L’Aquarius un nouveau Saint Louis

Chronique du vendredi 15 juin 2018

Sur RCF: https://rcf.fr/embed/1849665

Jacques Cohen, bonjour !

Bonjour.

Aujourd’hui, on va évoquer l’Aquarius, mais d’une façon plus globale d’abord, vous aimeriez revenir sur un dispositif des accords de Dublin pour accueillir les migrants. Ce sont des accords qui ne marchent pas. Mais que sont ces accords de Dublin.

Que sont ces accords de Dublin ? C’est un système qui fait que tout migrant est enregistré dans le 1er pays d’Europe où il met les pieds, et que c’est ce pays qui doit décider de ce qui lui est accordé comme réfugié, si cela est le cas ou pas, comme immigrant éventuellement, et éventuellement aussi qui doit les renvoyer. mais ce 1er pays ne doit pas garder tout les réfugiés ou migrants non refoulés. Il a pour ça, théoriquement, des droits de tirage sur des quotas qui ont été définis, quotas d’accueil dans les autres pays. Parce que par définition la plupart des migrants arrivent dans très peu de pays qui sont généralement les pays au contact, c’est-à-dire essentiellement l’Italie et la Grèce. Mais s’ils arrivent dans un autre endroit, c’est ce pays qui doit s’en occuper. C’est pour cela que l’on entend régulièrement parler de migrants qui sont « dublinés », ce néologisme voulant dire que puisqu’ils ont été enregistrés dans un pays, alors qu’on les retrouve dans un autre pays, ce pays les renvoie au 1er pays qui doit gérer leur cas.

Lire la suite

Migrants : comment démanteler un camp  ou l’illusion du coup de balai

 La CHRONIQUE du 07 septembre 2016

sur RCF    https://rcf.fr/embed/1368389

 

AV : Bonjour à tous et bienvenue dans chronique d’actualité avec Jacques Cohen, bonjour Jacques. On va évoquer les camps de réfugiés à Calais, notamment, et puis ce que la maire de Paris a annoncé, la création d’un camp sur une ancienne friche SNCF dans le nord-est de Paris, dans le 18ème arrondissement pour être précis, qui pourra accueillir de 400 à 600 réfugiés. Ces camps, alors ce sont des camps ouverts Jacques…

Il faut d’abord préciser que la typologie des camps est multiple. Il y a des camps de transit, il y a des camps de séjour, il y a des camps ouverts (ce qui est le cas en France jusqu’à présent de tous les camps), il y a des camps fermés (c’est-à-dire en clair, des camps où l’on « boucle » les gens, et il y en a beaucoup sur la planète), il y a des camps gérés par les autorités, il y a des camps sauvages, il y a des camps gérés par des associations (un petit peu intermédiaires). Donc il y a beaucoup de sortes de camps et si l’on peut dire, il peut être utile d’avoir tel ou tel type de camps ou pas, en telle ou telle circonstance. Lire la suite

Sur les ondes… les « hot spots » pour migrants: de quel côté de la frontière?..

Emission enregistrée mercredi 16 septembre sur RCF Reims : https://rcf.fr/actualite/hot-spots-le-nouveau-nom-des-camps

AV: Chronique d’actualité cette semaine avec Jacques Cohen, bonjour Jacques, nous allons parler du problème des réfugiés. Vous avez souhaité aborder les hot spots, en français les points chauds ?

C’est la nouvelle solution miraculeuse, ou pas miraculeuse, ou du moins politiquement correcte, qui est proposée, suite aux difficultés de la solution « libre flux » que l’Allemagne a essayé pendant 8 jours et qu’elle avait imposé à la Hongrie. Ce qui a donné une situation d’appel d’air catastrophique avec 60 000 personnes en quelques jours vers Munich. Donc on en revient à enregistrer les gens.

Lire la suite

Sur les ondes… Migrants: qui sème le vent récolte la tempête

Emission enregistrée mercredi 2 septembre sur RCF Reims : https://rcf.fr/actualite/refugies-qui-seme-le-vent-recolte-la-tempete

JPB Votre chronique d’aujourd’hui a un titre: « qui sème le vent, récolte la tempête ». C’est pour évoquer les migrants. Alors, ces migrants, Jacques Cohen, d’où viennent-il ?

Ils viennent aussi bien du Moyen-Orient, donc de Syrie, d’Irak, du Liban que d’Afrique, c’est-à-dire de Libye, du Mali et de toute la zone Sub Sahélique. En fait ils viennent de partout où sévit la guerre, le malheur.

Et pourquoi : qui sème le vent récolte la tempête ? Parce qu’il faut bien reconnaître que ce sont les occidentaux qui ont puissamment contribué à déstructurer ces régions en détruisant les Etats qui n’avaient pas l’heur de leur plaire.

Lire la suite