Le traité franco-allemand d’Aix-la-Chapelle un signal vers les USA et la Russie

Chronique du jeudi 24 janvier 2019

Sur RCF: @lien en attente

Une fois n’est pas coutume, d’habitude il est avec nous le vendredi soir, mais demain soir émission spéciale avec mon seigneur François Touvet, évêque du diocèse de Châlons, c’est pourquoi JC nous rejoint ce jeudi soir. JC bonsoir.

Bonsoir.

J’ai même envie de dire, parce que cette chronique est diffusée à d’autres moments dans la journée, JC bonjour.

Bonjour.

Vous allez nous parler du traité d’Aix-la-Chapelle qui a été signé par Angela Merkel et Emmanuel Macron, le président de la République française et Angela Merkel la chancelière allemande, bien évidemment. Mais avant cela, on va le replacer dans son contexte historique, parce que ce n’est pas le premier traité d’Aix-la-Chapelle qui a été signé.

Oui, Aix-la-Chapelle c’est, finalement, j’allais dire la capitale des traités. D’abord le traité de Verdun, et sa place de capitale de Charlemagne. Mais ensuite, il y aura un traité pour la succession d’Espagne, il y aura un traité pour la succession d’Autriche, il y aura un traité de retouche du traité de Vienne après la chute de l’empire. Donc, c’est en quelque sorte la capitale des traités et c’est le lieu où le prix Charlemagne est décerné tous les ans.

Lire la suite

Les élections législatives allemandes

Sur les ondes Chronique  du 29 Septembre 2017

Sur RCF: https://rcf.fr/embed/1640082

Jacques Cohen, bonsoir !

Bonsoir !

JPB Nous souhaitons évoquer avec vous les élections législatives allemandes qui ont vu la victoire, on peut le dire quand même, d’Angela Merkel.

La victoire d’Angela Merkel, certes annoncée, n’est pas tout à fait la victoire telle qu’elle était annoncée, ce qui donne une configuration extrêmement différente. Elle a recueilli 32 % des voix quand on attendait 36-37 %. Vu de France ce n’est pas grand-chose comme différence, surtout si le second est à 21 %. Là-bas c’est une situation extrêmement différente parce que le système ne peut fonctionner qu’en coalition. Lire la suite

Sur les ondes… au lendemain du référendum grec

Emission enregistrée au lendemain du résultat du référendum grec : https://rcf.fr/actualite/situation-de-la-grece

 

AV: Et nous évoquons la situation grecque avec le résultat au référendum. Le peuple grec, à 60%, s’est exprimé contre le programme des réformes proposées par les créanciers de la Grèce, Jacques Cohen bonjour, est-ce que c’est un résultat surprenant ?

Cela montre que les référendums ne sont pas toujours des choses prédites, ni des choses rationnelles. Et très souvent il est plus facile d’y vendre du rêve que de vendre la réalité. S’il y avait eu un référendum en 1938 sur Munich, il est très probable que les Français auraient choisi d’approuver la politique de Daladier. Le choix des Grecs est à la fois un choix de désespoir et un choix désagréable qui est de donner un chèque en blanc à nouveau à une position démagogique.

Lire la suite