Ukraine: Les imprévus de la guerre …

Chronique du 4 novembre 2022

Sur les ondes de RCF: LIEN

Avec nous aujourd’hui, le professeur Jacques Cohen qui est avec nous. JC, bonsoir.

Bonsoir.

Merci d’être avec nous. Alors c’est vrai que l’on parle toujours dans l’actualité bien sûr de la guerre entre l’Ukraine et la Russie. Alors votre chronique aujourd’hui d’actualité, vous l’avez intitulé « les imprévus de la guerre en Ukraine ». Qu’est-ce que vous entendez par là ?

Et bien la guerre en Ukraine, comme bien souvent les guerres, révèle des choses inattendues ce qui rappelle aussi que les guerres ne se déroulent pas comme les gens, qui l’ont commencée, pensent qu’elles vont se dérouler. Et le principal ou du moins le premier imprévu sur lequel je voudrais insister aujourd’hui est la question des drones. On voit l’Ukraine avoir commandé des drones turcs, des Bayraktar qui sont des drones d’attaque, alors qu’elle reçoit abondamment du matériel ultra moderne et beaucoup plus sophistiqué des États-Unis. Et de l’autre côté, on voit les Russes s’adresser à l’Iran pour récupérer des drones, si j’ose dire, sinon bas de gamme du moins bon marché. Les uns les autres les ont employés d’une façon inattendue.

Lire la suite

Gazoducs Nord Stream : à qui profite le crime ?

Jacques HM Cohen  30 09 2022

Sur les ondes de RCF: LIEN

Avec nous le professeur Jacques Cohen, bonsoir !

Bonsoir Thierry !

La thématique de votre chronique ce soir, gazoducs Nord Stream, à qui profite le crime ?

En effet, on ne voit aucune revendication, mais des imputations des uns et des autres disant « c’est l’autre qui l’a fait ». Avec des raisonnements plus ou moins complexes ou tordus aboutissant à ce qu’une bonne partie de l’opinion publique occidentale considère que ce sont les Russes qui ont saboté leurs propres gazoducs.

Moi, je préfère utiliser des raisonnements simples et le premier est : à qui profite le crime ?

Lire la suite

Ukraine : la boîte de Pandore des prochaines guerres

Chronique du 16 septembre 2022

Sur les ondes de RCF: LIEN

Avec nous par téléphone, on retrouve le professeur Jacques Cohen. Jacques, bonjour.

Bonjour.

Et on s’intéresse aujourd’hui aux conséquences de la guerre en Ukraine, avec vous professeur, peut-être un résumé des faits, finalement, que s’est-il passé en Ukraine ?

Pour la première fois les Ukrainiens ont mené une offensive éclair et victorieuse déclenchant un repli russe, j’allais dire en panique ou du moins d’extrême urgence. C’est un phénomène très important parce que le repli à Kiev, au début de la guerre, pouvait être compris comme quelque chose qui venait après une mauvaise ouverture, si j’ose dire. On efface et on recommence. Parce que la prise rapide de la capitale par l’effondrement du régime ne se passait pas, que les troupes aux alentours se replient, cela n’avait pas paru extravagant à tout le monde.

Lire la suite

USA en Ukraine : quels buts de guerre ?

Chronique du 6 mai 2022

JHM Cohen.

Sur les ondes de RFC: LIEN  

Et votre chronique d’actualité aujourd’hui est consacrée à la guerre entre Ukraine et Russie, mais en s’intéressant à d’autres pays et notamment aux États-Unis. USA en Ukraine quels buts de guerre ? C’est le titre de votre chronique aujourd’hui avec l’évolution de l’affichage public de l’aide des USA aux Ukrainiens. Quelle photographie peut-on faire de cette évolution selon vous, professeur ?

C’est plus une vidéo qu’une photographie, car elle a beaucoup évolué.

Vous êtes moderne, Jacques.

Et oui ! La position initiale des USA était extrêmement prudente. Au point, rappelez-vous, que les avions de chasse polonais d’origine Russe ne pouvaient pas être envoyés à Ramstein sur une base américaine, pour être mis en caisse et renvoyés en Ukraine. Au fur et à mesure des malheurs des Russes, on peut avoir l’impression que BIDEN s’est enhardi et on a une escalade de cette aide d’une part qui a consisté à rameuter tous les pays occidentaux pour envoyer ouvertement non seulement du matériel dit défensif, mais du matériel tout à fait de pointe, de l’artillerie lourde, des antimissiles, des missiles anti-bateaux, etc. Donc un engagement au maximum des moyens techniques possibles, à part d’envoyer des troupes sur place.

Lire la suite

Des canonnières électorales dans le détroit de Kertch

CHRONIQUE du vendredi 30 novembre 2018

Sur les ondes de RCF: https://rcf.fr/embed/1957609

JC, notre chroniqueur, bonjour.

Bonjour !

Avec vous JC, ce soir, on va parler du conflit russo-ukrainien parce que c’est un conflit qui dure dans le temps, mais là, les choses se sont décantées ces derniers jours.

Oui.

Ou ont évolué en tout cas.

Il est assez oublié qu’il y a en Europe, pas très loin d’ici, à moins de 3000 kilomètres, des tranchées et une bonne centaine d’obus d’artillerie lourde par jour. Donc un combat régulier dans le Donbass qui est au Sud-Est de l’Ukraine. Il y a un épisode récent qui est l’arraisonnement par la marine de la Fédération de Russie, de 3 bateaux de guerre ukrainiens qui voulaient passer le détroit de Kertch. Ces bateaux, il s’agit de modestes unités. En français, cela s’appelle une canonnière c’est-à-dire un bateau avec deux plaques de blindage et un canon, il y a deux canonnières et un remorqueur, mais l’enjeu est une question tout à fait politique et importante.

Lire la suite