Remplacement des secondes injections AstraZeneca: Faut il tenter le diable avec de l’ARN?

Jacques HM Cohen 11 Avril 2021

Le vaccin Astrazeneca a perdu la confiance des français pour une très rare mais spectaculaire complication de thromboses multiples avec consommation plaquettaire et coagulation intravasculaire disséminée. Il ne s’agit pas d’une logique médicale, car 1 cas sur 600 000 personnes et 50% de mortalité  ne compromettent pas le rapport très favorable des coûts/ bénéfices de ce vaccin vis-à-vis de la sévérité du covid19. Mais la vaccination est affaire de confiance et il faut donc abandonner ce vaccin pour préserver la confiance dans les autres variétés de vaccins contre le sars-cov2. Qui ont pourtant eux aussi des effets secondaires, mais leur clinique banale ne les rend pas immédiatement perceptibles, surtout dans une population âgée. La communication infantilisante niant toute complication est en fait contre productive et fragilise cette confiance.

Lire la suite