Le serpent de mer du camping de Reims change de peau

 

Le Grand Reims a voté les crédits de viabilisation ( 2M€ ) et le lancement d’une DSP pour une hôtellerie de plein air dans le parc du château de la Malle en ruine à Saint-Brice.

J’ai déjà évoqué l’impasse d’une hôtellerie de plein air unique pour l’agglomération ( https://jhmcohen.com/2014/08/19/le-serpent-de-mer-du-camping-de-reims/ ).

Il y a 3 segments devenus complètement distincts: a) les camping-cars, clientèle aisée qui refusera d’être logée dans une zone sans transports en commun, à une heure à pied du centre ville, via une riante promenade à travers des friches industrielles ex VMC par exemple, un dépôt d’hydrocarbures, ou une zone artisanale non commerciale. b) Les randonneurs et pèlerins de passage pour 24 ou 48h, et c) le camping de séjour d’une semaine environ, qui souhaite un environnement vert avec de la baignade voire un plan d’eau. Et des infrastructures: douches, laverie, restaurant etc…. dans un contexte champêtre pour des randonnées.

camping Malle 1

Emplacement du camping dans la zone nord de l’espace boisé en futaie. Le parc privé arboré au sud n’est pas concerné. La station d’épuration est au nord, la zone artisanale juste à côté à l’est. les friches industrielles et dépôts au sud-est vers la ville.

Lire la suite