Migrants : comment démanteler un camp  ou l’illusion du coup de balai

 La CHRONIQUE du 07 septembre 2016

sur RCF    https://rcf.fr/embed/1368389

 

AV : Bonjour à tous et bienvenue dans chronique d’actualité avec Jacques Cohen, bonjour Jacques. On va évoquer les camps de réfugiés à Calais, notamment, et puis ce que la maire de Paris a annoncé, la création d’un camp sur une ancienne friche SNCF dans le nord-est de Paris, dans le 18ème arrondissement pour être précis, qui pourra accueillir de 400 à 600 réfugiés. Ces camps, alors ce sont des camps ouverts Jacques…

Il faut d’abord préciser que la typologie des camps est multiple. Il y a des camps de transit, il y a des camps de séjour, il y a des camps ouverts (ce qui est le cas en France jusqu’à présent de tous les camps), il y a des camps fermés (c’est-à-dire en clair, des camps où l’on « boucle » les gens, et il y en a beaucoup sur la planète), il y a des camps gérés par les autorités, il y a des camps sauvages, il y a des camps gérés par des associations (un petit peu intermédiaires). Donc il y a beaucoup de sortes de camps et si l’on peut dire, il peut être utile d’avoir tel ou tel type de camps ou pas, en telle ou telle circonstance. Lire la suite