Interview sur FR3 Champagne Ardenne: la crise des urgences

VERBATIM  Juin 2019

On va plus loin avec vous, JC bonsoir.

Bonsoir.

Vous êtes médecin au CHU de Reims, ancien adjoint d’Adeline Hazan

Les urgences de Reims seront donc en grève demain, voyez-vous des similitudes locales avec la situation nationale ? Au commencement, les urgences ont vu arriver un tsunami de la destruction du maillage territorial hospitalier et de la dégradation de la médecine générale. Pour y faire face, a été mis en place à différents endroits, plus dans certains que dans d’autre, un système de travail à la chaîne. C’est très bien pour s’occuper de découper des poulets, les poulets sont morts avant. Pour des malades, cela ne marche pas.

En fin de compte qu’est-ce qu’il faudrait changer dans l’organisation des urgences selon vous ?

Je pense qu’il faut revenir à un système où les malades sont d’abord vus par des médecins.

Ce n’est pas le cas aujourd’hui ?

Ce n’est pas le cas aujourd’hui. Maintenant il y a l’infirmier d’accueil, un externe, puis un interne, et enfin le médecin. Il faut que les médecins fassent le premier tri ensemble, médecins hospitaliers et de ville. Qu’ensuite les autres intervenants de santé puissent travailler et qu’enfin le médecin termine de donner la conclusion finale des dossiers ?

Et pourquoi cela permettrait de fluidifier les urgences selon vous ?

Parce qu’on aurait déjà en frontal la personne qui est la plus qualifiée, donc celle qui travaille le plus vite et on n’aurait plus un système de 4 étages où il faut attendre que ce soit son tour, qu’arrive sur le tapis roulant un patient.

JC, on a tous en tête le 6 mars 2018, une septuagénaire aux urgences de Reims, elle avait attendu sur un brancard durant 2 heures sans aucun soin, depuis un rapport a dénoncé un manquement et un problème d’organisation au sein des urgences rémoises, les choses ont-elles changés ? Un tel décès serait-il possible aujourd’hui ?

Je ne vous répondrais pas sur ce dossier précisément. Mais des décès aux urgences ou devant la porte des urgences, il y en a eu dans un certain nombre d’autres villes. Et je crois que ça peut se reproduire n’importe où, y compris à Reims.

On parlait de l’embouteillage des urgences, une maison de garde devait ouvrir à côté du CHU de Reims, son ouverture était prévue ce mois-ci, elle est finalement reportée. Des médecins libéraux, des généralistes vont y assurer des gardes de 20h à minuit, est-ce que cela peut-être une solution ?

C’est un tout petit pas. Mais il faudrait des choses beaucoup plus importantes qui associent la médecine de ville et la médecine hospitalière pour avoir ainsi une structure frontale qui pourrait traiter un bon tiers des patients des urgences si les 2 étaient intégrés, les urgences des CHU et cette nouvelle structure. Qui là va être limitée à la portion congrue de 4 heures avec 1 seul généraliste isolé.

Et en quelques mots, alors qu’est-ce qu’il faut faire pour régler cet embouteillage aux urgences ?

D’abord il faut agir en amont, il faut agir en aval. En amont, en reconstituant des structures décentralisées de soins et en aval en ayant des lits pour des malades qui sont les vrais malades de nos jours, c’est-à-dire des malades âgés de poly-pathologies et pas des malades ressortant des spécialités très pointues. Or, on détruit le maillage territorial d’une part et dans les hôpitaux de référence on ne crée d’autre part que des services extrêmement spécialisés qui sont incapables de traiter ces malades de médecine générale, même si on les nomme « Médecine Interne ».

Justement, est-ce que le nouvel hôpital de Reims, le prochain hôpital de Reims qui va être reconstruit, peut régler les problèmes des urgences ?

Je ne crois pas que la répartition des services de spécialités qui y est prévue puisse répondre à cette question.

Merci JC, je rappelle que vous êtes médecin au CHU de Reims dont les urgences seront en grève demain.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s