TF1 met Orange sur liste noire


Chronique du vendredi 2 février 2018

sur RCF: https://rcf.fr/embed/1746935

 

 

Bonjour Jacques Cohen !

Bonjour.

Avec vous, aujourd’hui, nous allons évoquer le conflit entre TF1 et Orange, ce que vous avez en quelque sorte appelé « TF1 le rouge pour Orange ! ».

Oui, c’est un conflit qui, fort heureusement, ne comporte pas beaucoup de sang, pour l’instant. TF1 annonce que la redevance que doit payer le diffuseur, qui là en l’occurrence est Orange, va être augmentée et Orange ne veut pas payer ! Alors, que peut faire TF1 ? Et bien, TF1 ne peut pas couper le robinet physiquement parce que, curieusement, la diffusion par le câble ou par la fibre passe par Canal + qui re-répartit les flux. Ce sont des séquelles historiques. Mais, même si TF1 ne peut pas couper le robinet physique, TF1 ayant annoncé qu’il cessait de diffuser à l’intention d’Orange, peut s’adresser à la justice, obtenir un référé, des astreintes astronomiques et peut, effectivement, gêner Orange de cette façon. Donc, effectivement, il y a un risque qu’Orange ne puisse plus diffuser TF1.

mire TV

Mais en fait, tout le monde se tient un peu par la barbichette. Parce que si TF1 ne passe plus sur le câble d’Orange, ou sur sa fibre, il faut d’abord se rappeler qu’Orange est le plus gros des diffuseurs, donc il tient une bonne part du marché. Si TF1 ne passe plus dessus, mais si le spectateur se reporte sur la TNT ou sur son internetpour suivre TF1, TF1 ne perd rien puisqu’en fait TF1 garde son audience. Les recettes de TF1, c’est la pub, donc elle dépend de l’audience. Mais si TF1 ferme l’accès à Orange, et que les abonnés d’Orange ne recherchent pas TF1 sur le net ou la TNT, ipso facto ses recettes, immédiatement, diminuent. Diminuent d’une part par la fréquentation et d’autre part parce que les fournisseurs d’accès, les câbles en tout genre, sont parmi les plus gros annonceurs (ils représentent un quart des annonces sur TF1) et parmi eux Orange est le plus gros. Donc Orange peut pénaliser, en quelque sorte, TF1 en représailles si TF1 n’est plus diffusé sur son canal.

De l’autre côté, le risque pour Orange, c’est que, évidemment, des gens quittent ce fournisseur d’accès pour un autre qui continue à bénéficier de TF1.

De ce point de vue là, il y a un précédent, c’est SFR. TF1 et SFR ont passé un accord récemment qui a sérieusement remonté les prix, c’est d’ailleurs ce prix-là que TF1 propose à Orange. Sauf que le rapport de force d’Orange et celui de SFR ne sont pas les mêmes. SFR est une boite qui a une plus petite part de marché, qui perd des abonnés très régulièrement parce que son propriétaire a décidé de saigner la bête au maximum et de la revendre quand l’effritement ne sera pas encore tout à fait arrivé à l’effondrement. C’est un opérateur qui a du mal et qui, donc, n’est pas en situation d’assumer une épreuve de force. Tandis qu’Orange, c’est exactement le contraire, Orange a une grosse partie du marché, a un matelas financier considérable, donc peut assumer une épreuve de force.

Alors, bien évidemment, c’est une question d’argent, donc les gens vont bien finir par être obligés de s’arranger à un certain prix, à moins qu’une épreuve de force ne comporte un réel arrêt de diffusion et que ce soit, si j’ose dire, l’épreuve de force qui permettent de savoir ce que cela coûte aux uns et aux autres.

Que va-t-il se passer concrètement ? Parce que vous parlez d’enjeux financiers pour les uns et pour les autres, est-ce que l’on a une idée, est-ce que l’on peut les chiffrer ?

C’est un peu compliqué à donner, c’est pour cela que je les ai donnés en parts de marché.

TF1 est quand même la chaîne la plus regardée ! Quelle fraction des abonnés d’Orange quitteraient Orange s’il n’y a plus TF1 dessus ? C’est dur à dire, mais à mon avis ce n’est pas énorme. Donc, ça, Orange peut le calculer et le supporter.

De l’autre côté, les pertes de recettes de TF1 sont immédiatement très sensibles puisqu’Orange est le plus gros diffuseur. Donc, on peut considérer quand même que TF1 perdrait, admettons à la louche, entre la publicité et l’audience, un bon tiers de son fonctionnement.

Finalement, la première personne embêtée c’est le consommateur, le téléspectateur ! Quelles seront les alternatives ?

S’il y a une coupure d’antenne, le spectateur, s’il tient vraiment à regarder TF1, ce sur quoi je n’ai pas d’opinion, pourra soit le faire sur son ordinateur, soit le faire en bidouillant, en réactivant sa TNT.

Finalement pas trop de problèmes, les vrais concernés c’est vraiment les deux acteurs Orange, TF1, mais à priori il va y avoir une sortie de conflit ?

Non, d’abord, « pas trop de problème » ? Ce n’est pas un gros problème pour vous ou pour les gens habitués à manipuler les différents outils de technologie moderne. Pour la ménagère de plus de 50 ans ou même de plus de 70 ans, le fait de ne plus trouver TF1 à sa place en appuyant sur la télécommande, c’est un drame et un problème insoluble. Donc, cela compte quand même. Mais pour des gens ayant plus l’habitude de la technologie, cela ne change pas grand-chose.

Dans les foyers également, il y a la TNT qui peut être une alternative ?

Si elle est encore en état, parce qu’il y a le problème des antennes, le problème du boîtier, le fait d’appuyer sur un deuxième boîtier pour changer et passer sur l’autre. En termes de marché, je pense que les gens qui iront chercher sur la TNT sont très, très peu nombreux !

Une sortie de conflit peut intervenir quand ? Cela peut durer combien de temps cet échange comme cela?  Un petit peu de joutes finalement, entre les deux opérateurs ?

Eh bien, il y a deux façons de voir, parce que pour l’instant il n’y a rien de coupé.

Seulement le replay sur TF1, sur la Box d’Orange.

Le replay est coupé, mais parce que lui ne dépend pas du canal général. Donc, soit l’annonce est faite puis on négocie au finish en arrêtant la pendule, c’est parfaitement possible. Soit TF1 prend le risque d’une épreuve de force un peu plus sérieuse et, déjà, demande un référé avec des astreintes. C’est-à-dire que ce sera une négociation, mais chaque jour de négociation, il lui tombera l’astreinte quotidienne dans la poche. C’est une façon de peser sur les négociations.

Soit, effectivement, il finit par obtenir une injonction de coupure et il coupe. Et à ce moment-là, les négociations reprendront parce que la négociation, ou la guerre, ce ne sont toujours que différentes facettes des relations humaines, et là, pour une fois, tout est virtuel.

On va continuer de suivre, dans les prochains jours du coup, ce conflit entre l’opérateur Orange et la chaine TF1. On verra quelle en sera l’issue ! Merci, Jacques Cohen d’avoir été avec nous, aujourd’hui, pour nous présenter les tenants et les aboutissants de ce conflit.

À bientôt.

À très bientôt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s