Voile islamique: Ne pas se voiler la face

Chronique du 18 octobre 2019

Sur les ondes de RCF: @lien en attente

JC qui est avec nous par téléphone. Bonjour JC.

Bonjour.

Vous voulez nous parler de cette femme voilée au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté qui est venue en tant qu’accompagnatrice scolaire avec des enfants. JC, premièrement que pensez-vous de cette nouvelle affaire du voile au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté ?

Je pense que ce n’est pas seulement au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté qu’il faut penser. Il ne faut pas se voiler la face en prenant le voile de l’Islam comme une mode vestimentaire, ce ne sont pas des chaussettes jaunes à pois rouges, c’est un bout de tissu comme l’est un drapeau. C’est celui d’un certain Islam qui combat justement l’égalité comme la liberté et les droits des femmes. C’est donc une idéologie qui est à combattre, car c’est une idéologie qui se déclare notre adversaire, l’adversaire de la République. En Syrie, même les islamistes soi-disant modérés avaient rétabli la polygamie dans les zones qu’ils contrôlaient. Et je crois d’ailleurs que les Iraniennes ou les Magrébines, en Tunisie par exemple, qui luttent contre le voile et la tyrannie dont il est l’étendard, doivent être consternées par l’immense naïveté française.

voiles-musulmans-289x300

Voiles…..

JC, ce n’est pas la première fois que la question se pose malgré tout de ce voile dans l’espace public.

Oui. Je suis un homme de gauche c’est tout à fait public, je suis attaché à la liberté de tous et surtout en l’espèce à celle de toutes. Et le voile est pour moi une oppression inacceptable dans l’espace public. Alors ce n’est pas la première fois que cela se pose ! La première fois c’était l’affaire des foulards en milieu scolaire de Creil. SOS racisme, à l’époque, pensait que c’était peu de choses et que le foulard céderait vite devant les jeans. Malheureusement, les islamistes radicaux ont progressé depuis et ils quadrillent peu à peu des zones libérées des lois de la République. Il y a un sondage récent de l’IFOP qui le montre bien, un quart des musulmans en France considère que la charia, c’est-à-dire la loi islamique, devrait être appliquée à la place des lois de la République. Et plus de la moitié considère que le voile intégral, le niqab, ou la burka afghane devraient être autorisés dans l’espace public.

Et à partir de là, JC, que pensez-vous pour les accompagnants scolaires ? Que doit-on faire de ces accompagnants scolaires ? Doivent-ils porter le voile ou non ?

Je vous avoue que je n’ai jamais compris pourquoi on les traitait différemment des enseignants. Je pense qu’ils doivent être soumis aux mêmes contraintes que les enseignants et il n’y a d’ailleurs pas besoin de loi pour cela. Une simple circulaire du ministre de l’Éducation, publiée au bulletin officiel de l’Education Nationale, peut indiquer qu’ils sont maintenant des collaborateurs occasionnels du service public de l’éducation nationale, comme les experts judiciaires le sont du ministère de la Justice. De ce moment-là, ils auront les mêmes droits et devoirs que les titulaires, mis à part qu’ils ne sont pas payés.

Ce serait des sortes d’intérimaires le temps d’une sortie ?

En quelque sorte, c’est ce qui est le cas des experts pour la justice et ils seraient donc considérés du même statut et des mêmes obligations que le reste du personnel de l’éducation nationale. De toute façon, à mon sens le voile doit être banni non seulement dans l’éducation nationale, mais de tous les lieux d’exercice de la démocratie, les assemblées, les conseils municipaux, comme les administrations et les services publics.

Mais vous avez conscience Jacques dans tout ce que vous nous dites là qu’il y a beaucoup de réactions dans le sens inverse pour une plus grande tolérance au contraire.

Oui. On peut rappeler le mot d’Édouard Herriot sur la tolérance, même sur cette antenne ! Il disait que la tolérance il y a des maisons pour cela, puisque maintenant elles ont été fermées. Mais plus sérieusement je suis désagréablement surpris par l’audience des partisans du voile. Il n’y a pas effectivement que les éternels idiots utiles des islamistes, mais une large illusion dans l’opinion française qu’en étant un peu gentil, un communautarisme heureux et bienveillant pourrait s’installer. Et puis à partir de là chacun chez soi au fond. Pourquoi ne pas leur laisser la Seine Saint-Denis et des banlieues pourries où on n’a pas envie d’habiter ? Ce n’est pas la peine de mourir pour Sarcelles comme autrefois on l’a dit pour Dantzig. Ce sont là en fait d’étranges défaitistes pour paraphraser Marc BLOCH. Les concessions et accommodements ne serviront à rien, car les islamistes radicaux mènent une croisade hors de toute rationalité comme leurs équivalents chrétiens d’il y a presque 1000 ans qui ont semé la désolation sur leur parcours dans la vallée du Rhin, à Constantinople puis en Terre sainte.

JC, on sait que vous aimez bien terminer vos chroniques par une image, mais peut-être qu’on aura d’autres questions qui viendront à l’esprit, sait-on jamais ! Avez-vous une conclusion ? Certainement provisoire dans un premier temps, parce que cette affaire du voile pour les accompagnatrices, on va certainement encore en entendre parler pendant quelques jours, quelques semaines.

C’est certainement une affaire à suivre, mais la première chose à suivre c’est la personne qui a été mise sous le projecteur fugitivement au conseil régional de Bourgogne et de voir ce qu’elle a fait ensuite. Elle n’a donné qu’une seule interview a un organe de presse contrôlé par les islamistes radicaux et les frères musulmans en France et depuis ce sont eux, ce sont ceux-là, ce sont des hommes d’ailleurs, qui parlent à sa place et elle on l’a renfermée quelque part sous son voile ou chez elle.

JC…

Ce n’est pas du tout un exemple d’une affirmation politique de la part d’une femme, c’est une instrumentation évidente.

JC, merci de nous avoir éclairés sur cette histoire du voile pour les accompagnatrices. Il nous reste un peu de temps ensemble, le président de la République française, Emmanuel MACRON lui n’a pas encore vraiment réagi sur cette affaire. Il ne s’est pas exprimé, est-ce que c’est normal qu’il reste en retrait ou est-ce qu’on aurait aimé une sortie plus rapide de la part du chef de l’État ?

Je crois, sans jouer les exégèses en sondant les cœurs et les esprits, qu’il a une assez nette conscience du problème, mais qu’il a également de plus en plus la mauvaise habitude de ne pas vouloir choquer une majorité de l’opinion publique qui pense le contraire. Ce qui l’oblige à un « en même temps » un peu acrobatique.

Merci beaucoup JC de nous avoir éclairés, on vous retrouve très bientôt.

À très bientôt.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s