Sur les ondes… La seconde mort de Kémal Ataturk

Emission enregistrée sur RCF mercredi 4 novembre 2015 : https://rcf.fr/actualite/la-seconde-mort-de-kemal-ataturk

AV: Chronique d’actualité comme toutes les semaines avec Jacques Cohen, bonjour Jacques, nous allons nous intéresser aujourd’hui à la Turquie. De récentes élections ont renforcé le pouvoir du président Erdogan. Il va donc changer la constitution si on comprend  bien?

Ce sont des élections qui à la fois ont un résultat inattendu et un enjeu très différent de l’enjeu habituel d’avoir une majorité parlementaire. On a déjà eu des enjeux parlementaires en Turquie. Il était annoncé qu’il allait perdre les élections, en fait il les gagne. Mais l’enjeu n’est pas là. L’enjeu est bien plus important: c’est que ce vote est le plébiscite d’un changement radical du pays.

Lire la suite

Sur les ondes… La guerre froide est rallumée

Chronique d’actualité enregistrée sur RCF Reims mercredi 13 mai : https://rcf.fr/actualite/la-guerre-froide-est-rallumee

JPB: Question d’actualité avec vous Jacques Cohen. Alors c’est vrai que le 9 mai dernier quand on a regardé les infos, on a vu la place Rouge avec, comme si c’était les belles heures de la guerre froide, les défilés militaires avec Vladimir Poutine. Est-ce qu’on revient à la guerre froide aujourd’hui ?

Il faut bien constater en effet que la guerre froide est rallumée. Le défilé comportait des chefs d’Etat, le président chinois, le président Indien d’ailleurs et plusieurs chefs d’Etat mais aucun occidental, lesquels étaient tous invités, mais ont tous refusé de venir.

Lire la suite

Sur les ondes… Russie Europe: la dérive du continent

Chronique d’actualité enregistrée sur RCF Reims mercredi 4 mars : http://rcf.fr/actualite/la-russie-1

JPB: Chronique d’actualité avec vous Jacques Cohen, bonjour. L’actualité, c’est la Russie. Tout le monde contre Poutine en ce moment ?! A la suite d’un assassinat d’un opposant politique…

Ceci montre bien l’extraordinaire écart des deux opinions publiques, l’incompréhension qu’elle induit et le danger de cette incompréhension. Vu d’ici on entend accuser, de façon à peine voilée, Poutine d’avoir fait abattre un opposant. Vu de Russie, ça ne tient pas debout. Parce que c’est un opposant qui devait culminer dans les scores qu’aurait Eva Joly. Donc ce n’était pas un opposant bien dangereux du point de vue du pouvoir central. En revanche c’est quelqu’un qui avait des positions radicales de laïcité, de soutien à Charlie Hebdo, qui accessoirement était juif. Et la voiture qui a servi à son assassinat a été retrouvée. Elle est immatriculée dans le Caucase.

Lire la suite