Sur les ondes… Le terreau du terrorisme

Emission enregistrée mercredi 18 novembre sur RCF Reims : https://rcf.fr/actualite/le-terreau-du-terrorisme

Bonjour à tous, chronique d’actualité avec vous Jacques Cohen, bonjour. Nous allons revenir bien évidement sur un sujet d’actualité, ces attentats de Paris et s’intéresser au terreau du terrorisme. D’où vient ce terrorisme qui a frappé la France ?

Ce terrorisme n’est qu’un moyen de guerre parmi d’autres d’une idéologie qui est le wahhabisme, c’est-à-dire une idéologie rigoriste musulmane de retour au califat, de retour au prophète. En quelque sorte le prophète armé saison 2, où on repart à la conquête.

Ce qui est surprenant, à part le fait que c’est peu compris, c’est que cette idéologie est celle du golfe, de l’Arabie Saoudite et du Qatar, qui sont les gens qui paient, qui paient des deux côtés : les combattants et les guerres correspondantes. Et qui paient aussi tout l’investissement du tissu social dans les pays où il y a des musulmans ou des populations d’origine musulmane, de façon a recréer un tissus social qui va permettre de contrôler, d’encadrer cette population. Pour qu’elle soit comme dans toute guerre subversive, l’eau dans laquelle le poisson bougera facilement.

Les Frères musulmans ont eux, ce raisonnement avec une compréhension très politique. Pour eux, l’opération de janvier était déjà mauvaise parce que le clivage s’est produit en isolant une toute petite fraction seulement de la communauté musulmane française. Les autres étant bien sûr rattachés au reste de la communauté nationale. Cette fois-ci, avec des cibles qui sont indistinctes, qui sont simplement françaises ou la France, la base sociale va être encore plus petite. Donc pour les frères musulmans, c’est consternant. Parce que leur raisonnement est bien sûr le contraire, c’est-à-dire de quadriller une population suffisamment pour ensuite en prendre le contrôle politique et se battre contre le régime républicain que nous sommes. Mais de façon programmée si je puis dire, et lucide  vis-à-vis des rapports de force.

Là, on a comme terreau du terrorisme, d’une part le financement des combats et des combattants par les pays du golfe, le financement de l’infrastructure sociale et du réseau de mosquées, d’oeuvre sociale, de jeunesse etc pour quadriller la population d’origine musulmane. Et de l’autre côté, il faut reconnaître aussi, on a comme terreau, les bêtises occidentales ayant déstructuré des pays comme l’Irak, la Syrie, la Libye et plus au sud, de telle sorte qu’on aboutisse à avoir des zones de non-droit où s’installe ce droit là, celui des chefs de guerre. Et qui deviennent des bases arrières pour les actions qui sont menées chez nous.

Vous avez évoqué les Frères musulmans, vous parlez de qui quand vous parlez des Frères musulmans ?

Les Frères musulmans, avec comme leader en Europe les deux frères Ramadan. Le plus connu étant Tarik à qui est dévolu l’attitude d’être le gentil. Celui qui explique, qui comprend la vie, qui est pour la charia mais qu’on pourrait peut-être l’adapter un tout petit peu etc. Cela, c’est ce qu’il raconte en français ou en anglais. En arabe, ce n’est pas tout à fait pareil.

Donc ce sont les figures en Europe, et sur le terrain est-ce que les frères musulmans ont tenté de prendre le pouvoir quelque part ?

Ils ont essayé. Ils ont ainsi une difficulté par rapport aux nouveaux extrémistes qui sont pour l’action immédiate, c’est qu’ils ont essayé en Egypte et en Tunisie et qu’ils se sont pris une gamelle. En Egypte, parce que la pression militaire les a chassés, en Tunisie parce que c’est le peuple les a chassés. La Tunisie est le plus bel exemple, et le seul malheureusement, de force de la démocratie dans le monde arabe.

Et concernant l’Etat Islamique sur les territoires syriens et irakiens ?

L’Etat islamique, ou Daech, n’est que l’une des deux composantes en Syrie. L’autre, le front du refus, étant reliée directement à al qaida. Al qaida, les anciens méchants, sont devenus les islamistes modérés dans le langage américain qui les aide; les USA les aidant contre le régime de Bachar El Assad, jusqu’à leur fournir des armes. Tandis que les autres, Daech, ne sont plus aidés maintenant par les Américains après l’avoir été un petit peu quand même. Mais surtout ils ont continué à l’être par les Turcs, pour lesquels ils sont bien pratiques pour prendre les Kurdes en tenailles.

Donc ceux qui sont al qaida, qu’il est ridicule d’appeler des islamistes modérés, ont simplement compris que ce n’est pas la saison de faire des bêtises en Europe puisqu’au contraire on peut obtenir l’aide des occidentaux contre Bachar.

Les autres, c’est un peu plus compliqué. Ils sont en quelque sorte leurs frondeurs. Ils sont pour l’action immédiate, ils ne s’embarrassent pas de l’aspect diplomatique. Ce sont des rêveurs moyenâgeux qui sont retournés à plus d’un millénaire en arrière. Parmi lesquels il y a surenchère sur surenchère. Au contraire des pays ou des organisations qui ont été terroristes et qui sont devenues des organisations dirigeant un Etat et ont fini par comprendre la vie et les choses nécessaires pour diriger un pays.  Il y en a eu d’ailleurs à beaucoup d’endroits. Le FLN en Algérie, ou l’Irgoun de Menachem Begin, qui a eu une action terroriste contre les Anglais pour l’indépendance d’Israël longtemps avant qu’il ne finisse premier ministre d’un état de droit qui ne rêve pas de domination mondiale par la guerre idéologique.

Mais là l’idéologie est inéluctablement une idéologie de guerre et de conquêtes. Que ce soit par des moyens terroristes ou pas. C’est un courant général que nous devrions combattre: le wahhabisme. Et il faut avoir la naïveté que Lénine attribuait aux capitalistes disant qu’ils vendraient la corde pour les pendre  pour penser que, puisqu’on vend au Qatar et qu’on vend à l’Arabie Saoudite tout va bien. C’est une naïveté qui nous coûtera cher à moyen terme.

Il faudra arrêter la plaisanterie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s