Des canonnières électorales dans le détroit de Kertch

CHRONIQUE du vendredi 30 novembre 2018

Sur les ondes de RCF: https://rcf.fr/embed/1957609

JC, notre chroniqueur, bonjour.

Bonjour !

Avec vous JC, ce soir, on va parler du conflit russo-ukrainien parce que c’est un conflit qui dure dans le temps, mais là, les choses se sont décantées ces derniers jours.

Oui.

Ou ont évolué en tout cas.

Il est assez oublié qu’il y a en Europe, pas très loin d’ici, à moins de 3000 kilomètres, des tranchées et une bonne centaine d’obus d’artillerie lourde par jour. Donc un combat régulier dans le Donbass qui est au Sud-Est de l’Ukraine. Il y a un épisode récent qui est l’arraisonnement par la marine de la Fédération de Russie, de 3 bateaux de guerre ukrainiens qui voulaient passer le détroit de Kertch. Ces bateaux, il s’agit de modestes unités. En français, cela s’appelle une canonnière c’est-à-dire un bateau avec deux plaques de blindage et un canon, il y a deux canonnières et un remorqueur, mais l’enjeu est une question tout à fait politique et importante.

Vous allez nous dire pourquoi, Jacques ?

détroit kertch

L’incident naval s’est déroulé en Mer Noire à l’entrée du détroit de Kertch

En effet, le détroit de Kertch est un détroit qui ouvre sur la mer d’Azov, dans laquelle il y a des côtes russes et des côtes ukrainiennes. Aucune des deux parties ne discute ce point, mais le statut du détroit lui-même est complètement dépendant de l’interprétation que l’on fait de celui de la Crimée. Pour les Ukrainiens, la Crimée était ukrainienne, il y a eu un référendum, mais il ne compte pas et c’est un territoire qu’ils considèrent comme occupé. Donc à ce moment-là, l’une des deux rives du détroit de Kertch leur appartient de ce point de vue et l’autre appartient à la Russie. Ce qui en droit des détroits, implique que les deux pays ont le droit de faire passer leurs bâtiments sans demander l’autorisation à l’autre. Pour les bâtiments de guerre et pour le trafic civil, tout le monde a le droit de passer.

Ça, c’est un point de vue, mais on imagine qu’il y en a…

C’est le point de vue ukrainien.

Mais il y a également le point de vue…

Le point de vue russe est complètement différent. Le point de vue russe considère que la Crimée a été rattachée à la Fédération de Russie après une autodétermination locale, Il rajoute que la Crimée n’a jamais été ukrainienne avant 1963 où Khrouchtchev l’y avait rattachée pour des raisons de cuisine interne du parti communiste d’Union soviétique. Et qu’en conséquence, la population étant aussi à une écrasante majorité russophone et pas du tout ukrainienne, la Crimée est rattachée, de leur point de vue, solidement et définitivement, à la fédération de Russie. Dans ce cas, le détroit des deux côtés, les deux rives du détroit, sont russes. À ce moment-là, le droit des détroits – puisque de l’autre côté dans la mer d’Azov, il y a bien une côte Russe et une côte Ukrainienne – le droit des détroits est que les bateaux civils passent comme ils veulent, mais que les bateaux d’armes, les bateaux d’État, armés, passent sur préavis. Ils doivent l’indiquer et c’est le même statut que les Dardanelles où tout le monde a le droit de passer, mais les bateaux de guerre doivent donner un identifiant, leur préavis. Accessoirement, il y a un petit détail, ils ont le droit d’être armés – on voit très mal par exemple les anciens cuirassés démonter leur tourelle pour passer – mais surtout, ils ne doivent porter qu’un équipement fixe. C’est-à-dire qu’ils ne sont pas censés amener du matériel de guerre qui sera débarqué.

JC, la situation semble quand même s’envenimer avec par exemple Petro Porochenko, le Président ukrainien qui menace d’une guerre totale.

L’incident a été déclenché par les Ukrainiens. Ils avaient déjà envoyé et assez régulièrement des petites canonnières, comme cela, pour rejoindre les deux ports qu’ils ont sur la mer d’Azov, l’un étant Berdiansk et l’autre, plus important, Marioupol. Parce que Marioupol est le débouché d’une grosse aciérie qui, d’ailleurs, continue a fonctionner avec du charbon si j’ose dire séparatiste. Comme quoi, la guerre et les affaires sont des choses distinctes. Cette fois-ci, ils ont délibérément envoyé les bateaux sans avoir fait les démarches, les formulaires habituels. Moyennant quoi, ils sont venus buter sur le pont parce que les Russes ont construit un pont qui a juste un point de passage pour les bateaux. Les Russes ont mis un pétrolier, je crois, en travers du passage et ils ont d’autre part arraisonné les bateaux, ce que les Ukrainiens n’attendaient peut-être pas. Ils pensaient qu’ils allaient pouvoir jouer un peu à la bataille navale à l’extérieur de la mer d’Azov, mais ils ne s’attendaient pas à ce que les Russes envoient leurs commandos à bord de vive force, avec plusieurs blessés et arraisonnent les 3 barcasses.

Le fait d’agir à tort comme cela, c’est peut-être cela aussi qui a provoqué la colère du côté du Kremlin.

À tort, je ne sais pas, cela dépend des deux points de vue. Le problème est que les deux points de vue sont, si j’ose dire, en béton. Il y a deux logiques parfaitement opposées qui, si on suit l’une ou l’autre, sont parfaitement conformes au droit international à condition de prendre les présupposés de l’un ou de l’autre. En fait, la situation de fait est que la Crimée est redevenue Russe. Je vous rappelle qu’on a un boulevard à Paris qui rappelle l’une des précédentes guerres correspondantes, c’est le boulevard de Sébastopol. À ce moment-là, le détroit ne permet que les passages innocents dans les règles habituelles.

Pourquoi les Ukrainiens ont ils voulu changer cet état de fait ? Il y a un aspect politicien très simple : Porochenko qui est président, et dans les sondages en 4e ou 5e position, enfin, dans les 36e dessous, a fait monter la vapeur pour pouvoir faire passer la loi martiale, qui est la possibilité d’état de guerre. Mais il n’a pas tout à fait envie d’envahir la Russie, il n’est quand même pas totalement fou ( le chocolat donne des forces, mais pas à ce point-là ) – vous savez qu’il est vendeur de chocolat à l’origine et pas des petits sachets, il a des usines de chocolat – cela revenait avec 2 mois de loi martiale à empêcher les élections. Manque de chance, si je puis dire, le parlement ukrainien, la Rada, a voté 1 mois, donc cela laisse le temps pour les élections. Il ne l’a pas non plus voté sur tout le territoire, mais juste dans l’est de l’Ukraine. Donc, la situation d’une opération d’emblée mal partie. Reste à savoir ce qu’il va se passer. Porochenko a essayé de faire dire aux gens de Marioupol et de Berdiansk qu’ils n’arrivent plus à faire passer leurs bateaux civils, que les Russes coupent tous les passages des bateaux civils, mais les Russes disent « non, non, pas du tout. » Il est certain qu’il y a des tracasseries, mais savoir si c’est un vrai blocus, cela parait assez douteux.

D’autre part, ce qui est un petit peu curieux, c’est que les Américains, qui contrôlent assez étroitement ce que font les Ukrainiens, ont laissé faire. Alors que d’un certain point de vue, ils grillent un prétexte ou une cause d’intensification ou d’escalade du conflit, puisque cela ne sert qu’une fois les choses de ce genre.

Il faut quand même se rappeler, pour terminer, que la guerre des 6 jours a été déclenchée par un blocus imprudent de Nasser qui a bloqué le détroit de Tiran donnant sur le golfe d’Aqaba, où là aussi, il y a plusieurs rivages. En droit international, cela donnait au pays privé de l’accès à la mer libre par la fermeture de ce détroit, le droit d’envahir son voisin pour dégager le détroit.

JC, je vous accordais 30 secondes supplémentaires, ce soir, parce que c’est vrai que le conflit russo-ukrainien peut paraître loin pour nous les Français, mais quelle doit être la position de la France dans ce conflit international ? Est-ce qu’elle peut intervenir à l’intérieur ?

Alors, non seulement elle peut, mais elle s’y trouve parce que nous sommes l’un des trois pays du groupe de Minsk qui essaye de calmer le jeu, et je pense que c’est ce que l’on va continuer d’essayer de faire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s