Tous fichés, tous ficheurs….

JHMC

Tous fichés, tous ficheurs?

ou la décentralisation démocratique du totalitarisme

 

 

 Le péché du Roi David…

2 Samuel 24, 12-13

« Ainsi parle l’Éternel: Je te propose trois fléaux; choisis-en un, et je t’en frapperai. Gad alla vers David, et lui fit connaître la chose, en disant : Veux-tu sept années de famine dans ton pays, ou bien trois mois de fuite devant tes ennemis qui te poursuivront, ou bien trois jours de peste dans ton pays? »

Quel outrage avait commis David? Recenser la population pour pouvoir mobiliser des troupes. La connaissance des hommes et leur fichage étant réservés à Dieu, l’Éternel proposa ces trois options de peine aménagée à David. Qui choisit trois jours de peste. Mais la mortalité de cette épidémie rendit caduque le recensement et inutilisable son fichier.

Malheureusement, la colère divine ne frappe plus que rarement les fabricants de fichiers….

 

Des précurseurs français…

Le 13 octobre 1307, Philippe IV le Bel et Guillaume de Nogaret vont dans tout le royaume conduire une rafle de plus de 3000 personnes, simultanément dans plus de cent établissements des templiers. Il a fallu s’introduire par surprise dans toutes ces commanderies dont aucune ne se mettra en situation de défense. Aucune fuite n’a prévenu les templiers. On oublie volontiers le travail préalable de fichage indispensable et réussi: liste des établissements, nombre de templiers à arrêter dans chacun, choix des brigades territoriales impliquées, forces de l’ordre nécessaires et moyens d’évacuation rapide des personnes arrêtées. Tout le travail préparatoire a été réalisé de façon centralisée. Les forces de l’ordre locales choisies ont reçu un mois à l’avance une enveloppe cachetée à ouvrir la veille du jour de la rafle seulement. Chaque enveloppe contenait les objectifs assignés, les moyens à réunir immédiatement sans retour à domicile des personnels, le lieu où conduire les prisonniers. Ce succès total basé sur un bon fichier et une police centralisée, contraste avec les nombreux échecs de l’opération similaire en Espagne: dans plusieurs places importantes les hommes du roi d’Espagne sont accueillis comme des assaillants par des commanderies en état de défense…

La France toujours en tête grâce à André Tulard….

Le fichier des Juifs mis en place par André Tulard à la Préfecture de Police sous l’occupation était lui aussi remarquable par son efficacité et son économie de moyens: il tenait dans une seule pièce pour plusieurs dizaines de milliers de personnes fichées en région parisienne. C’était un fichier manuel et même manuscrit, mais à entrées multiples ( 4 paramètres ), plus une segmentation par la couleur des fiches: bleues pour les français, orange pour les étrangers, et blanches à bande orange pour les cas indéterminés ou apatrides ( en fait ceux dont la patrie avait disparu comme ici la fiche d’un ressortissant polonais ). Et une numérotation à 2+3 chiffres. On voit que les fichiers modernes ont précédé les moyens informatiques…..

Trois couleurs de fiches... AN 2014 exposition Collaboration

Fichier Tulard de la Préfecture de Police de Paris. Trois couleurs de fiches…
AN 2014 exposition Collaboration

L’hypocrisie du fichage des  juifs français, soi-disant destiné à les protéger dans les justifications d’après-guerre, a en fait permis également leur persécution comme en témoignent ces fiches de deux enfants déportés:

Fichier Tulard. Les fiches bleues concernent les juifs français, comme indiqué à l'item nationalité "Fse". Ces deux enfants ont bien été déportés, l'un pour défaut de port de l'étoile, l'autre

Les fiches bleues concernent les juifs français, comme indiqué à l’item nationalité « Fse ». Ces deux enfants ont bien été déportés, l’un pour défaut de port de l’étoile ( avant ses 6 ans révolus.. ), l’autre sans le moindre prétexte. ( les dates de convoi vers Auschwitz figurent sur les fiches, qui sont sans doute des doubles d’exploitation du fichier à Drancy AN 2014 Exposition Collaboration

Il faut noter que la statistique générale française, ancêtre de l’insee, qui s’était obligeamment proposée pour établir ce fichier, n’avait pas été retenue. Son système ultra-moderne de triage mécanographique à l’aide d’un prototype, de fiches trop complexes, a été considéré comme trop lent à mettre en place. L’efficacité étant souvent la sobriété et d’éviter, si l’on peut dire vu le sujet, les usines à gaz…

La transparence de la République,

Abolissant l’opacité du pouvoir royal absolutiste, la Révolution française voulut la transparence pour tous et pour tout. Les soutenances de thèse, les audiences judiciaires, ou les mariages publics, la possibilité d’aller consulter la feuille d’impôt de quiconque, en sont les survivances.

Mais cette transparence est devenue rapidement asymétrique, l’État redevenant opaque, tandis que les citoyens tentaient réciproquement de limiter leur exposition publique. A juste titre comme le montre l’exemple précédent……

Au XXème siècle, Orwell et ses frères….

Okhranka_group_photo

Sur cette photo de groupe de l’état major de l’Okhrana, figure sans doute l’inventeur des diagrammes de contacts. Mais lequel est-ce ? !Le chevelu du premier rang qui marche avec une canne? L’un des moustachus au poil court?….

 

C’est l’Okhrana, la police politique du Tsar qui a mis au point la méthode des diagrammes de contacts.  (Sans doute par un matheux qui, connaissant Leonhard Euler et le problème des ponts de Königsberg, en déduisit que les rencontres professionnellement improbables sortiraient du bruit de fond des graphes de rencontres, comme le passage par tous les ponts nécessitait de revenir au moins une fois sur ses pas ).

On repère dans une entreprise, les contacts non professionnels, puis de proche en proche les contacts extérieurs. Ainsi, en recoupant les fiches des contacts rencontrés par un individu, avec de la ficelle et des punaises de couleur, on voit apparaître l’organigramme d’un groupe politique clandestin. Il faut bien sûr du temps et pas mal de monde pour assurer discrètement une telle surveillance étroite.

Synthèse de filatures du dossier de « l’affiche rouge ». Dossier individuel de la cible « Ivry »

Le groupe de résistants de « l’Affiche Rouge » de 1944 ou groupe Manoukian a été repéré et pris de la même façon. Par la police française exclusivement, faut-il le rappeler. Les alias, par exemple « Viry » ou « Bourg » sont ceux du lieu de découverte du sujet ( comme ayant un contact avec un sujet déjà connu, par ex en gare de Juvisy, à Viry-Chatillon, ou Evry-Petit Bourg  ). Ces deux documents authentiques figurent dans l’exposition sur la collaboration présentée aux Archives Nationales rue des Francs-Bourgeois à Paris ( commissaires T Fontaine, D Peschansky ). L’un est un relevé de contacts d’un sujet. Et l’autre la synthèse de l’organigramme du groupe. Avant toute arrestation.

Organigramme du groupe de « l’affiche rouge » par diagramme des contacts. Manoukian est « Bourg »

Le futur c’est maintenant!

S’il fallait dix personnes pour surveiller une cible à l’époque de Manoukian, un seul individu peut suivre de nos jours la géolocalisation de milliers de personnes.

La société mSpy qui permet à tout un chacun de surveiller les mobiles et ordinateurs de ses proches ou de son prochain, compte 2 millions d’abonnés aux USA, 40% de parents espions surveillant leurs enfants, 15% de PME surveillant leurs employés ou leurs clients ( les grosses boites ont d’autres solutions dédiées ). Et 45% d’usagers dont on ne sait qui ils surveillent: conjoints, collègues, etc…..ou parents!! La surveillance d’un individu par géotracking et contacts sociaux (coups de fils mails sms réseaux sociaux, frappe au clavier, etc ) est ainsi à la portée de tous, à des années lumières du temps de l’Okhrana ou de celui de la police de Vichy au service des nazis.

De nos jours, les principaux utilisateurs ne sont pas l’Etat policier, mais les commerçants et publicitaires qui veulent pouvoir vendre au mieux leurs produits.

http://www.francemobiles.com/actualites/smartphone-les-donnees-de-geolocalisation-sont-revendues-14454.html

Mais l’espionnage via un tour sur internet, pour se renseigner sur des proches, contacts professionnels, amis des enfants ou des parents, rencontre sentimentale… est un geste devenu banal à l’échelle individuelle.

Et le futur proche, c’est la démocratisation de la surveillance domestique, lorsque les compteurs électriques intelligents permettront à des logiciels simples de réaliser ce qui est encore pour peu de temps du ressort des services d’un État: savoir quel film, même sur DVD, ou émission TV vous avez regardé. Si vous avez des lampes pour faire pousser du cannabis. Combien de douches, de lessives, ou de passages d’aspirateur cette semaine et à quelles heures. On saura aussi combien de personnes se trouvent dans la maison, avec mobiles ou pas, dans la même pièce, proche l’une de l’autre ou pas ( en analysant wifi, courants porteurs, et smartphones ).

Et les opinions politiques?

Celui qui pourrait penser qu’il suffit de ne pas s’épancher dans les réseaux sociaux pour garder pour soi ses opinions se trompe. Même sans téléphone, la simple carte de fidélité d’un magasin permet d’analyser vos profils d’achat. Si vous achetez un serre-tête, des chaussures plates, une jupe écossaise, un gilet bleu nuit, et que vous habitez du coté de Versailles, on peut espérer un bon rendement en vous adressant la propagande et les appels aux dons de « la Manif pour tous ». Mais si vous avez aussi écouté en streaming ( illégal ou pas ) Georges Moustaki  » je voudrais sans la nommer vous parler d’elle.. », vous êtes sans doute une journaliste de Libé ou Charlie Hebdo infiltrée dans le camp d’en face…

http://www.zdnet.fr/actualites/pandora-dis-moi-ce-que-tu-ecoutes-je-te-dirai-pour-qui-tu-votes-39797826.htm?google_editors_picks=true

Les partis politiques français en toute naïveté ont entrepris de rénover les fiches bristol rangées dans des boites à chaussures du PCF et du RPF à l’époque de la guerre froide. Des officines à la devanture moderniste de « marketing politique importé des USA » proposent des logiciels topographiques à base de données sociologiques. A compléter des votes ou abstentions aux précédents scrutins, qui peuvent être extraits des émargements des listes électorales, disponibles en tout légalité auprès des mairies comme survivance de la transparence la République et des Citoyens lors de la Révolution. Dans un autre temps hélas.

Il ne reste plus qu’à faire remplir les opinions par les petites mains du porte-à-porte pré-électoral pour aboutir à un fichier topographique des opinions politiques individualisées par foyer. Et de cibler ainsi les relances d’entre deux tours. Avec parfois de magnifiques gamelles, car les gens, fort heureusement, mentent aux visiteurs militants, qui ne sont pas de bons flics. Ce qui après tout est un métier.

Mais les croisements des réseaux sociaux et des fichiers de consommation permettront bientôt de se passer de cette intervention « humaine » pour prédire les opinions, les votes, voire leurs changements.

La psychologie des grands ficheurs peut elle déteindre sur les petits ?

La paranoïa ou « folie raisonnante avec amour malheureux de la logique » est la maladie professionnelle des gens de police. L’habitude prise par tous de chercher des informations sur ses contacts professionnels ou intimes sur le net représente la généralisation du réflexe policier. La démocratisation et la banalisation de l’espionnage de tout un chacun par ses proches est sans doute une des causes de l’essor des théories conspirationnistes lors de chaque événement.

Conclusion

Si G Orwell avait bien vu une société totalitaire régie par un dictateur unique, il n’avait pas prévu le totalitarisme polycentrique, aux nombreux étages, État mais aussi entreprises, partis politiques, parents, enfants, conjoints…  Qui fait de chacun le flic de l’autre.

Mais il est rassurant de se rappeler que l’Okhrana a eu beau infiltrer et contrôler tout le mouvement révolutionnaire russe, transformant les militants en agents doubles, triples etc… elle n’a pu empêcher que ceux-ci ne lui échappent et remplissent leur rôle historique à la tête des mouvements insurrectionnels. Ce qu’il en est advenu ensuite est une autre affaire…

en-eremin-letter stalin

Le « document Eremin » est la seule pièce survivante impliquant des relations entre J Stalin et l’Okhrana car elle ne figurait pas dans le dossier personnel de J Stalin qui, lui, a disparu avec tous ceux qui l’ont eue entre les mains en 1926.

 

Tout connaitre de la population n’implique pas la fin de l’Histoire et n’empêche pas les gens de penser et d’agir. Mais cela aide quand même à limiter un temps leur libre arbitre….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s