Le veau d’or d’Emmanuel Macron

Chronique du 20 Octobre 2017

sur RCF: https://rcf.fr/embed/1659523

Jacques Cohen, qui est avec nous pour « questions d’actualité ».

JPB: Alors l’actualité c’est l’ISF, on en parle beaucoup en ce moment, d’ailleurs vous aviez pris l’expression « Le veau d’or ». De quoi s’agit-il exactement ? Qu’est-ce que vous voulez dire ?

Eh bien, les symboles comptent énormément en politique et dans l’opinion publique. Par exemple, la prise de la Bastille, on la célèbre encore alors que la forteresse elle-même n’avait plus aucun intérêt, ni militaire, ni comme prison, etc. Il est à craindre que la disparition de l’ISF représente le maintien du veau d’or comme dans le Faust de Gounod où le veau d’or est toujours debout. Le président Macron, qui ne s’estime certainement pas comme le Président des riches, risque néanmoins d’en donner l’image par cette mesure qui part, comme souvent, d’une idée logique qui est de s’orienter, un jour ou l’autre vers une taxe plate, une « Flat Tax », c’est-à-dire une taxe en pourcentage pour les impôts, ce que Michel Rocard avait commencé avec la CSG. Il faudra que l’on rediscute, un jour, du problème perpétuel en France de vouloir que les impôts soient deux choses à la fois, soient un prélèvement juste et soient redistributifs. C’est une impasse et il serait beaucoup plus logique d’avoir des impôts qui soient justes et d’avoir un système redistributif qui soit distinct. Lire la suite