenté de répondre à la question. Sans doute parce qu’il est malséant de vouloir vérifier les idées reçues.

Lire la suite