Covid19 stratégies vaccinales : le danger d’un raisonnement unidimensionnel

JHM Cohen

Chronique du 12 mai 2021

Sur les ondes de RCF: https://rcf.fr/embed/2645827

Avec nous on retrouve le professeur Jacques Cohen, Jacques bonjour.

Bonjour.

Et aujourd’hui on s’intéresse à la stratégie vaccinale, si vous le voulez bien JC avec un développement, une étape supplémentaire depuis cette semaine. Mercredi les adultes de plus de 18 ans sans condition particulière à remplir peuvent prendre rendez-vous pour se faire vacciner pourvu que ce soit le jour J pour le lendemain s’il y a des disponibilités, JC on avance dans la stratégie vaccinale.

Nous sommes dans une stratégie vaccinale, j’allais dire unidimensionnelle qui est de vacciner toute la population. Cette stratégie s’étend aux 18-30 ans avec quelques bémols qui sont que l’on manque de doses. Donc ils sont priés de s’inscrire (les 18-30 ans), mais ils n’auront des doses que s’il en reste, ce qui malheureusement risque d’être le cas avec le problème des vaccins adénovirus. Mais pour l’instant, on n’a pas dit que les 18-30 ans pourraient en bénéficier. Il y a une discussion, on envisage la signature de décharge, etc. Donc on étend, avec on le verra tout à l’heure, peut-être un peu de précipitation. Il y a une autre chose qui est discutée, qui est l’ouverture à partir de 12 ans, la logique du raisonnement étant « les adolescents sont des vecteurs, et bien on va supprimer le vecteur ». Jusque-là tout cela parait d’une grande logique, mais comme je vous ai dit, c’est une logique unidimensionnelle.

Lire la suite

Remplacement des secondes injections AstraZeneca: Faut il tenter le diable avec de l’ARN?

Jacques HM Cohen 11 Avril 2021

Le vaccin Astrazeneca a perdu la confiance des français pour une très rare mais spectaculaire complication de thromboses multiples avec consommation plaquettaire et coagulation intravasculaire disséminée. Il ne s’agit pas d’une logique médicale, car 1 cas sur 600 000 personnes et 50% de mortalité  ne compromettent pas le rapport très favorable des coûts/ bénéfices de ce vaccin vis-à-vis de la sévérité du covid19. Mais la vaccination est affaire de confiance et il faut donc abandonner ce vaccin pour préserver la confiance dans les autres variétés de vaccins contre le sars-cov2. Qui ont pourtant eux aussi des effets secondaires, mais leur clinique banale ne les rend pas immédiatement perceptibles, surtout dans une population âgée. La communication infantilisante niant toute complication est en fait contre productive et fragilise cette confiance.

Lire la suite

Chronique d’Actualité Santé: des vaccins au Levothyrox°….

 

JHM Cohen 8 Septembre 2017

Sur RCF: https://rcf.fr/embed/1636207

JBP: Merci d’être avec nous ! Alors, on va parler santé bien évidemment avec vous. Récemment, on a encore parlé des vaccinations. Moi, je croyais que les vaccinations c’était clair, qu’on se faisait vacciner quand on était petit et puis il n’y avait pas de problème… et on a l’impression que l’importance des vaccinations revient à l’ordre du jour.

Eh oui ! Parce que, comme toujours, quand les choses vont bien on oublie les périodes où elles allaient mal. Les vaccins sont importants, si on arrête de vacciner, un certain nombre de maladies vont revenir, on a quelques signes annonciateurs et de ce fait, les pouvoirs publics se sont préoccupés de renforcer le taux de couverture, c’est le terme technique des vaccinations. Et en particulier, nous avions une distinction, qui n’a pas de raison d’être, entre les vaccins obligatoires et les vaccins recommandés, or ils sont tous, obligatoires ou pas, aussi chaudement recommandés. Lire la suite