le front du Covid-19 17_02_20 22h: le virus s’infiltre, mais nous avons une arme nouvelle

Deux infos importantes ce jour:
La diffusion mondiale s’accélère, en particulier au Japon. Quelques soient la sévérité de mesures prises, le virus se glisse. Au Cambodge puis en Malaisie par les pressions occidentales pour faire débarquer d’un bateau de croisière leurs ressortissants hâtivement triés. A Taiwan par un chauffeur de taxi clandestin à la clientèle chinoise plus ou moins passée par la douane, au Japon par le non-dit d’une population de travailleurs immigrés du continent, avec des réactions xénophobes immédiates.
Le relevé quotidien est clair:
covid-19 diffusion 17_02_20

courbe des nouveaux cas cumulés hors Chine continentale

L’autre info est le succès d’une tentative préliminaire de sérothérapie sur quelques malades à WuHan à l’aide de plasma de convalescents. Qui ouvre la voie à la mise en oeuvre d’une véritable sérothérapie par gammaglobuline purifiées et sécurisées.
Les chinois ont procédé selon leur habitude. En secret total avant de pouvoir annoncer le résultat. Puis par un appel national aux donneurs pour réaliser des plasmaphérèses.
On peut noter que les multiples donneurs de conseils, voire de leçons, occidentaux ne l’avaient pas proposé. La culture historique des thérapeutiques comme celle des épidémies ayant disparu, submergées par les analystes biostatisticiens aux savantes équations, qui n’avaient pas plus prédit, car sortant de leur épure, l’atténuation rapide du virus par ses passages inter-humains.
Pour ma part, j’avais proposé un tel essai sur mon blog dans un sujet du 8 février:
«  »
= Le potentiel de l’antique sérothérapie, oubliée depuis l’apparition des antibiotiques, à partir du plasma frais congelé de convalescents devrait être testé chez les porteurs de pneumonies chroniques qui sont les patients qui finissent par mourir. Elle pourrait être efficace.  

«  »

Lire la suite