Monkeypox MKP1, un cousin de la variole passe du singe à l’Homme

JHM Cohen 19 05 2022 

Sur les ondes de RCF: Lien en attente

Et vous voulez nous parler du Monkeypox, un cousin de la variole passe du singe à l’Homme. De quoi s’agit-il le Monkeypox, JC, en quelques mots.

Ce Poxvirus du singe MKP1 est un cousin du virus de la variole dont notre espèce a été affligée longtemps et dont elle s’est débarrassée par la vaccination contre l’un des virus de ce groupe, mais qui peut protéger des autres. C’est le cas la plupart du temps pour les Poxvirus. Vous connaissez bien l’histoire de la Vaccine, c’est un Poxvirus pas trop méchant de la vache qui permettait de protéger contre tout le groupe des Pox, dont la variole.

Lire la suite

La GPA, première importation de la misère ukrainienne

Jacques HM Cohen 13 5 22

Sur les ondes de RCF: LIEN 

Bonjour !

Le nom de votre chronique aujourd’hui : la GPA, première importation de la misère ukrainienne. JC, avec cette question pour bien recontextualiser les choses, la GPA, de quoi s’agit-il ? Parce que c’est vrai que l’on s’y perd. Un coup on parle de GPA, un coup de PMA, ce genre de chose. Décryptez-nous un peu tout cela.

Les deux termes homophones proches n’ont rien à voir entre eux. Dans un cas, il s’agit de procréation assistée et dans l’autre, celui qui nous intéresse aujourd’hui, il s’agit de mères porteuses pour dire les choses carrément. Les mères porteuses sont des dames que l’on insémine naturellement ou pas naturellement, qui portent un enfant et qui le donnent ensuite à ceux qui ont payé pour. Évidemment, c’est quelque chose que personnellement, je réprouve profondément.

Lire la suite

USA en Ukraine : quels buts de guerre ?

Chronique du 6 mai 2022

JHM Cohen.

Sur les ondes de RFC: LIEN  

Et votre chronique d’actualité aujourd’hui est consacrée à la guerre entre Ukraine et Russie, mais en s’intéressant à d’autres pays et notamment aux États-Unis. USA en Ukraine quels buts de guerre ? C’est le titre de votre chronique aujourd’hui avec l’évolution de l’affichage public de l’aide des USA aux Ukrainiens. Quelle photographie peut-on faire de cette évolution selon vous, professeur ?

C’est plus une vidéo qu’une photographie, car elle a beaucoup évolué.

Vous êtes moderne, Jacques.

Et oui ! La position initiale des USA était extrêmement prudente. Au point, rappelez-vous, que les avions de chasse polonais d’origine Russe ne pouvaient pas être envoyés à Ramstein sur une base américaine, pour être mis en caisse et renvoyés en Ukraine. Au fur et à mesure des malheurs des Russes, on peut avoir l’impression que BIDEN s’est enhardi et on a une escalade de cette aide d’une part qui a consisté à rameuter tous les pays occidentaux pour envoyer ouvertement non seulement du matériel dit défensif, mais du matériel tout à fait de pointe, de l’artillerie lourde, des antimissiles, des missiles anti-bateaux, etc. Donc un engagement au maximum des moyens techniques possibles, à part d’envoyer des troupes sur place.

Lire la suite

La paralysie des urgences, stade terminal de notre système de santé

Jacques HM Cohen 29 4 2022

Sur les ondes de RCF: LIEN

On retrouve le professeur Jacques COHEN pour une chronique d’actualité, on va parler du système de santé. Professeur, bonjour !

Bonjour !

Avec ce titre : paralysie des urgences, stade terminal de notre système de santé. JC, les urgences, on a l’impression que le service a changé par rapport à ce que l’on a connu il y a quelques années. Maintenant, on ne prend plus que les urgences vitales quelque part, si j’ose dire.

Il y a quelques endroits où on a dû refouler ces derniers jours des urgences présumées non vitales, ce qui est gravissime parce que les urgences non vitales peuvent le devenir et que les gens sont venus là parce qu’ils n’avaient pas eu d’autre solution. Il y a des difficultés des urgences proprement dites, mais il faut tout d’abord bien considérer que ces difficultés des urgences ne sont que les reflets de la dégradation totale de notre système de santé.

Lire la suite

Ukraine : de la promenade militaire à la guerre dévastatrice

JHM Cohen Chronique du 25 mars 2022

Sur les ondes de RCF: Lien

On retrouve avec nous le professeur Jacques Cohen par téléphone. Professeur, bonjour.

Bonjour.

Et on va partir un peu plus à l’Est avec la guerre entre Russie et Ukraine. JC, si on fait une photographie de ce qu’il se passe aujourd’hui, un mois après le début de cette guerre, que peut-on dire ?

On peut dire que la guerre n’est pas finie et qu’en dehors de Kherson, les Russes ne contrôlent aucune grande ville. Que pour prendre Marioupol ils ont dû la raser et faire fuir les habitants. Il faut reprendre les choses avec une vue plus générale et plus dynamique, c’est-à-dire focaliser sur ce qui permet de voir quelle est la situation et ce qui va probablement être fait.

Lire la suite