Sur les ondes… Reims-Châlons, une toute petite grande agglo…..

Emission enregistrée mercredi 21 octobre sur RCF Reims : https://rcf.fr/actualite/reims-chalons-une-toute-petite-grande-agglo

AV: Bonjour à tous, nouveau numéro de chronique d’actualité, Jacques Cohen, bonjour. Nous allons nous intéresser à un sujet marnais. C’est la fameuse grande agglo, en tout cas, sur la carte, dans les projets. Une union Reims Métropole / Cités en Champagne, avec également une autre communauté de communes entre les deux pour assurer la continuité territoriale. On se rend compte que cela fait un espace qui ne ressemble pas à grand-chose sur la carte ?

En cherchant beaucoup, c’est un champignon ou un bouchon de champagne mais enfin effectivement le territoire est un peu aberrant.

Il faut revenir, d’abord, sur ce qui devrait être l’objectif. Il est évident que Reims, Châlons et Epernay devraient représenter quelque chose d’homogène de nos jours, avec une seule structure qu’il faut développer, des moyens de communication permettant qu’on puisse aller et venir plusieurs fois par jour entre ces cités. La structure administrative proposée est déjà brinquebalante parce qu’il y a une communauté de communes du vignoble qui n’y est pas, il y en a une qui y est. Epernay n’y est pas. Donc tout cela montre une espèce de Rubik’s cube des nouvelles structures des collectivités territoriales qui n’est pas non plus satisfaisante.

C’est l’un des inconvénients de la démocratie, c’est qu’en étant infiniment démocratique, on peut laisser peu de gens paralyser les choses nécessaires, et on essaie de faire avec. Peut-être faudra-t-il un jour ou l’autre mettre tout cela à plat.

Finalement, si on vous écoute et si on va dans votre sens Jacques, une grande communauté de communes, une grande agglo, une grande métropole Châlons-Reims sans Epernay, n’a aucun sens ?

Elle n’a pas aucun sens mais elle n’a qu’un demi sens, que deux tiers de sens.

Qu’est-ce qu’il faut faire ? Vu comme c’est parti, Epernay va être tout seul, Châlons-Reims ?

C’est non seulement Châlons-Reims mais c’est Reims sans ses banlieues, ou les zones proches, qui sont son espace économique naturel, et c’est Châlons jusqu’à la frontière de l’Aube, avec des zones agricoles au sud qui n’ont pas grand-chose à voir avec l’agglomération rémoise, quelle que soit la façon de regarder les choses. Le drame de la région, c’est que nous n’avons pas de métropole naturelle qui ait pu s’imposer. Reims est bien sûr beaucoup plus gros mais son dynamisme est quand même très en-deça de ce qu’il devrait être pour que Reims soit la métropole indiscutable. Ce qui serait pourtant souhaitable, ne serait-ce que pour le champagne.  Vous ne vendrez pas du champagne à Tokyo sous l’étiquette Epernay ou Aÿ Champagne. Nous avons deux pôles d’attraction mondiale qui sont Reims et le champagne. Nous ne devons pas les gâcher, nous devrions les utiliser en synergie. Et ce n’est que palinodie de structure de Reims, Châlons mais sans Epernay etc, de Reims sans les communes autour. Par exemple, la frontière passe à travers l’ancienne base 112 qui elle-même devient un espace où il faut écouter pousser les betteraves.

Tout cela est un non sens et je ne pense pas qu’on pourra très longtemps se permettre ce genre de gaspillage et ce genre de retard. Surtout par rapport à tout ce qui se passe ailleurs dans le monde, et même ce qui se passe autour de nous. Sinon nous finirons, sans donner d’exemple nominatif de ville parfaitement endormie, mais nous finirons dans une grande léthargie si nous jouons à cela. Et la léthargie pour des agglomérations, c’est la mort. C’est le départ des gens, c’est l’absence d’investissements etc.

Le dynamisme implique aussi d’afficher un dynamisme et un volontarisme de regroupement des structures.

Est-ce que c’est possible de fédérer ces communes autour de Reims, toutes ces communautés de communes, je pense à Thillois, à Witry-les-Reims qui sont dans le bassin de vie rémois. Est-ce que c’est possible, ou bien là on se heurte à des problèmes d’égo des élus ?

Ce n’est pas seulement l’égo des élus, il y a des intérêts partout. Comme quand on a tué la base 112 pour obtenir la suppression de son plan d’exposition au bruit, et permettre quelques constructions opportunes. Ce ne sont pas seulement des égos, ce sont des petits intérêts. Il faudrait que la structure nationale, que l’Etat puisse faire valoir l’intérêt collectif. On est dans une sacralisation des décentralisations et la sacralisation de la volonté individuelle. Un jour ou l’autre, il faudra revenir de l’autre côté du balancier, sur l’intérêt commun de l’Etat.

Et le préfet a le pouvoir, puisque c’est lui qui décide, on appelle cela les EPCI, dans le terme un petit peu barbare. Il pouvait très bien dire : moi je veux faire comme cela parce que c’est la logique et c’est comme cela que cela doit être ?

Le préfet ne peut pas, parce qu’il applique la loi telle est faite, et puis il applique aussi la jurisprudence. Il est sûr qu’une loi plus coercitive permettrait des structures plus logiques. Le malheur, si on peut dire, c’est que les structures illogiques ne sont pas pénalisées. Elles continueront à tendre leur sébile aux collectivités de l’étage du dessus et à l’Etat. Ce qui permet que de petits intérêts puissent bloquer le système parce qu’ils ne sont pas pénalisés immédiatement de leurs mauvaises actions.

On voit dans les Ardennes aussi, il y a quelques problèmes, même si Charleville-Sedan, quand on regarde avec votre oeil un peu plus marnais, ce semble être une bonne chose ?

Bien sûr, tout ce qui est sur la rive droite, là-haut, devrait être dans une seule structure. C’est là aussi le B A Ba. Je ne suis même pas sûr que la structure arrive jusqu’au bout de la pointe des Ardennes. Je ne crois pas.

Non, il y a une autre structure dans la pointe des Ardennes.

Donc là aussi, c’est peut-être déjà un premier pas mais une ambition limitée. On pourrait dire, pour conclure de façon optimiste, qu’une communauté de communes Châlons-Reims, même si elle est mal taillée, peut représenter déjà un pas dans la bonne direction.

Mais qu’il faut se préparer à en faire d’autres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s