Primaires Démocrates aux USA, le fiasco de l’Iowa

Chronique du 7 février 2020

Sur les ondes de RCF: https://rcf.fr/embed/2304537

 

Bonjour Jacques.

Bonjour.

On a pris l’habitude ces dernières semaines d’aller de l’autre côté du globe voir un peu ce qu’il se passe à l’international. Après deux semaines en Chine, on s’est dit, cette fois, on plie bagage et l’on prend un vol pour les États-Unis. Jacques Cohen, que se passe-t-il du côté des USA ?

Deux choses dans la très longue campagne électorale, qui chez eux revient très souvent comme présidentielle tous les 4 ans seulement. Deux choses, les Caucus de l’Iowa et le vote sur l’impeachment au Sénat qui a blanchi Donald Trump.

Sur quel sujet voulez-vous vous pencher précisément ? Peut-être que nous aurons l’occasion de voir les deux tout au long de ces prochaines minutes ?

Nous allons voir les deux en commençant par le Caucus de l’Iowa. Et je vais vous raccourcir les choses parce qu’il s’agit d’un système extrêmement compliqué qui est un peu en décalque du système de l’élection présidentielle, avec un collège de grands électeurs, etc. Donc, les Caucus, ce sont les campagnes à l’intérieur d’un parti. Ici, il s’agit du parti Démocrate, où les différents candidats essayent d’avoir l’investiture de leur parti. Alors cela ne se passe pas selon le système que l’on pourrait qualifier de rustique et trop simple « un homme et un vote », mais par un système, là aussi, de grands électeurs déterminés par des cantons, ce qui fait qu’il peut y avoir plusieurs gagnants, et il peut y avoir plusieurs perdants aussi.

Lire la suite

Un château de cartes en Ukraine

Chronique du 27 septembre 2019

Sur les ondes de RCF: https://rcf.fr/embed/2186100

JC bonjour.

Bonjour.

Pour tout dire à nos auditeurs, vous êtes à Lyon vous avez une vue formidable sur les Alpes, changement de décor par rapport à nous qui sommes en Champagne Ardenne.

Changement de décor, mais « tout est affaire de décor, c’est toujours soi que l’on retrouve ».

Et nous on va complètement changer de décor, JC, puisque l’on va prendre l’avion et on va se rendre du côté de l’Ukraine, peut-être même aussi du côté des États-Unis. On va beaucoup voyager avec vous puisqu’on peut le dire, dans la campagne aux USA, le business ukrainien du fils BIDEN qui s’est un peu invité dans la campagne avec ces écoutes téléphoniques qui ont été révélées entre Donald TRUMP et le président ukrainien.

Alors ce n’est pas une écoute téléphonique. C’est une retranscription et la fuite vient des services de renseignement US qui ont un peu l’équivalent de notre article 40 du Code pénal, disant qu’un fonctionnaire doit prévenir le procureur quand il apprend quelque chose qui est franchement anormal. Et là le fonctionnaire des services de renseignement US a appris que le président TRUMP demande au président Ukrainien ZELENSKY « est-ce que vous pourriez me faire une faveur ? » ce qui n’est pas tout à fait une formule courante, et qu’il s’agit de changer de procureur pour que le fils de BIDEN puisse être poursuivi pour avoir fait des affaires il y a quelques années en Ukraine.

Lire la suite