Les gilets jaunes refleuriront-ils au printemps ?

CHRONIQUE du jeudi 13 décembre 2018

Sur les ondes de RCF: @lien en attente

Vous allez nous parler des gilets jaunes, la suite. Emmanuel Macron est venu s’exprimer devant les Français, c’était lundi soir. Un discours dans lequel il a fait de nombreuses annonces, notamment la hausse du SMIC ou en tout cas de la prime d’activité. Il a fait d’autres annonces, l’annulation de la CSG pour les retraités qui gagnaient moins de 2000 € par mois. Quelles sont les conséquences de ces annonces du Président Emmanuel Macron ?

Et bien, Emmanuel Macron a essayé de faire comme en 1968, c’est-à-dire « on lâche de l’argent de différentes façons et cela devrait calmer les gilets jaunes ». Le problème est que cet argent qui est distribué, il faudra bien le prendre quelque part. Alors, en 68, on avait un peu le temps. On a pu mettre 2 ans, grâce à l’inflation, à récupérer un peu de ce qui avait été lâché, et puis une partie restait acquise parce que la croissance a permis de la consolider et au contraire, de s’en servir. Là, on est dans une situation totalement différente. Si on reste en l’état, avec des dépenses accrues d’une bonne dizaine de milliards et un déficit budgétaire qui va passer à 3,5, on aura une situation que l’on va payer à très court terme, à peu près à 6 mois. Donc, il est inéluctable que le gouvernement et Bercy s’efforcent de récupérer de l’argent beaucoup plus vite, et probablement dès les hausses de janvier.

Lire la suite