Plan Buzyn: La santé tousse encore !

Chronique du 22 Novembre

Sur les ondes de RCF: https://rcf.fr/embed/2242229

On a l’habitude de retrouver JC pour la chronique d’actualité, bonjour Jacques.

Bonjour.

On va regarder ce qu’il s’est passé cette semaine, c’était mercredi, un nouveau plan urgence dans le domaine de la santé annoncé par le gouvernement. Pas mal de choses, notamment on retient parmi toutes ces annonces les 1,5 milliard d’euros sur 3 ans annoncés, l’ensemble de ce plan JC, qu’en pensez-vous ?

Et bien, malheureusement je crois que c’est trop peu et trop tard pour qu’il puisse non seulement désamorcer la crise, mais prendre le virage d’une remise en ordre du système. Parce que la présentation, j’allais dire chatoyante, 1,5 milliards, cela frappe plus l’imagination. Seulement, c’est sur 3 ans et surtout quand on regarde le coefficient directeur, ce que l’on appelle l’ONDAM (Objectif National des Dépenses d’Assurance Maladie) dans le jargon correspondant aux hôpitaux, les études qui sont toutes convergentes disent que l’augmentation naturelle par le glissement vieillissement/technicité, par les prévisions d’augmentation d’activité, la population, etc., l’évolution naturelle de l’ONDAM devrait être à 4.4 pour rester en l’état. C’est-à-dire sans augmenter réellement les investissements. Or, depuis des années on rédime les hôpitaux et il était prévu cette année 2.1 %, c’est-à-dire de terminer d’amener à l’os les hôpitaux dans un état lamentable et les mesures reviennent en fait à donner 0.2, c’est-à-dire arriver entre 2.3 et 2.4, vous voyez le gouffre qu’il y a entre 2.4 et 4.4.

Lire la suite

Analyse du plan « urgences » d’Agnès Buzyn et de ses conséquences rémoises

JHM Cohen 11 9 19

et Chronique sur RCF le 13 Septembre: https://rcf.fr/embed/2175398

 

Le plan « urgences » d’Agnès Buzyn procède de bonnes intentions et d’un diagnostic souvent juste. Mais malheureusement nombre des thérapeutiques proposées se rangent pour la plupart dans la catégorie « service médical rendu insuffisant », ou contre-productives avec « effets indésirables sérieux » pour d’autres . Et même parfois « Thérapeutiques compassionnelles » en renonçant à tenter de guérir.

Il y a aussi des maladies honteuses dont on n’ose parler.

urgences Bourgoin jallieu

Urgences de Bourgoin-Jallieu

Certaines mesures en revanche peuvent conduire à des progrès réels. Comme souvent ce sont les moins commentées, nous commencerons pas elles :

Lire la suite