Vaccins ARN anti Covid19: de la marche sur l’eau à ramer comme tout le monde.

Chronique du 22 avril 2022

Sur les ondes de RCF: Lien en attente

Alors, cette semaine vous allez nous parler, si je puis dire, des vaccins contre la Covid-19, mais nouvelle génération.

Oui. Il y a bien sûr des vaccins en préparation concernant les variants du virus, puisque le virus évolue, il faut que les vaccins évoluent.

Donc cela veut dire que les vaccins actuels ne sont pas si efficaces que cela sur les variants actuels ?

Effectivement, ils sont moins efficaces sur les variants actuels qu’ils ne l’étaient sur la souche de départ, c’est un peu classique. Ce qui ne veut pas dire non plus qu’il n’ait plus d’efficacité du tout. En plus, on a dans cette maladie quelque chose qui est aussi important et différent de ce qu’on voit d’habitude : il faut nettement distinguer la protection contre les formes graves et la protection tout court. La protection tout court, si je puis dire, il n’y en a plus beaucoup au bout de 4 ou 5 générations de variants. Et ce qui est étonnant et heureux, c’est que la protection contre les formes graves persiste, non plus aussi parfaite, mais persiste quand même assez largement, donc cela garde un intérêt. La part d’efficacité vaccinale spécifique liée à l’antigène et celle de la stimulation immune adjuvante non spécifique reste d’ailleurs encore incertaine. Ce qui limite un peu les choses c’est que cette protection contre les formes graves semble aussi avoir une durée de plus en plus limitée de rappel en rappel, ce qui est un des aspects que l’on va voir.

Lire la suite

Sclérose en plaques et EBV : coupable ou témoin ?

JHM Cohen 

Chronique du 21 1 22

Sur les ondes de RCF: Lien

L’heure de la chronique santé avec Jacques Cohen, bonjour.

Bonjour.

Et aujourd’hui, on va tout de même sortir de la Covid-19, bien que la pandémie ne soit pas terminée, mais on va parler d’un autre virus, si vous le voulez bien Professeur, le virus Epstein Barr et la sclérose en plaques. Il y a eu un article dans une grande revue, https://www.science.org/doi/10.1126/science.abj8222, où, notamment, on a parlé de l’EBV le virus Epstein Barr, qui serait responsable de la sclérose en plaques. Au moment même où Moderna, un laboratoire bien connu notamment pour les vaccins contre la Covid-19 en ce moment, et bien, lance aussi un vaccin anti EBV, antivirus Epstein-Barr. JC, que pensez-vous de tous ces faits d’actualité que vous allez nous recontextualiser, on en est certain.

Et bien, c’est un vaste sujet, mais ce n’est pas un sujet totalement nouveau. Tout d’abord, pour la sclérose en plaques, il faut reprendre l’épidémiologie. On sait depuis la fin des années 40, début des années 50 que, d’une part, il y a un gradient Nord-Sud la maladie étant plus fréquente dans les pays froids. D’autre part, qu’il y a des phénomènes épidémiques, donc un agent infectieux ou environnemental. Le plus connu, c’est l’histoire des îles Féroé, où il n’y avait pas de SEP avant la Seconde Guerre mondiale. Il y a eu une base américaine, cinq ans après, il y avait quelques cas de SEP. Ensuite, on a étudié les populations déplacées de la Seconde Guerre mondiale, par exemple les gens qui sont allés en Israël, et on a pu constater que la fréquence de la sclérose en plaques dans une population dépendait de l’endroit où les gens vivaient quand ils avaient une dizaine d’années. Donc ça, c’est connu de très, très longue date. Ensuite,

Lire la suite

Vaccins covid19 : en dehors du RNA point de salut ?

Chronique du 17 septembre 2021

Sur les ondes de RCF: https://rcf.fr/actualite/chronique-dactualite?episode=6938/embed?episodeId=149813

Jacques bonjour.

Bonjour.

Jacques, on va s’intéresser au vaccin contre la Covid-19 avec d’abord un débat : faut-il recevoir la 3ème dose ou non ? C’est vrai qu’on en discute pas mal ces derniers jours.

Alors, on peut voir aussi quelle dose pour qui, parce que pour l’instant le débat est de faire une 3ème dose avec plusieurs options. L’une, c’est de faire immédiatement à tout le monde une 3ème dose de vaccin RNA, j’allais dire de première génération. C’est la position qui est défendue par le président des États-Unis avec des vagues parmi les deux administrations FDA et CDC parce qu’« à tout le monde » ce n’est peut-être pas totalement idéal, et en plus pas totalement nécessaire.

Lire la suite

Vaccins anti covid. Ceux qui courent en tête ont ils mordu les bordures des chicanes?

JHM Cohen

Chronique du 27 novembre 2020

Sur les ondes de RCFhttps://rcf.fr/embed/2522242

 

Avec nous par téléphone le vendredi, on retrouve le professeur Jacques COHEN pour sa chronique d’actualité, Jacques COHEN bonjour.

Bonjour.

JC, aujourd’hui on va s’intéresser au vaccin anti-COVID, JC déjà, d’une façon globale la situation générale, où en est-on de ces vaccins, parce que le Président de la République française c’est adressé aux Français mardi soir, et il a dit peut-être que fin décembre, début janvier on pourra se faire vacciner en France. Alors, quel est votre point de vue sur cette situation ?

Si on peut le dire avec une image course de vélo, il y a un peloton de presque 150 inscrits, et il y a des échappés qui sont en tête. Le problème de ces échappés, c’est qu’ils ne respectent pas forcément totalement les règles du jeu, ils coupent les virages (comme on dit), là où ce n’est pas permis. En course à pied ils quitteraient leur couloir pour celui du voisin. Ou en Formule 1 ils auraient coupé les bordures des chicanes. Et tout ceci aboutit à prendre quelques risques. Alors on peut très bien choisir d’admettre ces risques et de dire que la situation est grave et qu’on admet un certain nombre de problèmes éventuels, parce que le coût-bénéfice sera satisfaisant. Mais sur l’impression que le vaccin est la solution sans risque, il y a un grand danger à se précipiter sur ces premiers vaccins.

Lire la suite

Vaccins anti-Covid19. Lesquels choisir ?

JHM COHEN 28 08 2020

Quels vaccins choisir ? La réponse paraît simple: un vaccin qui protège de la maladie et qui n’a pas d’effets secondaires rédhibitoires. Mais l’urgence fait qu’il faut choisir des vaccins avant d’en connaître les performances, les avantages et les inconvénients. Il faut construire des usines de production de masse, en sachant que ces centaines de millions de doses iront peut être directement à la poubelle. Leur financement est assuré par les pré-commandes des États. S’il y a plus de 150 candidats vaccins, ils se regroupent néanmoins en un petit nombre de familles reposant sur des principes très différents. Ce qui conduit les États raisonnables à prendre des options dans plusieurs familles. Et d’autres à miser sur un seul cheval

Lire la suite