Guerre en Ukraine: 2 tactiques contradictoires de Kiev

Jacques HM Cohen 15 6 22

Sur les ondes de RCF: LIEN

Jacques COHEN, aujourd’hui, vous voulez nous emmener en Ukraine faire une nouvelle photographie de ce qu’il se passe actuellement. D’abord, la photographie a commencé ce jeudi, le Président Emmanuel MACRON, avec une délégation européenne, nous allons l’appeler ainsi, qui était dans le train en direction de l’Ukraine.

Oui, Emmanuel MACRON avec SCHOLZ et DRAGHI viennent ensemble à Kiev aujourd’hui. Emmanuel MACRON a un passif à remonter dans l’opinion ukrainienne, lié au terme « humiliation ». Je vais tacher de vous démontrer que c’est le problème d’une infirmité du Président français qui a ce que j’appelle une anosmie sensitive.

C’est-à-dire, JC ?

C’est-à-dire qu’il comprend et utilise un mot pour sa valeur rationnelle et objective, mais il ne comprend pas la charge émotionnelle qu’un mot peut contenir pour son interlocuteur.

Lire la suite

Guerre en Ukraine: stop ou encore ?

Jacques Cohen 2/06/2022

Sur les ondes de RCF: Lien

Guerre en Ukraine, stop ou encore ? Ce sera l’objet de votre chronique, Jacques COHEN. Professeur, bonjour !

Bonjour !

Après 2 semaines où l’on a parlé de la variole du singe, le Monkeypox, on revient à la guerre entre Ukraine et Russie. Si l’on fait une photographie, JC, finalement, on a envie de dire que les 2 pays, que ce soit la Russie ou l’Ukraine, auraient tout intérêt à stopper cette guerre.

Déjà, ils auraient eu tout intérêt à ce qu’elle ne soit pas déclenchée, tout en sachant que c’est bien la Russie qui l’a déclenchée et qu’elle a gaspillé un énorme potentiel de sympathie dans le pays qui est parti en fumée et a volé en éclats avec les éclats d’obus. Mais les 2 pays auraient maintenant d’assez bonnes raisons de chercher à cesser le feu. Pourtant ils se trouvent dans l’impossibilité politique de le faire, l’un comme l’autre.

Lire la suite

Ukraine : de la promenade militaire à la guerre dévastatrice

JHM Cohen Chronique du 25 mars 2022

Sur les ondes de RCF: Lien

On retrouve avec nous le professeur Jacques Cohen par téléphone. Professeur, bonjour.

Bonjour.

Et on va partir un peu plus à l’Est avec la guerre entre Russie et Ukraine. JC, si on fait une photographie de ce qu’il se passe aujourd’hui, un mois après le début de cette guerre, que peut-on dire ?

On peut dire que la guerre n’est pas finie et qu’en dehors de Kherson, les Russes ne contrôlent aucune grande ville. Que pour prendre Marioupol ils ont dû la raser et faire fuir les habitants. Il faut reprendre les choses avec une vue plus générale et plus dynamique, c’est-à-dire focaliser sur ce qui permet de voir quelle est la situation et ce qui va probablement être fait.

Lire la suite

Ukraine, une guerre illogique, une logique à craindre

JHM Cohen Chronique du 25 février 2022

Sur les ondes de RCF: Lien

Jacques Cohen, bonjour.

Bonjour.

Aujourd’hui, exit la chronique santé et on revient dans votre chronique d’actualité sur la guerre entre l’Ukraine et la Russie, entre la Russie et l’Ukraine, une guerre illogique, une logique à craindre. C’est le titre que vous avez choisi pour votre chronique ! Pourquoi, JC ?

Et bien, d’abord c’est une guerre de la Russie. L’Ukraine n’est guère en état de faire la guerre à la Russie. Alors, une guerre illogique et une logique à craindre, pourquoi ? C’est une guerre illogique parce que c’est une opération militaire sur l’ensemble du pays en réponse à des inquiétudes russes, par des moyens totalement inadaptés. Personne ne croyait que réellement POUTINE allait envahir tout le pays, au mieux on pensait – ou au pire cela dépend des points de vue – qu’il allait donner un peu d’air aux sécessionnistes du Donbass en prenant les deux districts correspondants, mais on est dans une toute autre échelle.

Alors, il faut regarder quelle est sa logique, bien sûr, et pourquoi a-t-il choisi ces moyens qui sont illogiques, et enfin s’inquiéter de la logique de la situation.

Lire la suite

Spoutnik V, le vaccin russe contre le Sars-Cov2, de la santé publique à la géopolitique.

JHM COHEN 12 Août 2020

L’annonce par le président russe lui même de l’enregistrement en Russie d’un vaccin anti covid-19 qui devrait être disponible en grand public avant la fin de l’année et exporté largement a rencontré un impact politique considérable. Le « ruban bleu » du premier vaccin a beau être ici symbolique, il n’en est pas moins fort. Conjurant le déclin de la Russie depuis la fin de l’Union Soviétique.

sputnik

Le premier satellite artificiel de la terre. Spoutnik. Lancé par l’Union Soviétique. Ses antennes lui servaient à émettre un bip-bip .-.. ( L en morse ) capté par tous les radio-amateurs de l’époque ( qui comportait dans la durée des impulsions des informations cachées sur le rayonnement cosmique reçu par Spoutnik ).

Lire la suite