On peut cogner chef ? Oui mais pas si fort !!

chronique du Vendredi 17 Janvier 2020

sur les ondes de RCF: https://rcf.fr/embed/2288032

Pour la chronique d’actualité, on retrouve JC qui est avec nous par téléphone, bonjour Jacques.

Bonjour.

Et aujourd’hui, si vous le voulez bien, on va parler un peu du gouvernement, des hommes forts même du gouvernement : Emmanuel Macron le président de la République, Edouard Philippe son Premier ministre et puis Christophe Castaner le ministre de l’Intérieur. Alors, on sait qu’il y a des violences policières et le gouvernement a l’air de se rendre compte que finalement c’est assez grave ce qu’il se passe, c’est un peu une nouveauté quelque part d’ouvrir les yeux comme ça, JC.

Oui tout à fait, parce que le changement d’attitude des forces de l’ordre depuis quelque temps, et un certain nombre d’encouragements imprudents, ont conduit à ce que quelques-uns ont commis des bavures. On a quand même 2 tirs de grenades lacrymogènes vers les étages – dont l’un qui s’est terminé tragiquement par la mort de la personne à Marseille – qui sont là des fautes d’exécution radicales, c’est strictement interdit de faire cela. Il y a quelques autres affaires comme cette histoire d’interpellation avec, non pas seulement un placage ventral, mais une clé d’étranglement qui a brisé l’os au-dessus du larynx, l’os hyoïde, et qui a donc tué la personne. Tout cela avec quelques autres éléments : tirs et emploi hasardeux des lanceurs de balles en caoutchouc dans des conditions qui ne sont pas réglementaires, a fait quand même comprendre au gouvernement qu’il fallait dire aux policiers qu’ils avaient le droit de cogner, mais peut-être pas aussi fort que cela.

canon à sons

Armes non létale à ultrasons version US

Lire la suite