Covid19: que faire du vaccin AstraZeneca devenu le boulet de la vaccination ?

JHM COHEN 4 Avril 2021

La poisse existe chez les vaccins. Le vaccin AZ a accumulé les malchances dès sa sortie: une erreur de dose pour une partie de son essai clinique de phase 3, une myelite transverse dans les débuts des essais humains, une plus faible efficacité chez les sujets âgés dans des tests in vitro que l’usage clinique ne confirmera pas. Une plus forte réactivité chez les sujets jeunes, mais s’agissant surtout de personnels de santé ayant sans doute déjà été en contact avec le virus. Enfin des accidents thrombotiques de 2 types, un type courant de thromboses veineuses et embolies pulmonaires, et un type exceptionnel de thromboses veineuses multiples, par exemple des sinus cérébraux ou des veines mésentériques, associées à une coagulation vasculaire disséminée avec consommation des plaquettes et des facteurs de la coagulation conduisant à des hémorragies. La cause des ennuis spécifiques du vaccin AZ n’est pas connue. Peut être est-ce d’avoir utilisé un Adenovirus de chimpanzé pour éviter l’immunité contre les souches d’Adenovirus humaines. 

chimpanze1

La souche d’adenovirus employée dans le vaccin Astrazeneca vient du Chimpanzé, Pour éviter l’immunité humaine contre nos propres souches d’adénovirus. Mais elle pourrait conduire à de rares complications inattendues. Santé Magazine°

Ce dernier type de complications totalement exceptionnel et très caractéristique va sceller le sort de ce vaccin. Et fournir un prétexte tout trouvé aux USA qui ont gelé leur stock de 40 M de doses bien avant que ces complications ne soient connues. Le vaccin souffrant déjà du syndrome « not invented here aiguisé la vigilance tatillonne des agences de régulation US.

Ce n’est pas au plan scientifique que cette complication justifie l’arrêt du vacccin AZ, car cette complication survient moins d’une fois sur 600  000 ce qui garde un excellent rapport coût bénéfice pour ce vaccin. Au moins pour les sujets à risque. 

Il y a même de l’injustice, car les complications graves du vaccin AZ voire ses décès ne sont pas plus fréquents que ceux des vaccins RNA. Simplement, des troubles du rythme conduisant à des arrêts cardiaques ou des pics hypertensifs conduisant à des accidents vasculaires cérébraux sont noyés dans la banalité de ces troubles chez les personnes âgées et même chez les sujets plus jeunes. 

Après avoir interdit ce vaccin AZ aux plus âgés, l’avoir arrêté temporairement, puis l’interdire maintenant aux plus jeunes, il va devenir une gageure d’obtenir une quelconque confiance du public dans ce vaccin. Pire cette méfiance va rejaillir sur les autres vaccins. La politique est ou devrait être l’art de trancher et d’assumer l’injustice scientifique pour le bien public de l’ensemble de la campagne vaccinale.
S’il s’avère nécessaire d’arrêter AZ pour des raisons plus politiques que sanitaires, en particulier pour ne pas saper la confiance dans la vaccination en général, va se poser la question des secondes doses en attente. On a administré près de 2 millions de doses AZ, presque toutes comme premières doses en attente du rappel de la seconde injection. 

La solution la plus rationnelle pour ne pas expérimenter des mélanges de vaccins dans l’inconnu, comme par exemple une seconde injection J&J dosée pour injection unique, serait de convertir en schéma Sputnik: employer la seconde dose d’adenovirus 5 du vaccin Sputnik ou même l’Adenovirus 26 de sa première dose . Les volumes concernés sont suffisamment modestes pour qu’une importation en ATU à partir de la production russe soit techniquement possible en deux ou 3 semaines. Le remplacement du trou dans le programme vaccinal prévu ( plus de 15M doses AZ d’ici l’été) étant une autre affaire….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s