Chronique d’Actualité Santé: des vaccins au Levothyrox°….

 

JHM Cohen 8 Septembre 2017

Sur RCF: https://rcf.fr/embed/1636207

JBP: Merci d’être avec nous ! Alors, on va parler santé bien évidemment avec vous. Récemment, on a encore parlé des vaccinations. Moi, je croyais que les vaccinations c’était clair, qu’on se faisait vacciner quand on était petit et puis il n’y avait pas de problème… et on a l’impression que l’importance des vaccinations revient à l’ordre du jour.

Eh oui ! Parce que, comme toujours, quand les choses vont bien on oublie les périodes où elles allaient mal. Les vaccins sont importants, si on arrête de vacciner, un certain nombre de maladies vont revenir, on a quelques signes annonciateurs et de ce fait, les pouvoirs publics se sont préoccupés de renforcer le taux de couverture, c’est le terme technique des vaccinations. Et en particulier, nous avions une distinction, qui n’a pas de raison d’être, entre les vaccins obligatoires et les vaccins recommandés, or ils sont tous, obligatoires ou pas, aussi chaudement recommandés.

Alors aujourd’hui, est-ce qu’il y a la réapparition d’un certain nombre de maladies que l’on pensait oubliées ? Je crois qu’il y a 11 vaccinations ?

Il y a 11 vaccinations obligatoires ou recommandées, pour l’instant il ne s’agit pas d’augmenter le nombre de vaccins, ce sont exactement les mêmes depuis plusieurs années, presque une dizaine d’années et la discussion est de rendre obligatoires ceux qui sont recommandés. Alors obligatoire, tout dépend ce qu’il y a comme sanction quand ce n’est pas fait ! Mais c’est surtout un problème pédagogique et l’on y voit un obscurantisme ressurgir du type : « ça ne peut que faire du mal » ou « ça engraisse les labos », ou la façon de trouver des diables…

Mais est-ce que, vous qui êtes professeur d’immunologie au CHU, est-ce que l’on voit une recrudescence d’un certain nombre de maladies, est-ce qu’il y a la réapparition… Moi, j’ai entendu dire, vous me l’avez dit d’ailleurs tout à l’heure, la coqueluche on a l’impression que ça réapparaît !

Exact pour la coqueluche, et l’on commence à avoir des cas de rougeoles également, et puis, on a des signes annonciateurs, par la baisse du taux de couverture, que l’on peut risquer le retour d’autres maladies beaucoup plus graves encore…

Alors, on est début septembre, on a encore le temps, mais on n’est jamais assez prudent, on se dit est-ce qu’il faut déjà se faire vacciner contre la grippe par exemple ? Non, c’est un peu tôt Professeur ?

C’est un peu tôt d’autant que le vaccin n’est pas disponible. Le vaccin antigrippal est un cas particulier où chaque année on doit deviner quelles sont les souches qui se répandront de façon épidémique.

Alors parfois on peut se tromper ?

Oui, mais ce n’est arrivé qu’une fois en 10 ans, ou 2 fois en 12 ans si vous voulez… Donc, on peut se tromper, mais on se trompe rarement !

Et quand on se vaccine contre la grippe, il y a aussi une rumeur qui circule, c’est que finalement quand on est vacciné on n’est pas bien, on attrape plus ou moins la grippe !

Certainement pas ! Et en tout cas ce que l’on peut dire c’est que quand on compare les personnes âgées, ça commence jeune ! Vacciné ou non vacciné, on voit très nettement que chaque hiver, on a une protection de ceux qui sont vaccinés, sauf une fois tous les 10 ans, et pas des autres. Et au total, une grippe courante, pas une épidémie extraordinaire,  tue quand même entre 5 et 10 000 personnes en France !

Eh bien oui, c’est important !

Professeur Jacques Cohen, on va terminer cette chronique avec un autre dossier que l’on va ouvrir avec vous, c’est le fameux LEVOTHYROX®, ce traitement qui traite justement les insuffisances thyroïdiennes et alors en ce moment, on ne comprend pas bien, il faut que vous nous éclairiez. Il y avait un traitement qui marchait bien, maintenant il y en a un autre qui le remplace et alors tout le monde se plaint !

thyroxin

Formule chimique de la Thyroxine ou tetra-iodo thyronine

Eh bien, c’est la démonstration que quand tout va bien le mieux est l’ennemi du bien !

Alors qu’est-ce qu’il se passe professeur ?

Le LEVOTHYROX®, c’est de l’hormone thyroïdienne, on le donne à ceux qui en manquent, quelle qu’en soit la cause, qu’elle soit chirurgicale ou une maladie, etc. Et il faut savoir que c’est un traitement particulier parce que l’on doit l’adapter pour chaque sujet. Ce n’est pas 2 comprimés par jour. On met un petit peu plus, un petit peu moins, il faut trouver la bonne dose, ni trop ni trop peu.

Et donc, il y avait ce produit, qui est un très vieux produit le LEVOTHYROX®, dont l’excipient contenait du lactose, une toute petite dose de lactose. Mais le mieux étant l’ennemi du bien, on s’est efforcé de passer à une norme moderne, qui est de supprimer tout lactose dans les excipients parce qu’il peut y avoir des allergies au lactose. Pourtant les allergies au lactose se manifestent quand on prend un bol de lait ! Quand on prend un comprimé…

Donc, pour résumer professeur, on avait du lactose dans le LEVOTHYROX®, on a retiré le lactose et puis c’est là que les ennuis commencent ?

Exactement ! Le nouveau comprimé ne se comporte pas exactement comme l’ancien, il a tendance soit à être moins stable soit à être moins bien absorbé, on n’en est pas encore absolument certain. Mais en tout cas il n’y a pas d’équivalence de dose donc quand les gens ont repris exactement ce qu’ils prenaient : patatras ! un grand nombre de sujets se sont retrouvés en insuffisance thyroïdienne.

Donc il faut réajuster ?

Donc il faut réajuster. Mais le problème c’est qu’on se doute bien que l’on va refaire une fabrication pour réajuster les doses de la même façon que le précédent. Et donc faudra re réajuster ! Alors en attendant, de nombreux médecins se sont dit « et bien c’est très simple, il existe une forme en goutte, on va redonner des gouttes » qui n’ont comme effet secondaire que de demander à compter. En plus ce n’est peut-être pas si mal d’obliger les gens à compter les gouttes. Mais les pouvoirs publics ont mis le holà parce qu’on n’en a pas beaucoup en stock. La forme goutte, c’est celle que l’on donne aux enfants, donc il n’y en a presque pas et on ne la donne pas chez les adultes et encore moins chez les personnes âgées qui se trompent en comptant leurs gouttes ! Et donc, beaucoup de médecins ont été furieux en disant « mais enfin, je n’ai pas envie de faire un réajustement de traitement avec ce nouveau comprimé dont je suis à peu près sûr que l’on va le rechanger assez rapidement, car il est non seulement sous-dosé mais d’effets erratiques comme le générique qui a été retiré rapidement. Je voudrais passer mes patients à la forme goutte ». Mais seulement il n’y en a pas !

Donc il faut attendre ?

On ne peut pas attendre, les gens qui ont un traitement thyroïdien doivent en prendre tous les matins !

Ça va se régler quand même Professeur ?

Ça finira par se régler, mais ça va donner quelques éléments chaotiques ou très probablement, pour la plupart des gens, on va devoir réajuster avec le nouveau dosage pour revenir à un nouvel ajustement quand on aura refait quelque chose de plus stable. Parce qu’il semble également que ça ne soit pas tout à fait pareil d’un sujet à l’autre et que comme déjà les hormones thyroïdiennes,  il faut les équilibrer individuellement, si l’absorption ou la tolérance du comprimé est individuelle c’est bien compliqué ! Alors il y a bien une solution, mais qui est totalement prohibée, c’est de revenir au bon vieux comprimé avec son lactose qui n’a jamais fait grand mal.

C’est peut-être la solution, c’est-à-dire comme souvent en France, revenir à la case départ !

Je crains que l’on n’ose le faire…

Merci en tout cas, Professeur Jacques Cohen d’avoir été avec nous ! Rappelons que vous êtes professeur d’immunologie au CHU.

On vous retrouve la semaine prochaine, si vous le voulez bien !

Bonne semaine ! À bientôt !

À bientôt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s