Covid-19 : réponses anticorps, réponses cellulaires,… Back to basic !

Chronique du 29 octobre 2021

Sur les ondes de RCF: Lien

Il est l’heure de retrouver Jacques Cohen pour une chronique santé. Jacques, bonjour.

Bonjour.

Et vous voulez aujourd’hui, nous apporter un peu de théorie concernant la Covid-19. C’est vrai que c’est une maladie que l’on découvre et que l’on apprend à connaître, mais on peut aussi faire des comparaisons avec d’autres maladies, et notamment, en ce moment on remarque une nouvelle augmentation de la maladie après vaccination. C’est quelque chose qui peut paraître assez paradoxal tout de même professeur.

Alors il y a deux choses complètement distinctes. Qu’une partie des gens ne répondent pas au vaccin est établi depuis quelque temps déjà, que la réponse liée au vaccin ne soit que transitoire, cela se confirme malheureusement. Donc si j’ose dire, le virus finit par passer à travers, d’autre part le virus tente toujours de s’adapter. Et donc c’est toujours la même chose, vous avez un mur, si le mur est étanche le virus se fracasse dessus, tant qu’il y a des trous dans le mur le virus se faufile et à la limite il coule encore plus vite que quand il n’y a pas de trous, puisque la pression de l’eau, elle, ne bouge pas. Donc cela c’est un problème que l’on reverra bien en détail, mais ce dont je voudrais vous parler aujourd’hui c’est de l’ADE (Antibody-dependant Enhancement), c’est-à-dire l’exacerbation paradoxale de la maladie quand il y a des anticorps. Je vous le dis tout de suite, ce n’est pas le cas du SARS-CoV-2 pour l’instant.

Lire la suite

Covid19: le futur de l’épidémie et l’épidémie du futur

JHM COHEN  7 2 21

La prédiction épidémique se différentie de la météorologie en ce sens que le long terme est raisonnablement prévisible tandis que le court terme tient de la divination surdéterminée par des préjugés de caste, de lieux communs, culturels, idéologiques ou politiques. Qui a osé dire qu’un pic post Nouvel An 2020 n’était pas obligatoire ? 

Deux points de vue différents  conduisent assez souvent à des conclusions très divergentes, celui des épidémiologistes modélisateurs et celui des immunologistes et virologistes infectiologues.

Lire la suite