Maladie d’Alzheimer : dérembourser des médicaments  pour les tuer! !!!

Chronique du vendredi 1er juin 2018

Sur RCF: https://rcf.fr/embed/1839495

 

Avec nous, aujourd’hui, Jacques Cohen, et on va parler d’une thématique santé. Cela faisait un petit moment.

Le sujet du jour : les médicaments qui permettent de traiter la maladie d’Alzheimer qui désormais ne seront plus remboursés. C’est vrai que quand l’on voit ça de loin, on a tout de suite l’impression que c’est un scandale presque absolu. 

Absolument, c’est l’impression première pour un non-spécialiste alors qu’en fait, si j’ose dire, c’est pour la bonne cause. Ce qu’il y a d’extraordinaire, c’est que la législation et la réglementation sont tellement compliquées que pour retirer un produit il est souvent plus simple d’utiliser une procédure tarabiscotée comme son non-remboursement plutôt que de l’interdire purement et simplement. Ce qui ouvrirait le droit à la contestation pour celui qui était détenteur de l’autorisation, qui va demander s’il y a des faits nouveaux, qui va demander des études, et tout et tout. Alors, c’est faisable et c’est facile quand il y a un gros pépin, mais quand il n’y a pas de gros pépin, qu’il n’y a pas beaucoup de changement par rapport à la situation initiale, et bien c’est difficile d’obtenir un retrait classique, c’est-à-dire un retrait d’AMM ( autorisation de mise sur le marché )

D’où le titre de cette chronique : « dérembourser pour tuer…. » un médicament pas un malade !!!.. Une fois le médicament « déremboursé » c’est le fabricant qui va le retirer du marché faute de pouvoir en vendre suffisamment. 

Lire la suite

Chronique d’Actualité Santé: des vaccins au Levothyrox°….

 

JHM Cohen 8 Septembre 2017

Sur RCF: https://rcf.fr/embed/1636207

JBP: Merci d’être avec nous ! Alors, on va parler santé bien évidemment avec vous. Récemment, on a encore parlé des vaccinations. Moi, je croyais que les vaccinations c’était clair, qu’on se faisait vacciner quand on était petit et puis il n’y avait pas de problème… et on a l’impression que l’importance des vaccinations revient à l’ordre du jour.

Eh oui ! Parce que, comme toujours, quand les choses vont bien on oublie les périodes où elles allaient mal. Les vaccins sont importants, si on arrête de vacciner, un certain nombre de maladies vont revenir, on a quelques signes annonciateurs et de ce fait, les pouvoirs publics se sont préoccupés de renforcer le taux de couverture, c’est le terme technique des vaccinations. Et en particulier, nous avions une distinction, qui n’a pas de raison d’être, entre les vaccins obligatoires et les vaccins recommandés, or ils sont tous, obligatoires ou pas, aussi chaudement recommandés. Lire la suite