Sur les ondes… Fifa, la foi du charbonnier

Emission enregistrée sur RCF Reims mercredi 10 juin 2015 : https://rcf.fr/actualite/fifa-la-foi-du-charbonnier

JPB:  la foi du charbonnier, qu’est-ce que vous voulez dire par là ?

On a l’impression, à chaque fois qu’on découvre une affaire de corruption dans le sport, dans le foot en particulier, qu’elle est présentée sous l’aspect de quelques individus qui dévieraient dans un système qui globalement fonctionne bien. Et la foi du charbonnier, c’est que chacun croit à son équipe, croit qu’elle perd et qu’elle gagne de façon strictement sportive à chaque fois, que le système en lui-même fonctionne bien avec les droits de retransmission, avec un peu, et même beaucoup, de subventions et que seules les structures au-dessus, à l’étranger de préférence, seraient corrompues.

Alors quand des scandales tombent pour des matchs à l’étranger, dans les championnats étrangers ou pour des matchs européens, c’est à chaque fois la foi du charbonnier qui permet de considérer que son équipe est elle dans un système idéal qui n’a rien à voir.

Puis finalement quand c’est la Fifa, c’est-à-dire la structure du sommet, on considère qu’il suffit de changer quelques individus corrompus. Puisque le foot, par définition, puisqu’on l’aime, ne peut pas l’être. C’est une illusion. Il n’y a pas de structure qui ne soit pas corrompue si les dirigeants le sont à répétition. Cela n’existe pas.

Cela fait penser aux illusions sur les médecins experts de l’agence du médicament ou d’autres qui écouteraient les laboratoires et conseilleraient ainsi aux autres de prescrire telle ou telle chose. Cela ne marcherait jamais si les autres n’étaient pas aussi dorlotés par les labos. Et bien pour le foot c’est pareil. Le système est vicié dans son équilibre financier, dans ses moyens de financement, dans ses moyens de fonctionnement.

Il faut remonter à très loin en France pour être certain d’une affaire comme OM-Valenciennes, du temps d’ailleurs où Borloo était maire de Valenciennes et où Tapi s’occupait de l’autre équipe. Le reste du temps, il ne se passe rien. Que tout le monde circule puisqu’il n’y a rien à voir par définition.

En fait le règlement de compte actuel au sommet de la Fifa parait quelque chose de bien plus tordu. Ce sont des règlements de compte d’Etats, puisque les championnats du monde sont des choses importantes en termes financiers mais aussi en termes de géopolitique et que donc on observe une poussée américaine de façon à embêter les dirigeants européens qui faisaient des affaires avec les Russes, ce que les Américains voudraient interdire.

Le tout bien sûr au nom de la plus grande pureté, de la plus grande clarté, de la plus grande transparence, et du nettoyage de quelques dirigeants corrompus qui permettra à nouveau d’expliquer que le système est totalement intègre par lui-même.

On vient d’entendre Maradona expliquer que je ne sais plus combien de matchs truqués pouvaient être attribués à l’un des candidats au remplacement de Blatter. On peut continuer ce genre de déballage. De toute façon, l’ensemble du système, ne serait-ce parce qu’il est appuyé sur des paris qui sont interdits dans beaucoup de pays et qui sont une excellente solution de blanchiment, l’ensemble du système ne peut qu’être sujet à ce genre de chose. Et pour l’instant on en est à ce que personne ne veut regarder la vérité en face. Chacun préfère la foi du charbonnier.

Alors, Jacques Cohen quand même, que faudrait-il faire pour éviter que cela perdure, est-ce qu’il faut baisser les bras ?

Je crois que tant qu’on n’exigera pas que les clubs soient des entreprises comme les autres et qu’ils soient traités de la même façon en termes de subventions, en terme d’impôt etc. Et bien tout cela sera possible. Tant qu’on admet que grâce à sa notoriété, grâce à son caractère indispensable pour la ville, un club de foot puisse, non pas être à côté des lois, mais bénéficier de lois pour lui ou de conditions pour lui et ainsi de suite pour le reste du système, et bien il n’y a pas de solution quand on laisse en place un système qui permet des tas de choses.

Quand les clubs seront traités comme n’importe quelle entreprise parce que le gars qui a une entreprise de graineterie, de n’importe quoi de courant, ne bénéficie pas d’autant de sollicitude et il se comporte tout à fait normalement.

Les clubs de foot, quand ils ne pourront plus servir de blanchisserie, se nettoieront tout seuls.

Donc vous invitez quand même à supporter les clubs de notre région, tous ceux qui aiment le football à continuer quand même de le faire, ils sont quand même un peu manipulés, c’est ce que vous laissez sous-entendre ?

Je vous ai dit que c’était la foi du charbonnier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s