Covid-19: les nouveaux 55 jours de Pékin

Après une absence totale de cas à Pékin depuis près de 2 mois, pour la première fois les chinois se sont fait surprendre à ne pas détecter un foyer de résurgence dès ces premiers cas. quarante six tests étaient déjà positifs sur 517 personnes testées autour des premiers cas. Leur réaction est simple: bouclage immédiat de la zone.  Cette fois sans préavis pour éviter la fuite comme à Wuhan comme on le comprend en voyant sur les vidéos les barrages se mettre en place. Restriction des voyages intérieurs transrégionaux et fermetures des lieux publics dans tout Pékin.
Si ce n’est pas un cas revenu du nord de la Chine, mais une infection sur le marché, ce serait une chance considérable d’y trouver enfin le fameux hôte intermédiaire final….un passage direct d’un animal pourrait aussi expliquer la vitalité de ce foyer.

marché pékin

Le marché de Pékin fermé.

On peut noter que 5424 échantillons ont été recueillis dans le marché, 40 étant positifs dont des planches de découpe de saumons, retirés du commerce dans tous les supermarchés ( dont Carrefour )  dans la nuit même.

Parmi les 517 sujets contacts de premier cercle 46 ont été trouvés positifs. Soit pour 7 patients symptomatiques bénins, 7 fois plus de porteurs asymptomatiques.

La politique chinoise vise toujours la circulation virale zéro. Reste à voir si son coût économique et politique pourra être supporté indéfiniment. Il est vrai que si la situation pourrit en Occident avec une paralysie économique persistante du fait d’une pandémie subaiguë chaotique, le bénéfice en paraîtra plus évident.
Au plan français, vu la médiocre qualité de notre dispositif de dépistage, un incident de ce genre est l’avenir le plus probable, la circulation virale semblant persister à bas bruit dans plusieurs régions françaises. Rien n’a été fait pour préparer la population à des bouclages localisés éventuels de quartiers, villes ou villages. Et si on tergiverse à les déclencher, nous serons revenus en phase pré-épidémique où la seconde vague ne sera qu’une question de temps.

La circulation virale persiste en effet chez nous, comme chez nos voisins y compris en Allemagne à une échelle qui n’exclue pas la persistance durable du virus, s’il n’est pas saisonnier.

Contrairement aux mesures prises dans d’autres pays, nous gaspillons en effet notre temps de répit post pic épidémique à ne pas organiser de dépistages massifs en population asymptomatique pour écraser la circulation virale.

 

https://www.bfmtv.com/international/rebond-du-coronavirus-plusieurs-quartiers-de-pekin-confines-1932607.html

https://www.sixthtone.com/news/1005801/46-people-linked-to-beijing-market-test-positive-for-coronavirus

pang Xinghuo

Pang Xinghuo, directeur adjoint du Centre de contrôle des maladies de Pékin à la conférence de presse

Pang Xinghuo, directeur adjoint du Centre de contrôle des maladies de Pékin

Un fil d’infos mais aussi la conférence de presse in extenso:

https://www.thepaper.cn/newsDetail_forward_7828857

 

Une réflexion sur “Covid-19: les nouveaux 55 jours de Pékin

  1. Pingback: COVID-19: A Reims, un dépistage symbolique, lilliputien, et  au compte-gouttes – Le blog de Jacques HM Cohen

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s